Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Etudes Discussion :

ENI Nantes formation Développeur Logiciel


Sujet :

Etudes

  1. #1
    Futur Membre du Club
    ENI Nantes formation Développeur Logiciel
    Bonjour,

    Je suis à la pêche aux infos sur cette école. J'ai soit disant réussi les tests d'entrée, bien que pour moi j'ai complètement ratée, du coup je m'interroge sur la crédibilité de l'école.

    Apparemment elle aurai pas mal de contact avec des entreprises, mais je doute aussi là dessus. Soit disant si à la fin de notre stage on a pas de boulot ils nous lâchent pas, j'ai bien envie de le prendre au mot.

    Je me suis déjà faire avoir une fois avec une école privée sur paris j'ai pas trop envie de renouveler l'expérience, sachant que là j'ai la trentaine et une petite fille.

    Alors faites moi partager vos expériences avec cette école et cette formation, quelles soient bonnes ou mauvaises.

    Merci par avance,

    Nahuette.

  2. #2
    Nouveau Candidat au Club
    Bonjour,
    j'essaie moi aussi d'intégrer la formation de développeur logiciel à l'Eni.
    Les échos sur cette école sont plutôt favorables, par ailleurs ils éditent aussi des livres sur la programmation ou l'informatique qui sont bien reconnus dans le métier. Ce qui est plutôt encourageant.
    De mon côté je viens d'envoyer un courrier pour participer à l'épreuve test. Je n'ai aucune idée de ce en quoi il consiste. Pourrais-tu me donner quelques infos ? Effectivement n'étant pas de formation informatique j'ai un peu peur de ce qui m'attend lors de cette épreuve d'entrée…
    Merci beaucoup par avance,
    Julie

  3. #3
    Futur Membre du Club
    Salut Julie,

    Alors pour les épreuves. Y'en a 3 et chacune chronométrée. La première est de 10 minutes sur des suites numériques. La seconde (20 minutes) je sais pas comment appeler ça, ce sont des figures : t'as deux figures A et B qui ont une logique entre elles et tu dois trouver la figure qui suit logiquement la figure C. Et la troisième partie (30 minutes) sont des problèmes arithmétiques. Perso la dernière partie j'ai complètement foiré je suis nulle en maths et comme je sors pas du lycée du coup j'ai pas la gymnastique de calcul XD

    C'est pour ça que j'ai un doute sur la crédibilité des tests, perso mon profil ne lui rapportera pas de tune vu que je demande une prise en charge par la région étant demandeur d'emploi. DU coup ça me met un doute quand même ^^ où alors j'ai bien réussi les deux premières parties du tests.

    Je me suis dis aussi que s'ils avaient une maison d'édition c'est qu'ils avaient quand même une certaine notoriété à revendre. Je verrai bien on doit me rappeler mi juillet.

    Bon courage pour les tests !

    Nahuette.

  4. #4
    Modérateur

    Bonjour,

    je te trouve un peu dure Nahoutete
    Si tu postules à la formation "ID" (développeur), ouverte à des non informaticiens, il me semble normal que les tests d'entrée soient des tests de logique.
    C'est un trait de caractère ou une compétence importante dans le domaine... et on ne peut pas franchement te tester sur des connaissances en développement, puisque tu viens pour apprendre

    Pour ce qui est des tests, je les ai raté aussi. Puis j'ai eu un entretien avec le directeur de la formation que j'ai pu convaincre... (il faut dire que je finançais ma formation...).

    Enfin, ce n'est pas parce que ta formation est financée que l'ENI ne touche rien... C'est l'organisme qui paye ta formation à l'ENI. Et c'est une chance! Je n'ai pour ma part pas pu avoir d'aide et j'ai emprunté l’intégralité de la somme nécessaire pour vivre 8 mois sur Nantes et financer l'école...

    Enfin, pour parler du contenu de la formation, certains aspects sont bons, d'autres moins.

    Première chose : ça va TRES vite.
    Si tu n'es pas du domaine, les premières semaines sont compliquées : découverte de l'algorithmie, beaucoup de choses abstraites et nouvelles.
    C'est à ce moment qu'il faut selon moi être le plus motivé, bosser beaucoup et ne pas prendre le moindre retard.
    Dans ma formation (il y a 5 ans environ), la moitié de la promo a été lâchée à cette étape (dont moi) et ce fut douloureux de rattraper le retard...

    Pour la suite de la formation, si le contenu n'a pas changé, tu commences par du Dotnet en enchaine sur du Java.
    Plateformes pas choisies au hasard : elles sont porteuses et très demandées en entreprise.
    Là encore, ça va vite. Tu as 6 mois pour être prêt à être embauché et participer à de vrais projets...

    Bien sûr, la formation ne consiste pas qu'en l'apprentissage de langages de programmation, tu as aussi pas mal de cours sur les modélisation (UML, RUP, Merise), de l'anglais (vite fait), de la veille, etc.

    Concernant l'école en elle-même.
    Au niveau des formateurs, tu as de tout. Certains sont très bons, d'autres bons mais tous ne sont pas égaux. Tu as quand même dans le lot d'excellents formateurs, investis, qui ne partent pas à 17h30 pétantes et sur qui tu peux t'appuyer.
    En termes de recherche de stage et d'emploi, l'ENI a(vait) de réelles relations avec des entreprises (SSII pour la plupart) sur Nantes et en région parisienne. Ce qui ne t'empêche pas de chercher par toi-même.
    Concernant le suivi post-formation, ayant décroché un emploi à l'issue de mon stage (la période était faste pour les informaticiens), je n'en ai pas eu besoin. Cela dit, je reçois toujours des mails contenant des offres d'emploi 5 ans après.

    En conclusion, cette école n'est (n'était) pas une arnaque. J'ai pour ma part eu du mal à suivre au début et j'ai trainé mes lacunes pendant le reste de la formation. Il faut donc y rentrer en connaissance de cause, par envie et pas par défaut, et avec une motivation certaine.
    Certains formateurs s'en contrefoutaient, d'autres prenaient le temps qu'il fallait pour essayer d'aider (et je les en remercie).
    Le bilan est plutôt positif (pour moi et pour plusieurs autres collègues). Je suis développeur (DotNet). J'ai pu revenir dans ma région après un passage sur Paris (tout le monde n'a pas été obligé de le faire, mais tu maximises tes chances).

    Maintenant, il ne faut pas non plus être dupe : les SSII recherchent essentiellement des Bac+5. Et ce n'est pas en huit mois que tu acquiert un niveau suffisamment bon pour faire le kakou en entreprise.
    Donc il faut cravacher (ne pas se fier aux salaires > 30k€/an auquel peut prétendre un ingénieur fraîchement sorti de l'école. Pour nous, c'est plus proche des 20k que des 30k) et réussir à entrer quelque part pour faire son trou, acquérir de l'expérience et pouvoir ensuite la valoriser.

    Le jeu en vaut selon moi la chandelle (car je ne regrette pas mon choix) mais demande un vrai investissement.

    Bon courage si tu te lances

  5. #5
    Futur Membre du Club
    Merci beaucoup pour toutes ces infos !

    Oui c'est vrai je suis un peu dure, mais je me méfie des écoles privées, j'ai déjà donné. Donc normal que je me pose des questions, je préfère paraitre plus dure mais au moins je ne regretterais pas de mettre poser les questions.

    Et oui j'imagine bien que ça doit aller très vite. Et pour ma part niveau
    salaire un smic serait déjà pour moi très bien ! Alors si je peux avoir mon salaire d'avant mon licenciement éco (22K brut) bah c'est encore mieux ! après comme tu dis faut faire son nid et évoluer.

    Je serais du genre à partir à 17H30 vu que je ne pourrais pas rester plus tard. Pour moi je m'attends à travailler beaucoup chez moi. Alors si le formateur part à l'heure j'irai pas lui en tenir rigueur !

    Enfin merci ça m'aide à dire que j'ai bien fait de passer les tests au moins je suis admise et j'ai le temps de réfléchir.

  6. #6
    Nouveau Candidat au Club
    Bonjour Nahuette,

    J'envisage la même formation que vous et j'aimerais un petit retour de ta part étant donné que tu as débuté la formation il y a peu !

    Merci d'avance !

  7. #7
    Membre confirmé
    Je suis d'une école d’ingénieurie (bac+5) et j'ai très souvent eu de longues discussions avec des chefs de projets ou des développeurs. Et beaucoup ne jurent que par l'ENI. Quand ils ont à faire leur recrutement ils n'hésitent pas une seconde à recruter des développeurs qui sortent de l'ENI. Moins orienté "chef de projet" que les gens des écoles d'ingénieurie donc plus réaliste sur la réalité, en moyenne plus béton sur la technique que ceux sortants des écoles d'ingénieurie.

    Dans les écoles d'ingénieurie, type Supinfo ou EPITEC il semblerait que les élèves vivent dans un monde de rêve où ils vont devenir chef de projet et riche en peu de temps du coup, les excellents développeurs sont noyés dans un ramassis de glandeur/rêveur à la sauce geek. Alors qu'en sortant de l'ENI il y a plus de chance de tomber sur un développeur qui va savoir bosser.

  8. #8
    Candidat au Club
    Bonjour,

    J'ai fait la formation développeur à l'eni cette année, les cours été très bon sauf un formateur très mauvais, que l'on a eu 1 semaine sur PL/SQL, mais durant toute la durée on à souvent eu les deux même formateurs qui été vraiment excellents, sympas et n'hésitaient pas à rester après les cours pour t'expliquer. Seul bémol, il te prévienne seulement par mail, quelques jours avant la date de remise de rapport de stage, et pour la soutenance j'ai été prévenu le vendredi pour le lundi, pas super sa Au bout de 5 semaine sur les 8 de stage on m'as proposé un CDI, dans l'entreprise ou je suis l'ENI est très bien vu, après c'est comme tout travail, si tu est pas bon, pas de contrat. Salaire de début pour ma part 20 000€ brut avec pas mal de prime et ticket restau, j'ai payé la formation de ma poche en empruntant les 5000€ c'est beaucoup, mais je pense que sa vaut vraiment le coup, pour ma part en tout cas je te conseil vraiment cette école pour de devenir développeur.

  9. #9
    Futur Membre du Club
    eni
    salut,
    je suis en fin de formation DL a l'eni, je la recommande malgré des points pas terribles (car bien cotée) : certains formateurs ne sont pas du tout pédagogues (mais d'autres sont vraiment très bons),
    les évaluations en cours de formation (ne servant a priori pas a grand chose ) peuvent tomber après une semaine de cours, autant dire que le pl sql c’était non-aquis...

    et, très subjective mais beaucoup répandue, la sensation que ça pue le fric chez eux.

    malgré tout, l'enseignement n'est pas trop mauvais. (cout de la formation DL pour moi -financement region- : 7700Euros, pour d'autres etudiants c'est un autre montant).

    big up : pour le service entreprise, bien a l’écoute.
    big down : école presque uniquement connectée avec des grosses SSII.

  10. #10
    Candidat au Club
    Besoin de renseignement
    Bonjour à tous , je suis très intéressé par cette formation de Devellopeur Logiciel à l’ENI et j’aimerai savoir comment se deroule exactement cette journée de test .

    J’ai entendu parlé qu’il y’a une lettre de motivation à faire ce jour là sur une feuille blanche. Est ce le cas ?

    Pour les tests logique pour moi sa devrais aller mais en ce qui concerne le test arithmétique la je pense que sa va me poser problème !
    Le test d’arithmétique de quel niveaux est t’il ?

    Y’a t’il aussi un test en informatique à passé ?

    Apparement d’après ce que j’ai pu enttendre les tests sont le matin et ceux qui les réussissent reste l’apres Midi .
    Mais l’apres Midi qui y’a t’il de plus à faire ?

    Si l’un d’entre vous a la possibilité de m’éclair sur toutes mes questions
    Merci.

  11. #11
    Candidat au Club
    Bonjour,
    Je vais répondre aux questions de FabioGinie, car suite à une recherche Google, j'étais tombé sur ce forum, et j'avais exactement les mêmes questions. J'ai depuis été à l'ENI faire la journée test pour Développeur Logiciel.
    Alors avant tout: prévoyez un jeu de carte ou autre pour vous occuper car... la journée est remplie de temps morts!!! Je crois avoir passé plus de temps à attendre que de temps à faire les exercices...
    Bref, accueil à 8h45, on nous annonce donc une lettre de motivation à faire. Vous avez 1h pour la réaliser. Perso, je m'étais entrainé la veille à en faire une, histoire d'avoir une lettre structurée et cohérente avec mon projet. La lettre est bien entendue manuscrite.
    Durant cette heure, une personne viendra vous chercher pour passer un entretien individuel d'environ 10 minutes: objectif voir votre parcours et pourquoi développeur logiciel et quelle type de formation (continue ou alternance) rapide mais efficace.
    10h30 fin de rédaction de la lettre (vous allez me dire il n'y a pas 1h je sais bien mais entre les consignes et la réalité...)
    Ensuite commencent les tests sur ordinateur, 3 tests à suivre:
    -Répondre à des suites numériques. 10min
    -Répondre à des suites de figures (matrice de Raven) 10 min
    -Répondre à des problèmes du type Maurice à gagné 5000€, Albert à gagné 1/3 de Maurice, et Jean-Michel à gagné 1/4 de plus de ce que tous les autres ont gagné, combien ont-ils tous gagnés... sans calculatrice bien entendu 20min
    Vous n'aurez pas le temps de faire toutes les questions! C'est fait exprès et ce n'est pas grave, le but est juste d'avoir des bons points.
    Une fois ces tests fait, bah vous attendez... que les corrections arrivent! C'est là qu'on vous dit si oui ou non vous êtes pris! Vient ensuite 2 tests pour voir vos connaissances en programmation mais ils ne comptent pas dans les notes. Vous n'êtes mêmes pas obligés de les remplir car à ce moment là il sera 12h passé et vous n'aurez qu'une envie: aller manger

    L'après-midi: Ce n'est pas visite mais discours du directeur pendant...2h30 non-stop oui oui c'est possible! Où vous apprendrez en long en large et en travers comment fonctionne l'école et ce qu'on attend de vous/nous. C'est là qu'on vous dit aussi si vous êtes pris en formation continue ou en alternance. Parfois les 2, comme moi, c'est à mon choix. Vous verrez Fin de la journée avec devis de la formation (bah oui c'est pas gratuit!), quels types de financements possibles, etc... Il était 18h!

    Donc pour revenir au test, de ce qu'on nous as dit, voici l'ordre de priorité des épreuves à ne pas rater:
    - L'entretien de 10min est crucial
    - La lettre de motivation, évitez les fÔtes...
    -Test de suite numérique et de figure (si votre entretien et votre lettre de motivation sont excellents, l'importance des notes à ces tests seront moindres, mais attention tout de même...)
    -Le test de problèmes n'est quasiment pas pris en compte car les notes sont toujours mauvaises.

    Et voilà! J'espère que ça en aidera d'autres.
    A+

  12. #12
    Expert éminent sénior
    Il n'y pas de véritable sélection à ce genre d'école privée payante qui ne donne pas de vrai diplôme (pas de titre d'ingénieur CTI, pas de Master, juste un "certificat" professionnel rncp et encore parfois en VAE donc c'est même pas donné par l'école mais bien après), ils prennent tous le monde : si j'en crois ton témoignage il y à 30 minutes de tests bidons pour faire semblant et des heures de pubs et de lavage de cerveau pour t'hypnotiser et t'inciter à t’inscrire..
    Si tu veux voir une "vrai" sélection à l'entrée fait les concours des grandes écoles...
    La question que je me pose c'est qu'est ce que tu es allé foutre la bas ? Pourquoi tu t’es pas inscrit par exemple directement en DUT Info, tu as quel Bac ?
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  13. #13
    Candidat au Club
    Salut,

    Alors je suis assez d'accord avec toi sur la partie "lavage de cerveau" A un moment donné je me suis posé la question, en écoutant le directeur parler :" mais pourquoi le directeur lui-même vient passer son temps à nous sur-vendre son école? 2H30 de "on est les meilleurs", perso ça a tendance à me faire l'inverse, car à trop insister on se pose des questions".... Ceci dit ses arguments sont très convaincants. Il y a aussi le retour de professionnels du milieu que j'ai eu qui sont très bon sur cette école. Après qu'en dire de plus je ne sais pas car je ne suis pas du milieu.
    Pourquoi je suis allé là-bas? Tout simplement car j'ai la trentaine passée après avoir bossé une dizaine d'année dans une branche complètement différente. Et je souhaite aujourd'hui complètement changer. Le diplôme à la fin est un Titre de niveau III, donc équivalent bac+2, je ne cherche pas plus loin pour l'instant pour la raison simple de mon âge.

  14. #14
    Expert éminent sénior
    Ton phrasé est trompeur, "équivalent Bac+2" pourrais laisser croire qu'un rncp bac+2 est équivalent à un DUT, hors c'est pas du tout le cas un rncp n'est absolument pas l'équivalent d'un diplôme et cela n'à rien à voir avec un diplôme.
    Un rncp est juste un certificat qui est donné quasiment sans contrôle pour certifier du fait que tu es arrivé au bout des deux ans et c'est tout, un simple certificat de "présence" et sans autre valeur que cela.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  15. #15
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par WizardoftheWestCoast Voir le message
    Salut,

    Alors je suis assez d'accord avec toi sur la partie "lavage de cerveau" A un moment donné je me suis posé la question, en écoutant le directeur parler :" mais pourquoi le directeur lui-même vient passer son temps à nous sur-vendre son école? 2H30 de "on est les meilleurs", perso ça a tendance à me faire l'inverse, car à trop insister on se pose des questions".... Ceci dit ses arguments sont très convaincants. Il y a aussi le retour de professionnels du milieu que j'ai eu qui sont très bon sur cette école. Après qu'en dire de plus je ne sais pas car je ne suis pas du milieu.
    Pourquoi je suis allé là-bas? Tout simplement car j'ai la trentaine passée après avoir bossé une dizaine d'année dans une branche complètement différente. Et je souhaite aujourd'hui complètement changer. Le diplôme à la fin est un Titre de niveau III, donc équivalent bac+2, je ne cherche pas plus loin pour l'instant pour la raison simple de mon âge.
    Alors pour le directeur qui aime s'entendre parler et qui vends sont école comme étant la meilleure du monde, j'ai eu droit au même speech dans une école d'ingé CTI. Donc bon. Je pense juste que rendu à ces postes là, c'est des gens qui aiment qu'on les écoute, et surement aussi des gens qui aiment leur école (en tout cas c'était le cas de mon directeur).

    Donc sur ce point là uniquement, je suis pas sur que ce soit un marqueur d'alerte suffisant à lui seul

  16. #16
    Candidat au Club
    Je ne suis pas d'accord sur le fait que ça n'a aucune valeur.
    Entre un diplôme ou un titre de niveau III, ce qui fait la valeur ce sont les compétences réelles de la personne sur le terrain. Le reste, ce n'est que du remplissage sur le CV. Et si cette ligne sur mon CV me permet d'avoir un boulot digne de ce nom, alors je prends. Qu'est ce qu'on s'en fout, 6 mois après dans un job, d'où on a eu la formation du moment que le taf est fait correctement. Ce qui compte c'est tout de même le fond de la formation, et non la forme.
    C'est quand même bizarre que sur deux professionnels du milieu rencontrés, les deux sont à fond sur l'ENI? Je ne peux pas croire que le directeur trompe volontairement ses stats en annonçant plus de 80% d'embauche à la fin? L'école est tout de même ancienne, si c'était si naze, il n'y aurait pas 4 sessions remplies par an non? Je dis pas que tout est rose, mais tout n'est pas noir non plus...
    Vous avez une dent contre l'ENI? J'ai du mal à saisir...

    Merci à Carhiboux pour son témoignage.

    PS: il y en a quand même 4 qui n'ont pas réussi les tests

  17. #17
    Expert éminent sénior
    C'est le "certificat rncp" qui à quasiment pas de valeur, mais l'école peux avoir de la valeur, par exemple dans le monde des jeux vidéo dans le top 3 il y à deux écoles privées payantes : SupinfoGame et Isart Digital, qui ne donnent pas de diplôme contrairement à l'Enjmin qui elle donne le Master, et elles sont pourtant toutes les trois dans le top 3.
    C'est comme pour les écoles d'ingénieur, elles donnent toute le diplôme mais il y à un classement et il y à un monde entre le dessus du panier et les derniers du classement.

    Il est très facile d'avoir l’autorisation de donner le rncp, il suffit d'envoyer un programme à un fonctionnaire qui va le lire en 5 min et vérifier que la société existe bien légalement et c'est à peu très tout.

    Donc rncp ou pas rncp c'est quasiment pareil, la question est : Est ce que cette école donne un bon enseignement et est ce que cela à une bonne réputation auprès des employeurs...
    Ecole 42 ne donne pas le rncp et pourtant ceux qui en sortent trouvent un job, le rncp c'est rien, c'est un certificat de présence et qui certifie que l'école existe bien et que c'est donc pas du vent sur le CV, rien à voir avec un diplôme qui est donné suite à de véritables examens...

    Par exemple l'AFPA et le CNAM font des vrais validations en fin de parcours alors que dans certaines écoles privée la validation est bidon et tous le monde à son rncp.

    Donc le fait que l'ENI donne un rncp ça veux juste dire que il y à un programme et que l'école existe vraiment c'est tout, rien de plus et rien de moins. Maintenant si ceux qui en sortent trouvent un job alors cette école à effectivement remplis sa mission.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  18. #18
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
    …il suffit d'envoyer un programme à un fonctionnaire qui va le lire en 5 min et vérifier que la société existe bien légalement et c'est à peu très tout.
    Je dirai qu'il vérifie quand même quelque chose : où est placé l'organisme de formation dans la grille de salaire. Par où je bosse, on prend des stagiaires en alternance de (entre autres) l'ENI. Et vu "de loin", et de mon avis qu'il n'est qu'à moi, l'ENI forme de "super-techniciens" et pas des "ingénieurs".
    Déjà je refuserai d'en prendre, car quand le superviseur d'entreprise n'a pas le droit d'assister au jury, c'est que l'entreprise n'a pas son mot à dire, et qu'on a les échos de la soutenance, ben parfois ben heu. Mais peut-être que j'utilise une sémantique que les moins de …ans ne peuvent pas connaître.

    Il y a des écoles qui forment des gens prêts à se servir des environnements à la mode, et d'autres qui leur apprennent à réfléchir, RNCP ou CTI, mais les proportions dans chaque cas sont quelque peu inversées. Devinez-vous les grilles de salaire correspondantes ? Il y a des points de départ plus avantageux dans l'immédiat, sur le long terme, il y a la personne, et tout à la fois.
    Alors après, la différence est certes faite par la personne. J'ai typiquement eu un stagiaire de licence-pro que sa boite fait passer ingénieur-maison : au moins il était tombé sur un employeur qui avait la reconnaissance du ventre.

    C'est à chacun de voir selon ses envies et capacités, et si possible sur le long terme : où vais-je atterrir pour commencer ? vais-je devoir changer rapidement pour évoluer ? vais-je devoir passer indépendant pour que ce soit profitable (tant pour les neurones que les roros) ? quelle ambiance je préfère ?

    Dans tout cela, l'ENI n'est qu'un choix, et à mon avis de préférence en alternance.
    poke 1024,0; poke 214,214

  19. #19
    Nouveau Candidat au Club
    Eni formation ASR
    je voudrais savoir si quelqu'un sait combien coute la formation merci.

  20. #20
    Expert éminent sénior
    Donc tu as pas trouvé sur leur site, et tu trouves pas ça malhonnête de ne pas afficher le coût ?
    Dans les 8000 euros par an semble t'il.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...