Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Google : Eric Shmidt quitte ses fonctions de CEO
    Google : Eric Shmidt quitte ses fonctions de CEO
    Après un trimestre financier record, Google cherche à simplifier sa structure



    « Quand j'ai rejoint Google en 2001, je n'aurais jamais imaginé – même dans mes rêves les plus fous – que nous irions aussi loin, aussi vite ».

    C'est par cette phrase, solennelle, que Eric Schmidt ouvre un billet qui annonce son départ de la présidence exécutive de Google.

    Eric Schmidt quitte donc ses fonctions sur un très bon bilan (Android, Youtube, Chrome, Google Apps for Business, etc.). Google vient d'annoncer un quatrième trimestre fiscal record (clôturé en décembre) avec 8,44 milliards de dollars de chiffre d'affaires (+26 %) et 2,54 milliards de bénéfices.
    Sur l'année 2010, le bénéfice net de Google est passé de 6,52 milliards en 2009 à plus de 8,5 milliards, soit une croissance de plus de 30 % à mettre à l'actif du désormais « ancien CEO » de Google.

    Mais, comme tout dirigeant, Eric Schmidt a aussi connu des revers : Google Wave (dont les technologies sont néanmoins réintégrées aux autres produits de la société), la difficile percée dans les réseaux sociaux (avec l'échec de Google Buzz) ou la fuite de ses meilleurs employés vers Facebook. Autre bémol – pour certains - Eric Schmidt restera le PDG aux phrases provocantes sur la vie privée et la confidentialité (sur le mode du « nous allons savoir ce que vous voulez avant que vous ne le sachiez », ou « si vous vous souciez de la confidentialité des offres de Google, commencez par agir pour être irréprochable »).

    Depuis 2001, Google était géré par un « triumvirat » composé de ses deux fondateurs (Larry Page et Sergey Brin) et de Eric Schmidt. Un mode de gouvernance qui ne conviendrait plus aujourd'hui à une société qui est passée de la start-up prometteuse à la multinationale leader incontestée des moteurs de recherche et de la publicité sur Internet.

    « Google a grandi. Gérer les affaires est devenu plus compliqué. Larry, Sergey et moi avons discuté un long moment pour savoir comment nous allions simplifier notre structure de management et accélérer nos processus de décision. Pendant les vacances, nous avons décidé que le bon moment était venu d'apporter des changements ».

    Eric Schmidt ne quittera pas pour autant Google. Il continuera à présider aux destinées du groupe, mais à un poste moins exposé : « nous continuerons à discuter les grandes décisions tous les trois. Mais nous avons aussi décidé de clarifier les rôles de chacun pour qu'il y ait des responsabilités clairement établies à la tête de la société ».

    Larry Page devient Google’s Chief Executive Officer. Il prend en quelque sorte la succession temporaire de Eric Schmidt et sera chargé de la stratégie produits. Son but sera de « fusionner les visions technologiques et commerciales » de l'entreprise. Sergey Brin devient Co-Founder, et travaillera, lui, sur les nouveaux produits et l'innovation.

    Quant à Eric Schmidt, « en tant que Executive Chairman, j'essayerai d'ajouter de la valeur partout où j'irai et où je le pourrai ». Comprendre, à l'extérieur (en réalisant des accords, des partenariats, ou du lobbying auprès des gouvernements) et en interne « en tant que conseiller de Larry et Sergey ».

    Un nouveau PDG (CEO) devrait à moyen terme être recruté. Si on ne connait pas encore son profil, on sait néanmoins qu'il devra adhérer à la vision des membres du trio historique de dirigeants.

    Une philosophie que Eric Schmidt résume en deux phrases : « le plus important de tout est notre croyance profonde dans le potentiel de la technologie à rendre le monde meilleur. Nous aimons Google – nos employés, nos produits - et plus encore, toutes les opportunités que nous avons d'améliorer la vie de millions de personnes ».


    Source : Billet de Eric Schmidt et Résultats Trimestriels de Google

  2. #2
    Membre chevronné
    Marrant... Depuis qu'il a fait ses déclarations concernant la vie privée, je me dis qu'il est sur un siège éjectable. Ben oui, ce genre de trucs, même si tu le penses, ça ne peut que te desservir de le dire !
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  3. #3
    Membre actif
    Mais non, il va changer d'identité

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Le PDG de Google touchera une prime de départ avoisinant les 100 millions de dollars
    D'après Bloomberg, il possède plus de 5,5 milliards en actions Google

    Mise à jour du 24/01/11


    Selon Bloomberg, Eric Schmidt devrait toucher une prime de départ avoisinant les 100 millions de dollars. Cette prime sera constituée de parts de la société et d'options. Elle lui sera attribuée sur 4 ans.

    La source de Bloomberg a demandé à ne pas être citée officiellement. Google, affirme le site américain, n'a pas souhaité réagir.

    En revanche, le futur-ancien PDG de Google va vendre officiellement 5,3 % des actions qu'il possède aujourd'hui (valorisée à environ 320 millions de dollars au cours du jour – 602 $ l'action). Eric Schmidt possède en tout 9,2 millions d'actions Google. Soit plus de 5,5 milliards de dollars.

    Source : Bloomberg

  5. #5
    Expert confirmé
    D'après la première News, E.Schmidt ne faisait que "quitter ses fonctions de CEO" mais pas sensément quitter Google.

    Maintenant il quitte aussi Google ?

    Eric Schmidt ne quittera pas pour autant Google. Il continuera à présider aux destinées du groupe, mais à un poste moins exposé : « nous continuerons à discuter les grandes décisions entre nous trois. Mais nous avons aussi décidé de clarifier les rôles de chacun pour qu'il y ait des responsabilités clairement établies à la tête de la société ».
    Selon Bloomberg, Eric Schmidt devrait toucher une prime de départ
    Je suis le seul à trouver ça contradictoire ???
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  6. #6
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
    Le PDG de Google touchera une prime de départ avoisinant les 100 millions de dollars
    Mmmh, j'ai peut-être loupé un épisode, mais un "equity award" n'est pas forcement une prime de départ, c'est un bonus qui est au contraire destiné à retenir un employé clé, surtout au niveau "executive".

    De là à parler de prime de départ, il y a un souci

    Edit: d'ailleurs l'article dit bien:

    Schmidt is becoming the executive chairman of Google in April to focus on external matters, including deals, partnerships, customers and government outreach, he said in a blog post yesterday.
    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    Je suis le seul à trouver contradictoire ???
    Je pense que c'est une erreur de traduction.
    "L'éducation, c'est le début de la richesse, et la richesse n'est pas destinée à tout le monde" (Adolphe Thiers)

  7. #7
    Membre chevronné
    Donc il reçois un bonus pour qu'il reste, alors qu'il n'a jamais voulu partir de Google ?

    C'est encore plus louche.

  8. #8
    Membre averti
    Citation Envoyé par Hellwing Voir le message
    Donc il reçois un bonus pour qu'il reste, alors qu'il n'a jamais voulu partir de Google ?

    C'est encore plus louche.

    Tu ne sais pas ce qui s'est dit entre eux.

    Exemple :
    Eric Schmidt : Bon les mec j'en ai marre je me tire.

    Les autres : Oh non ! Reste dis ! Reste ! On te file une prime pour que tu reste.


  9. #9
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Tellen Voir le message
    Tu ne sais pas ce qui s'est dit entre eux.

    Exemple :
    Eric Schmidt : Bon les mec j'en ai marre je me tire.

    Les autres : Oh non ! Reste dis ! Reste ! On te file une prime pour que tu reste.

    Et il aurait répondu "D'accord, mais alors je suis toujours décideur sur les questions importantes" ?

    Pourquoi avoir voulu partir dans ce cas ? Je n'y crois pas trop ^^

###raw>template_hook.ano_emploi###