Pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter, inscrivez-vous gratuitement !

 

  1. #281
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    570
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 570
    Points : 987
    Points
    987

    Par défaut

    Ce qui est soustrait, c'est un futur rapport (de bénéfices
    Désolé, mais il n'a jamais été question d'un futur "retrait" de bénéfices dans l'esprit d'aucune loi relative au vol au moment où elle a été écrire: Tu détournes le sens du mot "vol"

    Ensuite, tu commets une énorme erreur sur ta vision même du bénéfice, car tu le confonds avec la rémunération de ton travail et tu le passes à travers la fenêtre de ton unique profession.
    Parce que le montant qu'on t’octroie pour ton travail, c'est (ou ça devrait être) le montant te permettant d'acheter des biens de production en fonction de ta propre capacité de production: Dit autrement, c'est la part de bien disponible pour chacun sur le total de ce qui est produit.

    Et donc, dire que tu aurais moins de bénéfices sans les droits d'auteur et "protections" diverses, c'est soit dire que tu serais globalement moins productif sans protection (et donc qu'en fait tu es une espèce de travailleur assisté) ou à l'inverse que la production mondiale de biens diminuerait. Or, il me semble clair que plus on partage l'information et plus on avance vite et donc plus la richesse globale augmente. Et il est aussi clair que si tes capacités te permettent de générer du travail utile en étant protégé MAIS en ne pouvant récupérer le travail d'autrui, alors il n'y a aucune raison que tu ne produises pas autant de richesse globale si on t'autorise à utiliser librement tout ce qui existe déjà. Bref, en l'absence de protection le progrès augmente plus vite.

    Tu vas trouver curieux que si on ne protège plus ton travail que je prétends que tu ne gagnerais pas moins: En fait cette question est due au fait que, probablement, tu raisonnes en terme d'argent constant et de prix constants: C'est clair que dans ce contexte si d'autres utilisent tes idées tu risques de gagner moins. Mais on n'est pas du tout dans un système comme ça puisque l'argent qu'on te donne pour te rémunérer ne sert pas qu'à t'acheter des biens, il sert évidemment aussi à payer les protections qu'on accorde aux autres "producteurs" sur base du même principe que celle qu'on t'accorde. Moralité, ce qu'on semble te donner d'une main on te le reprend deux fois de l'autre sous forme de l'augmentation du coût de ce que tu peux te payer avec ta rémunération: Même maintenant sur la nourriture, du fait des brevets sur les OGM. Du coup l'intérêt des protections et des droits d'auteurs penche en faveur de ceux qui en profitent le plus, et surtout en faveur de ceux qui ont la capacité de faire valoir ce "nouveau droit": Les grandes sociétés multinationales et donc, au final, les grandes banques internationales.

    Moralité, ce que tu défends est en réalité un système limitant le progrès et détournant une grande partie de l'argent public dans des poches privées, le tout en te laissant croire que c'est toi qu'on protège.

    Ne constatons-nous pas qu'en dehors de Microsoft, les logiciels propriétaires sont souvent mieux "finis", la responsabilité de l'entreprise auteur étant engagée
    Tu penses sérieusement que le côté mieux fini est dû au fait d'une responsabilité morale d'une multinationale? On ne doit pas vivre dans le même monde ni constater tous les jours les mêmes scandales à la consommation. Si c'est "mieux fini" dans ce cas précis, c'est simplement parce que les moyens engagés sont numériquement supérieurs, et parce que ce mode de fonctionnement permet à Microsoft de "détourner" à son profit les capacités intellectuelles des programmeurs disponibles. Et ce sont bel et bien les programmeurs qui programment Office et c'est Microsoft qui s'accapare leur travail sous forme de protection. Ces mêmes programmeurs pourraient faire exactement le même travail en l'absence de toute protection légale type copyright ou autres, c'est juste que Microsoft devrait d'avantage se démener pour garder l'avantage, au grand bénéfice de tous les utilisateurs. Tout ça en omettant le fait qu'il existe des systèmes bien plus respectueux des valeurs humaines que le capitalisme, et en omettant également que tu amalgames "travail gratuit" avec "travail sans protection de type copyright"

    Le gens bossent sur les projets libres en touristes, pour leur plaisir, et laissent donc tomber dès qu'ils ont autre chose à faire, et personne ne leur reproche. Personne ne se sent responsable du projet parce que personne ne l'est !
    Tu es conscient quand même que non seulement tu mélanges allégrement la programmation non rémunérée avec le travail professionnel dans un environnement non soumis au copyright? Et, bien évidemment, tu es conscient également que ta phrase n'est qu'une façon de dire que l'unique moteur de motivation pour l'Homme c'est l'argent? Si toi tu fonctionnes comme ça, c'est ton choix, mais il me semble que toute l'histoire de l'humanité durant des milliers d'années démontre quand même que les gens savent produire de la richesse et des biens communs sans ce moteur pour le moins artificiel.

    Je ne vois pas pourquoi personne ne serait responsable d'un projet sous prétexte qu'on serait revenu à la situation d'il y a quelques dizaines d'années, où il n'y avait pas de droits d'auteurs ni de protections spécifiques particulières. Sans compter que même si tu ramènes de façon inexacte la comparaison avec ou sans protection au comparatif libre contre rémunéré (ce qui n'a rien à voir), tu nies en disant ça tous les projets libres bien tenus et bien ficelés, qui tiennent la route et que des millions de gens utilisent. Par exemple, moi j'utilise Kicad et j'avais pourtant une version de "Orcad" du fait de mon ancien boulot, un logiciel dont le prix est à 4 chiffres. Et pourtant j'ai laissé tomber Orcad car, après 3 refontes majeures de ce produit, j'en avais marre de devoir tout recommencer du fait de la non-compatibilité entre les versions et de l'absence d'outils de conversion fonctionnant convenablement. Le tout aggravé par le fait que les versions de ce logiciel cessaient de fonctionner lorsqu'on changeait de version de Windows, ce qui impliquait en plus de racheter le même produit qui s'avérait non compatible au final.
    Le cahier des charges de Kicad prévoyait une compatibilité ascendante garantie, et ça a toujours été le cas.

    Autre exemple? J'ai acheté un programmateur universel Dataman 48: Un outil à 1300€ quand même, c'est une somme. La société indiquait "mise à jour des composants garantie à vie", ce qui était un argument crucial pour un outil servant à programmer tout ce qui débarquait sur le marché. Ce qui s'est passé? Au final Dataman a décidé de changer son logiciel pour le rendre incompatible avec sa propre base de données, et a imposé un nouveau logiciel. L'ancien logiciel ne passant pas la barre de Windows ME, on était contraint deux fois d'upgrader le programme: Une fois pour avoir les nouveaux composants du fait de la modification du format de la base de données et une fois si on passait de Windows 98 à Windows ME. Quelle n'a pas été ma surprise de constater que le nouveau logiciel réclamait une mise à jour du hardware et refusait de travailler sur mon programmateur, l'upgrade étant facturé 500€ par Dataman: J'ai protesté et ils m'ont répondu que c'était parce qu'ils avaient été piratés (LOL). Je leur ai cité leur garantie et ils l'ont effacée de leur site. J'ai posté sur leur forum, en compagnie d'autres mécontents et ils ont commencé par me menacer d'un procès pour diffamation, pour ensuite transformer leur forum en forum avec validation préalable des commentaires, et ont évidemment censuré tout commentaire critique. Mon dataman pourri maintenant au fond d'une armoire, totalement inutile malgré un investissement garanti à vie.

    Alors, le sérieux du suivi en fonction de la protection, c'est mon oeil. Kicad est très bien suivi, Libre office aussi, Linux pareil, et j'en passe des milliers d'autres, s'agissant en plus de logiciels gratuits "libres" et non d'une conséquence de l'absence de copyright, qui n'empêche nullement de rémunérer les développeurs.

    Oui, la connaissance doit-être partagée, et accessible à tous, mais
    Il ne peut pas y avoir de "'mais" à cette notion, c'est une notion fondamentale.

    il faut impérativement caresser ceux qui cherchent et trouvent, sinon, rien ne se passe.
    C'est complètement inexact et l'histoire l'a démontré depuis des siècles.
    En outre, ton raisonnement sous-entend que celui qui cherche et ne trouve rien n'est pas productif, alors même que tout progrès est le résultat de nombreuses erreurs, l'Homme fonctionne comme ça.
    Et enfin, ça veut dire que celui qui "trouve" n'a utilisé aucun travail de celui qui n'a rien trouvé, et, encore une fois, non seulement c'est inexact mais ça a été rappelé dans les évènements qui ont mené à la découverte de la relativité et celle de la physique quantique: Il est impossible de réaliser de telles avancées en prétendant ne pas s'appuyer sur le travail d'autrui, même si ce travail n'a pas été reconnu à sa juste valeur.

    Vu la nature tribale de l'humain, je n'imagine pas une seconde aujourd'hui un chercheur dans l'armement aux états-unis partager le résultat de ses recherches avec qui que ce soit qui ne soit pas au moins du même pays
    Un chercheur en armement: Tu n'as rien trouvé d'autre comme référence humaine du travail accompli? Sinon, soit dit au passage, tu penses que ce sont les droits d'auteurs et les copyright qui protègent les inventions meurtrières des USA? Quelqu'un a déposé plainte pour violation des droits d'auteur lorsque la Corée du Nord a développé sa bombe? Quelle société française a donc déposé plainte contre Israël, dont la bombe atomique est directement issue de la technologie française, obtenue par corruption et lobbyisme?
    Sois sérieux, déjà l'armement n'est pas une valeur ajoutée à l'Humanité, mais de plus tu confonds partage de stratégies nationales avec droits d'auteurs et copyrights, alors que s'il y a bien un sujet où ces droits n'ont jamais été appliqués, c'est bien là. Qui a dit que l'absence de droit d'auteurs impliquaient le partage obligatoire des stratégies nationales? Tu confonds les concepts et tu les mélanges allégrement.

    Ce que je dis, et je ne dis rien d'autre sur ce sujet précis, c'est que réutiliser le travail d'un autre pour produire de nouvelles recherches est une démarche normale et naturelle pour les Hommes, et que la tentative récente et arbitraire d'interdire cette réutilisation est néfaste pour l'évolution du progrès, et donc est néfaste pour l'Homme en général et pour l'Homme en particulier (puisque ça réduit son pouvoir d'accéder à la richesse commune).
    Les seuls qui profitent au final de ce système sont les grands banquiers internationaux: Logique, ce sont eux qui ont créé ces mécanismes et les ont imposés comme norme, avec conditionnement de toute une génération, qui pense maintenant qu'il s'agit d'une chose naturelle et inéluctable: Or, c'est un simple choix financier au bénéfice des ultra-riches.

  2. #282
    Membre actif

    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    94
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Pérou

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 94
    Points : 205
    Points
    205

    Par défaut

    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    Désolé, mais il n'a jamais été question...

    Tu penses sérieusement...

    Tu es conscient quand..

    Il ne peut pas y avoir de "'mais" à cette notion...
    ...
    Vous avez raison et gagné.

    La dernière fois que j'ai entendu parlé quelqu'un ainsi, c'était un militant FO déguisé en chevalier blanc. J'ai tenu aussi longtemps que possible, pour voir, pour savoir... Mais plus jamais ça. Je n'ai même pas pu lire tout votre post !

    Et bravo à vous!

    NB: je n'ai jamais gardé les vaches.

    Edit: désabonnement à la discussion.

  3. #283
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    570
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 570
    Points : 987
    Points
    987

    Par défaut

    La dernière fois que j'ai entendu parlé quelqu'un ainsi, c'était un militant FO déguisé en chevalier blanc
    Je n'ai même pas pu lire tout votre post !
    J'ai posté mon avis, tu as répondu avec une idée répandue mais non globale et j'ai argumenté de façon détaillée pour te démontrer que les choses étaient loin d'être ce qu'elles semblent, dans l'espoir que tu creuses et que tu te renseignes.
    Et au final tu réagis comme le font ceux qui sont convaincus de détenir la vérité (officielle), en s'imaginant que les autres ne sont que des décervelés (complotistes peut-être, ou communistes alors ?), en étant convaincu que notre système économique actuel est le meilleur et même le seul possible (on ne doit pas regarder les mêmes actualités), et en précisant même ne pas avoir lu l'argumentation, présumée trop longue: Je présume que lire un livre doit représenter alors un obstacle insurmontable!

    Donc, autant toi tu es convaincu de parler à un vilain communiste déguisé en justicier, autant moi je suis maintenant convaincu de parler à une autruche qui se cache sous le sable.

    Quand tu auras compris que l'argent que tu gagnes n'est que ton droit à l'accès à ta part de richesse commune, et que les brevets entravent l'augmentation de cette richesse commune, alors tu auras fait un pas en avant, et ça n'a rien d'un concept communiste puisque c'est la réalité capitaliste actuelle.

    NB: je n'ai jamais gardé les vaches.
    Il existe plusieurs formes de tutoiement: J'ai utilisé la forme conviviale parce que sur ce forum on partage la même passion, et mon âge me le permet dans ce cas précis.

    Chacun son truc,
    sans rancune,

    A+
    Claude

  4. #284
    Membre actif

    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    94
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Pérou

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 94
    Points : 205
    Points
    205

    Par défaut

    Le désabonnement n'a pas fonctionné et j'ai pu lire le contenu du post dans le courriel reçu.



    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    J'ai posté mon avis, tu as répondu avec une idée répandue mais non globale et j'ai argumenté de façon détaillée pour te démontrer que les choses étaient loin d'être ce qu'elles semblent, dans l'espoir que tu creuses et que tu te renseignes.
    Ça, c'est le côtè chevalier blanc.



    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    Et au final tu réagis comme le font ceux qui sont convaincus de détenir la vérité...
    Bien entendu, ou plus précisément dans une juste pensée plus que la vérité !



    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    ...en étant convaincu que notre système économique actuel est le meilleur et même le seul possible...
    C'est une partie de l'insupportable de vos propos : vous affectez des convictions à vos interlocuteurs sans vous imaginez que vous puissiez vous tromper. Je suis vraiment loin de penser que le "système économique actuel est le meilleur" ! Je pense même le contraire : ce libéralisme devenu néo-libéralisme imposé par cette descendance d'usuriers est ce qu'il est arrivé de pire à notre civilisation, et que nous devrons tous en supporter bientôt les conséquences.



    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    Donc, autant toi tu es convaincu de parler à un vilain communiste déguisé en justicier, autant moi je suis maintenant convaincu de parler à une autruche qui se cache sous le sable.
    Il se trouve que ma référence du militantisme fut FO, mais il s'agit d'un humain qui croit -- peut importe quoi -- et surtout emprunt de prosélytisme. Lui aussi, finalement, ressemble à une autruche qui se cache la tête pour ne plus voir.



    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    Quand tu auras compris que l'argent que tu gagnes n'est que ton droit à l'accès à ta part de richesse commune, et que les brevets entravent l'augmentation de cette richesse commune, alors tu auras fait un pas en avant, et ça n'a rien d'un concept communiste puisque c'est la réalité capitaliste actuelle.
    Vous vous gourez prodigieusement dans vos évaluations de l'autre, et dans mon cas, vous ne vous imaginez pas à quel point je pense communautarisme !

    Finalement, vous semblez avoir oublié que dans l'approche actuelle des protections des "propriétés intellectuelles", droits d'auteur et autres brevets, ces protections sont limitées dans le temps ce qui fait que de toute façon, elles tomberont dans le domaine public. Les durées ont été décidées à une époque de stabilité où les fabricants imprimaient les catalogues de leurs produits avec leurs prix...



    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    Il existe plusieurs formes de tutoiement...
    Ha ? En Français ? Je n'ai entendu parlé de ça qu'en castillan, celui utilisé en Espagne.
    Sans rancune.

  5. #285
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    570
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 570
    Points : 987
    Points
    987

    Par défaut

    Le désabonnement n'a pas fonctionné et j'ai pu lire le contenu du post dans le courriel reçu.
    Mettre fin unilatéralement à une discussion n'a jamais imposé au contradicteur l'interdiction de répondre à des interpellations précises.
    Ceci étant, tu renies ton propre désengagement, tu n'es guère crédible.

    Ça, c'est le côtè chevalier blanc.
    Mais oui, j'avais compris ça: j'argumente sur des faits, tu juges tes détracteurs avec des images pour le moins caricaturales.
    C'était plus productif de démonter mon argumentation, mais ça, c'est plus compliqué, et à part une seule phrase sur la durée des protections, tu n'as rien dit.

    C'est une partie de l'insupportable de vos propos : vous affectez des convictions à vos interlocuteurs sans vous imaginez que vous puissiez vous tromper. Je suis vraiment loin de penser que le "système économique actuel est le meilleur" ! Je pense même le contraire : ce libéralisme devenu néo-libéralisme imposé par cette descendance d'usuriers est ce qu'il est arrivé de pire à notre civilisation, et que nous devrons tous en supporter bientôt les conséquences.
    Alors tu ferais mieux d'argumenter sur les faits et sur ce que tu considères inexact dans mes propos.
    Sinon, je n'ai jamais affirmé ne jamais me tromper, j'ai juste exposé mes convictions personnelles. Maintenant si toute phrase argumentaire doit commencer par "je pense que, mais je peux me tromper", alors on ne doit pas vivre dans le même monde: Il y a déjà assez de propagande officielle pour devoir prendre des gants lorsqu'on exprime une opinion divergente.

    Il se trouve que ma référence du militantisme fut FO, mais il s'agit d'un humain qui croit -- peut importe quoi -- et surtout emprunt de prosélytisme. Lui aussi, finalement, ressemble à une autruche qui se cache la tête pour ne plus voir.
    Tes "références" au militantisme ne t'autorisent pas à m'affubler des mêmes. En outre, ton propos même dément ton revirement actuel. Encore un peu et c'est toi qui va m'expliquer que les protections sont néfastes et que je me plante en les défendant.

    Vous vous gourez prodigieusement dans vos évaluations de l'autre, et dans mon cas, vous ne vous imaginez pas à quel point je pense communautarisme !
    Tu es le pire défenseur du communautarisme avec lequel j'ai pu discuter, puisque tu en arrives à pratiquement te battre avec quelqu'un qui émettait d'emblée des opinions dans ce sens: Tu n'as pas assez d'ennemis véritables à combattre, si telles sont tes convictions?

    Finalement, vous semblez avoir oublié que dans l'approche actuelle des protections des "propriétés intellectuelles", droits d'auteur et autres brevets, ces protections sont limitées dans le temps ce qui fait que de toute façon, elles tomberont dans le domaine public.
    Marrant comme concept: La durée comme facteur pondérant. Sauf que la durée est telle que cette retombée dans le domaine public maintient l'ineptie du système et maintient sa contre-productivité. Et sauf que c'est le principe même de propriété intellectuelle qui est contre-nature: Comme si une idée n'était que le résultat de l'intellect de son auteur.

    Les durées ont été décidées à une époque de stabilité où les fabricants imprimaient les catalogues de leurs produits avec leurs prix...
    Ce qui est certain, c'est que tout ceci a bel et bien été décidé, et, manifestement, pas par le peuple et pas dans l'intérêt du peuple.
    Ce qui est certain également, c'est que c'est un concept inique qui n'a jamais existé dans tout le passé de l'humanité, et qu'il n'amène aucun bénéfice collectif, bien au contraire.

    Ha ? En Français ? Je n'ai entendu parlé de ça qu'en castillan, celui utilisé en Espagne.
    Manifestement, et vu que tu expliques maintenant que tu défends l'inverse de tes propos initiaux, je pense qu'on ne doit simplement pas parler la même langue.
    Si tu ignores qu'il existe plusieurs façons de tutoyer quelqu'un avec qui on dialogue, alors tu me sembles peu au courant des subtilités de la langue à laquelle tu fais allusion
    Parce que, lorsque je tutoie mes amis et mes parents, je n'ai guère l'impression de leur manquer de respect. Lorsque je tutoie un ami de mes enfants non plus.
    Mais bon, peut-être que toi, tu vouvoies tes parents et tes amis? pour un défenseur du communautarisme c'est étrange, mais chacun son truc!

    Pour info, bien que je ne te doive rien, je dialogue régulièrement avec un nombre conséquent d'étudiants: Ceci explique mon habitude du tutoiement courtois sur le net, personne ne me le reproche jamais, au contraire, et je n'ai jamais eu l'impression de mépriser quelqu'un: En tout cas ça n'a jamais été mon intention, et de plus j'ai précisé ensuite, suite à ta remarque, que c'était le cas.

    Mais, en guise de clôture définitive de cette discussion en ce qui me concerne (et moi je me tiens à mes affirmations), je présente toutes mes excuses pour mon tutoiement intolérable sur un forum de passionnés et je te laisse exprimer ton dernier mot, si ça peut te soulager, désabonnement ou pas.

    Mince, je vais devoir vouvoyer aussi les membres de mon club moto, maintenant !

  6. #286
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    juin 2017
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 67
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : juin 2017
    Messages : 9
    Points : 17
    Points
    17

    Par défaut

    Citation Envoyé par ClaudeBg Voir le message
    C'est une idéologie qu'on a fait entrer dans le crane des gens à force de lois débiles et de droits d'auteurs loufoques et improductifs puisque ça impose de réinventer la roue en lieu et place du partage des découvertes.
    Toute cette idéologie capitaliste centrée sur la propriété intellectuelle n'a jamais existé dans toute l'histoire de l'humanité que depuis la fin du 20ème siècle, c'est dire que ce n'est absolument pas nécessaire au progrès.

    Depuis l'origine, le vol est défini comme suit (droit juridique):



    C'est clairement définit comme une opération de "soustraction". Or, une copie n'est PAS une soustraction, c'est une multiplication puisqu' après la copie le bien original n'a pas été soustrait à son auteur. Or la multiplication est la base du progrès.

    Les "petits auteurs" genre informaticiens fréquentant ce forum pensent en général que les droits d'auteur les protègent, mais en fait pas du tout: Ils ne protègent que les éditeurs et les grosses multinationales qui s'accaparent les idées de ceux qu'ils rémunèrent

    De toute façon, c'est une hérésie en terme d'efficacité et ça produit un gaspillage monumental de ressources, dont les ressources humaines, gaspillage qui, bien entendu, n'est pas perdu pour tout le monde
    Êtes-vous de ceux qui pensent que le travail intellectuel ne vaut rien ? On peut copier le code qui a été mis explicitement à libre disposition, mais tant que se nourrir, se vêtir, se loger... ne sera pas gratuit, je ne vois pas pourquoi un développeur ne devrait pas être rémunéré pour son travail.
    Gutemberg a-t-il donné son invention ? Non ! Il en a vécu.
    Par ailleurs, le code Java n'est pas verrouillé et tout le monde peut participer à son évolution.

  7. #287
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 012
    Points : 64 453
    Points
    64 453
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut API Java dans Android : Oracle parvient à faire annuler la décision rendue en faveur de Google

    API Java dans Android : Oracle parvient à faire annuler la décision rendue en faveur de Google
    la Cour d’appel rejette l’usage équitable des API

    La Cour d'appel du circuit fédéral à Washington DC a relancé le procès entre Oracle et Google sur l'utilisation des API Java dans le système d'exploitation mobile Android. Mardi, la Cour d'appel s'est prononcée en faveur d'Oracle en annulant le jugement de 2016 en vertu duquel l'utilisation des API Java dans Android relèverait du fair use (usage équitable). Le tribunal a donc renvoyé l'affaire à la Cour fédérale de Californie pour déterminer les dommages, ce qu'Oracle estimait à environ 9 milliards de dollars.

    Pour rappel, après avoir racheté Sun Microsystems et hérité de Java en 2010, Oracle a poursuivi Google en justice estimant que le géant de Mountain View a violé des brevets et droits d’auteur relatifs à Java. Après un premier procès et beaucoup de rebondissements dans l’affaire, en mai 2016, un tribunal a jugé que la copie des API Java dans Android relevait bien du « fair use », et n’était donc pas illégale. Oracle a toutefois promis de faire appel pour faire annuler la décision rendue par le juge William Alsup de la Cour de district pour la Californie du Nord.

    En octobre 2016, Oracle a donc saisi la Cour d’appel des États-Unis pour le circuit fédéral, une instance supérieure, dans une nouvelle tentative de gagner la cause, et la firme de Redwood City est sur la bonne voie. « L'usage des API Java par Google n'a pas été équitable », a statué la Cour, qui estime que Google les a utilisés dans un but commercial.

    « Tout d'abord, le fait qu'Android soit gratuit ne rend pas non commerciale l'utilisation des API Java par Google. Donner aux clients gratuitement quelque chose qu'ils devraient normalement acheter peut constituer un usage commercial », peut-on lire dans le document de justice. La Cour d'appel ajoute que « le fait que Google puisse également avoir des motifs non commerciaux n'est pas pertinent en droit ». Elle estime ensuite que « si Google affirme que ses revenus proviennent de la publicité, pas d'Android, la commercialisation ne dépend de la façon dont Google gagne son argent. En effet, un avantage économique direct n'est pas requis pour démontrer une utilisation commerciale. » Et la preuve d’une utilisation commerciale, selon la Cour, pèse contre une utilisation qui relève du fair use.

    Parce que la Cour conclut que l'utilisation des API Java par Google n’est pas équitable en droit, elle renvoie les deux géants de la technologie devant le tribunal de Californie pour un procès qui permettra de déterminer les dommages à payer par Google.


    Dorian Daley, avocat général d'Oracle, s'est réjoui de cette nouvelle décision. « L'avis du Circuit fédéral confirme les principes fondamentaux du droit d'auteur et indique clairement que Google a violé la loi. Cette décision protège les créateurs et les consommateurs contre l'abus illégal de leurs droits », a-t-il écrit dans un communiqué. Du côté de Google, on se dit « déçu » de la décision. « Ce type de décision rendra les applications et les services en ligne plus onéreux pour les utilisateurs. Nous étudions nos différentes options », a déclaré Patrick Lenihan, un porte-parole de Google.

    Sources : Décision de justice, Communiqué d’Oracle

    Et vous ?

    Que pensez-vous des arguments présentés par la Cour pour faire annuler la décision précédente ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #288
    Membre averti
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    475
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 475
    Points : 395
    Points
    395

    Par défaut

    De toute façon il faut arrêter d'utiliser cette techno Java

  9. #289
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    164
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 164
    Points : 506
    Points
    506

    Par défaut

    Déjà qu'Oracle souffre de mauvaise publicité et que ses outils & services sont dem oins en moins utilisés (par exemple via Go pour la création de WS performants, oracle database qui est un enfer à maintenir, ...) ils devraient prendre la même direction que MS et miser sur le cloud (ce qu'ils font déjà) et apporter à la communauté une démocratisation libre de ses outils.

  10. #290
    Expert éminent Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 678
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 678
    Points : 8 890
    Points
    8 890

    Par défaut

    J'ai l'impression que les juges qui statuent là dessus n'ont rien compris au problème. Il ne s'agit pas de savoir s'il s'agit d'un usage commercial ou pas, mais de savoir si on autorise a faire des technologies compatibles avec Java.

    L'interface de la bibliothèque standard étant essentielle à la compatibilité avec Java, refuser de pouvoir la réutiliser interdit de fait de faire des compilateur "compatibles Java" sans l'accord de Oracle.
    Avec cette décision c'est comme si on interdisait un fabricant de pneu de faire des pneus compatibles avec certains modèles de voiture parce que le positionnement des vis est de la propriété du fabricant de la voiture.

    Si ce genre de décision fait jurisprudence, toutes les technologie de compatibilité logicielle comme Mono ou Wine peuvent théoriquement être menacées.

  11. #291
    Membre actif Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Dresseur de Pokémon
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    75
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Dresseur de Pokémon

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 75
    Points : 274
    Points
    274

    Par défaut

    L'une des pires décisions juridiques dans l'histoire des technologies prise sous l'impulsion de la pire des sociétés technologique, à savoir Oracle.

    Dommage que ce ne soit pas IBM qui ait racheté Sun Microsystems 2009. Oracle a réussi à détruire toutes les technologies open source de Sun : OpenSolaris, MySQL, OpenOffice, Java, ... Maintenant Oracle va réussir à faire que les API soient protégées par le droit d'auteur, tout ça pour grappiller un peu d'argent à Google. C'est du grand n'importe quoi. Le droit d'auteur et le langage Java, Oracle s'en fout complètement, ce qui intéresse Oracle c'est de pouvoir pomper quelques milliards à Google. Je ne dirais pas ce que je pense d'Oracle ici, car je tiens à rester poli.

  12. #292
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    343
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 343
    Points : 718
    Points
    718

    Par défaut

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    L'une des pires décisions juridiques dans l'histoire des technologies prise sous l'impulsion de la pire des sociétés technologique, à savoir Oracle.

    Dommage que ce ne soit pas IBM qui ait racheté Sun Microsystems 2009. Oracle a réussi à détruire toutes les technologies open source de Sun : OpenSolaris, MySQL, OpenOffice, Java, ... Maintenant Oracle va réussir à faire que les API soient protégées par le droit d'auteur, tout ça pour grappiller un peu d'argent à Google. C'est du grand n'importe quoi. Le droit d'auteur et le langage Java, Oracle s'en fout complètement, ce qui intéresse Oracle c'est de pouvoir pomper quelques milliards à Google. Je ne dirais pas ce que je pense d'Oracle ici, car je tiens à rester poli.
    oracle a soit abandonné les projets qui au final leur rapportait peu, pas pour rien que sun allait si mal.

    les parts de marché de solaris était plus que faible, alors que celle de linux croit, assez normal que oracle lorgne de ce côté

    une entreprise existe pour faire du $$$$

    au moins ça permis d'avoir libre office qui avance beaucoup rapidement que openoffice

    le marché est au cloud, ça explique pas mal l'abandon de JEE, même si c'est pas demain qu'il n'y aura pu de développement sur cette platforme
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  13. #293
    Membre chevronné
    Avatar de la.lune
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    534
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Comores

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 534
    Points : 2 029
    Points
    2 029

    Par défaut

    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    L'interface de la bibliothèque standard étant essentielle à la compatibilité avec Java, refuser de pouvoir la réutiliser interdit de fait de faire des compilateur "compatibles Java" sans l'accord de Oracle.
    Avec cette décision c'est comme si on interdisait un fabricant de pneu de faire des pneus compatibles avec certains modèles de voiture parce que le positionnement des vis est de la propriété du fabricant de la voiture.
    Je m'excuse mais tu es passé un tout petit peu à côté sur la comparaison avec "l'interface Java standard". En fait ce ne sont pas les fabricants de pneus(gantes de pneus plutôt) qui sont pointés de doigt, ils sont libres de créer des pneus et gantes compatibles avec n'importe quelle voiture même s'ils ne sont pas propriétaires de la voiture.

    Mais on pointe le doigt sur les fabricants de voitures qui auront copiés exactement le modèle de positionnement des vis de la voiture crée par Oracle tel que Oracle a conçu, pour tirer profit des fabricants populaires de pneus et gantes qui ne vendent que pour les voitures d'Oracle. Oracle trouve son modèle de positionnement de vis populaire et interdise à qui que ce soit de copier ce modèle sans son accord.
    Alors Google dit avoir copier ça mais pas pour des raisons commerciales et qu'il ne gagne rien sur le fait d'avoir copier ce modèle, mais gagne autre chose faisant de son utilisation de la techno d'oracle une utilisation équitable.

    C'est comme par exemple un moment donné Hp a ouvert le marché des cartouches compatibles avec ses imprimantes pour gagner la popularité sur la vente d'imprimante que de cartouches et tout d'un coups M G crée une toute nouvelle marque d'imprimante et tout à l'extérieur est innovant et créer ses propres cartouches, mais on découvre après que les cartouches HP sont compatibles aussi, sans l'accord de HP.

    La 2e chose ce n'est pas une question de menace pour technos comme Win et Mono, ça dépend en premier lieu du fait que le propriétaire interdise ou conteste l'usage pareil. Déjà si je me rappelle bien il y a un accord en ce qui concerne Mono. En deuxième lieu, les impacts économiques que profite directement ou indirectement le créateur de technologie à base d'une interface propriétaire.

  14. #294
    Expert éminent Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 678
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 678
    Points : 8 890
    Points
    8 890

    Par défaut

    Citation Envoyé par la.lune
    La 2e chose ce n'est pas une question de menace pour technos comme Win et Mono, ça dépend en premier lieu du fait que le propriétaire interdise ou conteste l'usage pareil. Déjà si je me rappelle bien il y a un accord en ce qui concerne Mono. En deuxième lieu, les impacts économiques que profite directement ou indirectement le créateur de technologie à base d'une interface propriétaire.
    C'est pour cela que j'ai utilisé le conditionnel, si le propriétaire de l'application dont on reprend l'API donne son accord, bien sur qu'il ne se passera rien. A une époque la situation des techno compatibles ".net" était floue, mais depuis Microsoft a en effet explicitement donné son accord. Par contre Wine n'a jamais eu droit à rien de tel et il est clairement dans la même situation que Davlik. Si jamais la situation de Java faisait jurisprudence, Microsoft pourrait théoriquement attaquer le projet Wine.

    Il est peu probable que Microsoft attaque Wine, mais c'était des exemple pour illustrer avec des cas connus les risque que ça entraîne. De manière générale, avoir besoin de l'accord du premier créateur pour développer une technologie compatible, c'est un gros problème, vu que le but de ce genre de projet est justement de ne plus avoir à dépendre de l'auteur original.

  15. #295
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    3 807
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 3 807
    Points : 95 268
    Points
    95 268

    Par défaut Procès sur les API Java : Google envisage de porter l'affaire à la Cour Suprême

    Procès sur les API Java : Google envisage de porter l'affaire à la Cour Suprême,
    suite au rejet de son appel par le Circuit Fédéral

    En 2010, Oracle a accusé Google d’avoir utilisé des éléments de base de Java dans son système d’exploitation mobile Android sans autorisation. La filiale d’Alphabet a été accusée d’avoir copié dans Android « la structure, la séquence et l’organisation » de 37 API Java. La firme de Larry Ellison a insisté sur l’opportunisme de Google qui, en voulant positionner Android comme leader du marché des OS mobiles, a choisi une voie plutôt facile. Pour prendre l’avantage sur les plateformes concurrentes, Google a construit son OS sur Java pour profiter des millions de développeurs qui étaient déjà familiers au langage, affirmait alors Oracle.

    De son côté, Google a rejeté toute infraction, expliquant que les API ne devraient pas être protégées par le droit d’auteur parce qu'elles sont nécessaires pour écrire des programmes compatibles. La société a estimé par ailleurs que si les premières entreprises de technologie revendiquaient de tels droits, cela aurait certainement bloqué le développement de nombreuses technologies dont nous disposons aujourd’hui.

    Cela fait donc 8 ans que le combat opposant Oracle à Google dure, avec à la clé des répercussions substantielles potentielles pour l’écosystème du développement mobile.

    Au mois de mars, la Cour d'appel s'est prononcée en faveur d'Oracle en annulant le jugement de 2016 en vertu duquel l'utilisation des API Java dans Android relèverait du fair use (usage équitable). Le tribunal a donc renvoyé l'affaire à la Cour fédérale de Californie pour déterminer les dommages, ce qu'Oracle estimait à environ 9 milliards de dollars.

    Parce que la Cour a conclu que l'utilisation des API Java par Google n’est pas équitable en droit, elle a renvoyé les deux enseignes technologique devant le tribunal de Californie pour un procès qui permettra de déterminer les dommages à payer par Google.

    Nom : oracle.png
Affichages : 2785
Taille : 156,6 Ko

    Google a fait appel de cette décision. Cependant, mardi, le circuit fédéral a rejeté son appel. Aussi, Google a décidé de porter l’affaire devant la Cour suprême.

    « Nous sommes déçus que le Circuit fédéral ait renversé la décision du jury qui estimait que Java est ouvert et gratuit pour tout le monde. Nous ferons appel à la Cour suprême pour défendre ce principe contre des sociétés comme Oracle, dont les pratiques restrictives menacent le travail des nouvelles générations de développeurs de technologies », a déclaré Google dans un communiqué.

    Remporter ce procès est important pour Google du point de vue de la création d'un précédent, sans compter que l’entreprise risque de payer une lourde amende (9 milliards de dollars ont été réclamés par Oracle dans le dernier procès).

    La conclusion de mardi marque le troisième procès dans cette affaire, qui a vu des victoires des deux côtés. Google a plaidé avec succès ses revendications en 2012, mais la décision a été annulée en 2014 après un appel par Oracle. En 2016, Google a remporté à nouveau une victoire, ce qui a constitué le dernier développement majeur jusqu'à cette décision la plus récente.

    Il est difficile de dire qui sera le vainqueur dans cette bataille controversée de longue date, mais avec deux victoires, Google semble certainement avoir l'avantage. Il n'est pas encore clair si la Cour suprême accordera une audience - elle n'a pas délibéré sur les sujets de l'utilisation équitable ou des droits d'auteur sur les logiciels depuis un certain temps. Cependant, si tel est le cas, la décision aura sans aucun doute une influence majeure sur tous les procès similaires qui suivront.

    Source : Law360

    Voir aussi :

    Epic qualifie Google « d'irresponsable » pour avoir divulgué des détails sur la faille affectant Fortnite sur Android après une semaine
    La plupart des smartphones Android seraient vulnérables aux attaques opérées via des commandes AT en mode USB, d'après une nouvelle étude
    L'installeur Android du jeu populaire Fortnite a été livré avec une faille de sécurité, une révélation hâtive de Google qui n'a pas plu à Epic Games
    Facebook renonce à prélever 30% des revenus des développeurs générés par les Jeux Instantanés sur Android, de sorte qu'ils ne payent que Google
    Microsoft déploie son appli Your Phone pour tous les utlisateurs de Windows 10, elle permet de synchroniser un smartphone Android ou iOS avec Windows
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #296
    Membre actif
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    139
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 139
    Points : 298
    Points
    298

    Par défaut Pas évident comme truc

    D'un côté je vois google comme un entrepreneur du bâtiment qui utilise les plans d'un architecte, certes il ne vole pas les matériaux ni la façon de faire mais les plans sont là. Je ne suis ni pour Oracle, ni pour Google, <troll>je suis contre java <\troll>

    Cela veut donc dire que si je prends tous les API d'un framework (comme Qt) et que je fais ensuite mes propres implémentation des fonctions, je pourrais en faire ce que je veux ?
    Je ne suis pas sûr que "Qt Compagny" sera forcément très content de cela.
    C'est là ou c'est pas si évident que cela...
    Autre côté une API ne pourra pas être copiée ? du coup pour faire de interopérabilité de système ce sera compliqué aussi...
    Il faut le "FAIR USE" mais pas si tout est copié complètement.

  17. #297
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    68
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 68
    Points : 68
    Points
    68

    Par défaut

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Bonjour,

    Je trouve ces "guerres" pas très éthique. Est-ce que tout ça serait à cause du copyright et des droits d'auteur , si tout cela était libre ça n'arriverait pas . Même chose pour Samsung à Apple .

    Est-ce que ce serait de l'abus les copyrights comme l'abus des brevets ?

    Est-ce qu'on serait pas arrivé à une limite à ne pas franchir ?

    Salutations
    L ' éthique est un peu hors sujet ... je te renvois au procès Linux , sa aussi cela à étez sale

  18. #298
    Membre averti
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    679
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 679
    Points : 315
    Points
    315

    Par défaut Un procès Linux ?

    Bonjour,

    Je crois que l’éthique est importante il ferait mieux de s’associer et de faire la paix. Ça fait longtemps que je dis c’est que au pain JDK au python serait beaucoup mieux. J’en ai franchement marre de cette histoire de procès. Je vais faire des ennemis plutôt que des amis . Se faire la guerre pour rien Mais en fait c’est quoi cette histoire de procès Linux

    Salutations
    Battant

  19. #299
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    68
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 68
    Points : 68
    Points
    68

    Par défaut

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Bonjour,

    Je crois que l’éthique est importante il ferait mieux de s’associer et de faire la paix. Ça fait longtemps que je dis c’est que au pain JDK au python serait beaucoup mieux. J’en ai franchement marre de cette histoire de procès. Je vais faire des ennemis plutôt que des amis . Se faire la guerre pour rien Mais en fait c’est quoi cette histoire de procès Linux

    Salutations
    Et guerre c 'est pas bien , la famine c 'est pas bien non plus .... si vis pacem para belllum comme dirais l ' autre . Il n ' y a pas d ' Ethique dans les affaires , seulement la guerre . pour l ' affaire Linux :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/SCO_contre_Novell

  20. #300
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    amateur
    Inscrit en
    juillet 2015
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Var (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : amateur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2015
    Messages : 7
    Points : 5
    Points
    5

    Par défaut Protection des API (Java ou autre) par droits d'auteur

    En l'espèce, concernant le sujet même du conflit ("...accusée d’avoir copié dans Android « la structure, la séquence et l’organisation » de 37 API Java"), je ne veux pas me prononcer, car je ne suis pas sûr d'avoir compris le fond de l'affaire.
    Par contre, en limitant le sujet au domaine des API, si en proclamer la paternité est légitime, je considère qu'il est fondamental que la revendication de droits (en termes de rétribution financière), si le créateur le décide, doit être affichée dès la première publication. Cet affichage impacte le succès de l'API: une API libre d'usage favorise l'adoption très large de l'API et contribue à son succès; une licence à faible coût un peu moins, etc.

    Dans le cas de Java, ce genre de conflit était pressenti depuis le rachat de SUN par ORACLE, les stratégies n'étant pas du même tonneau. D'où me semble-t-il la nécessiter de faire le fork Libre Office depuis Open Office, par exemple.

    Encore une fois: j'ignore les bases juridiques et notamment les termes de copyright qui ont présidé à l'avènement de Java. Mais au moins dans l'esprit, l'apparente liberté d'utilisation des API Java semblait d'évidence sous la houlette de Sun. Des standards "payants" existent -en général après de grandes guéguerres de suprématie (DVD, MPEG...) y compris sur des détails infimes (HDMI...). La règle du jeu (des droits payants) doit être claire quand la norme est proposée à l'industrie.

    Il en est des API comme de toute interface: la communauté a tout intérêt à s'accorder sur des interfaces normalisées, permettant l'interchangeabilité. J'imagine la plomberie avec des filetages disparates, des alternatives personnalisées à des dérivés d'USB; j'imagine l'informatique sans IP, des switch Ethernet 133,7 Mb (pour être sûr de l'incompatibilité...).

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 27/09/2014, 19h56
  2. requête basé sur les résultats des deux sous requete
    Par karwafmhz dans le forum Requêtes et SQL.
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/06/2011, 23h19
  3. [XL-2003] la différence entre les lignes des deux feuilles dans la premiere ligne vide d'une des deux
    Par safouunette dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/11/2010, 10h20
  4. [VB6]Grouper les données des deux tables dans une troisième
    Par Abed_H dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2009, 11h29
  5. Gridview: Comment récupérer les valeurs des deux clés?
    Par Thomas_Laurent dans le forum ASP.NET
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/02/2007, 14h54

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo