Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Approche théorique du décisionnel Discussion :

Quelle est la meilleure solution BI ?


Sujet :

Approche théorique du décisionnel

  1. #1
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2009
    Messages
    17
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2009
    Messages : 17
    Points : 20
    Points
    20
    Par défaut Quelle est la meilleure solution BI ?
    Bonjour,

    Je me tourne vers le forum pour demander s'il y a quelqu'un qui pourrait me conseiller des sites, des livres ou bien des docs pour un exposé ayant pour thème : "La meilleure solution BI en fonction des besoins dans une Banque ou une entreprise financière"

    Bien cordialement,

    Nanty

  2. #2
    Membre émérite Avatar de nuke_y
    Profil pro
    Responsable BI en ESN
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    2 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable BI en ESN

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 2 071
    Points : 2 325
    Points
    2 325
    Par défaut
    C'est un exposé de combien de jours avec un rapport de combien de centaines de pages? Parce que là il y a du boulot sur un sujet pareil.

    Déjà la finance est un très gros consommateur de reporting et donc de BI, donc tous les outils leur sont utiles.

    Donc je ne sais pas trop quoi te dire, tu peux lancer le débat et différents intervenants parleront.

    Déjà il faudrait définir BI. Pour moi la BI inclut:
    - le décisionnel, reporting et analyse
    - le datamining
    - le prévisionnel
    - éventuellement la planification

    Rien que sur le reporting décisionnel y a de quoi faire (surtout là dessus en fait):
    - reporting : BO, Cognos reports, Qlikview...
    - reporting + analyse : Qlikview, Cube ...
    Il vaut mieux monopoliser son intelligence sur des bêtises que sa bêtise sur des choses intelligentes.

  3. #3
    Membre régulier Avatar de roxise
    Inscrit en
    septembre 2009
    Messages
    93
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2009
    Messages : 93
    Points : 98
    Points
    98
    Par défaut
    bonjour,
    Je me joint à la réponse de Nuk qui a tout à fait raison, de ma part je peut te livré une doc pour BO.

    crldt
    _________________________________________
    Science sans conscience n'est que ruine de l'Âme

  4. #4
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de Antoun
    Homme Profil pro
    Architecte décisionnel
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    6 159
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 49
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte décisionnel
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 6 159
    Points : 11 415
    Points
    11 415
    Par défaut
    A la base, on distingue trois types de besoin :

    le reporting figé : une série de rapports récurrents sont identifiés, spécifiés par la MOA, développés par l'équipe informatique. Les utilisateurs ne font que rentrer des paramètres d'interrogation et imprimer le résultat (on parle d' "opérateurs de refresh"). S'il y a besoin de modifier une virgule quelque part, la MOA fait une demande d'évolution à l'équipe technique...

    Pour répondre à ce besoin, on ne fait pas forcément de datawarehouse / datamart (ça peut quand même être utile pour rationnaliser le développement et améliorer les perfs), et on utilise un outil comme Crystal Reports ou autres.

    L'analyse ad hoc : on a affaire à des "power users" : contrôleurs de gestion, statisticiens, analystes financiers, actuaires, etc., qui passent la journée à analyser les chiffres et ne se satisfont pas de rapports figés. Ils veulent faire leurs rapports eux-mêmes, mais sans apprendre le SQL !

    Pour répondre à ce besoin, on fait classiquement une architecture DWh/DM, avec une couche sémantique type Univers BO ou catalogue Cognos (ou autres), qui donne aux power users la possibilité de générer leurs requêtes SQL sans connaître le langage.

    La "simulation" : les utilisateurs ont besoin de saisir des paramètres en masse et de lancer des calculs. Par exemple, on veut avoir l'hypothèse de croissance de chaque produit sur chaque marché. Cela s'élargit à bien des cas qui s'éloignent de ce qu'on qualifierait spontanément de simulation : des objectifs pour faire du performance management, des ajustements comptables pour du contrôle de gestion, des clefs de répartition pour de l'allocation de coût, des enveloppes financière pour de l'élaboration budgétaire, etc.

    Pour répondre à ça, on recommande généralement des cubes OLAP (alimentés par un DW ou un DM) qui vont permettre de saisir et déclencher les calculs à travers l'interface de reporting, et être globalement plus simples et plus puissants pour tout calculer dans tous les sens. Pour des grosses structures comme on en trouve en banque/finance, pour qui le coût de licence est minime par rapport aux enjeux de gouvernance, on trouve presque systématiquement Oracle/Hyperion Essbase.

    Pour un peu plus d'info sur les cubes OLAP, tu peux consulter mon billet blog sur la modélisation multidim (en signature).
    Antoun
    Expert Essbase, BO, SQL

    La bible d'Essbase, 2ème édition

  5. #5
    Membre averti Avatar de Feyrehr
    Homme Profil pro
    Consultant MOA
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant MOA
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 113
    Points : 357
    Points
    357
    Par défaut
    Bonjour,
    Et bon courrage pour ton exposé.

    Car il n'y a pas de meilleure solution BI. C'est un peu comme je demandais quelle est la meilleure voiture pour rouler dans Paris.
    Chacun répondra selon ses propres critères (Ca a déja commencé).

    Il est toutefois possible de récourir à l'aide au choix d'une solution. Il s'agit de poser les critères discriminants, les critères majeurs, les critères secondaires du choix d'une solution, et de les pondérer d'un coéfficient.
    Puis ensuite, de choisir quelques outils, puis lister et noter chaque critère.
    Ca demande de nombreuses réunion avec les directions et les métiers. Et c'est assez long et méthodique.

  6. #6
    Responsable Approche théorique du décisionnel

    Avatar de doc malkovich
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    1 884
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 1 884
    Points : 4 277
    Points
    4 277
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nanty Voir le message
    "La meilleure solution BI en fonction des besoins dans une Banque ou une entreprise financière"
    Le thème est assez vague, en effet la solution à choisir dépend des besoins.
    Tu n'as pas plus d'explications ? Il s'agit d'une solution matérielle, applicative, conceptuelle ?

    Sinon tu devrais t'appuyer sur des études de cas que tu trouveras chez les éditeurs ( par exemple Talend et ses white papers ) même s'il s'agit souvent de discours du genre "mon outil est le meilleur et on le trouve partout".

    Dans le domaine bancaire je vois à chaud plusieurs problématiques spécifiques ( quoique diront certains ) :
    - la sécurisation / confidentialité des données
    - les besoins réglementaires ( BALE 2 pour ceux qui connaissent )
    - la cohérence des données ( un sou est un sou )

    D'autres besoins sont plus généraux comme la volumétrie traitée, les performances, les logs de traitement, le datamining etc ...

    Bon courage
    N'oubliez pas de cliquer sur lorsque votre problème est réglé !

+ Répondre à la discussion
Cette discussion est résolue.

Discussions similaires

  1. [AJAX] A votre avis : quelle est la meilleure solution ?
    Par tavarlindar dans le forum Général JavaScript
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/03/2008, 12h57
  2. Quelle est la meilleure solution pour un tchat ? (couleur, smiley)
    Par Coussati dans le forum Composants VCL
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/02/2008, 16h45
  3. Quelle est la meilleure solution ?
    Par sinasquax dans le forum C++
    Réponses: 15
    Dernier message: 25/12/2007, 03h43
  4. Quelle est la meilleure solution pour créer des Web Services?
    Par Flipmode dans le forum Services Web
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/04/2007, 16h12
  5. Quelles est la meilleur solution?
    Par le lotus dans le forum Flash
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/01/2006, 15h53

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo