Voir le flux RSS

François DORIN

[Actualité] Installation de SQL Server sur un NAS Synology

Note : 2 votes pour une moyenne de 5,00.
par , 24/03/2018 à 08h32 (808 Affichages)
Objectif
Aujourd'hui, nous allons voir comment installer SQL Server sur un NAS Synology.

Tout d'abord, les prérequis :
  • un NAS Synology (pour ma part, c'est le DS418Play) ;
  • 4Go de RAM au minimum (il peut être nécessaire d'acheter de la RAM supplémentaire) a priori 2 Go de RAM suffisent maintenant pour faire tourner SQL Server sous Linux, contrairement aux previews qui nécessitaient bien 4 Go ;
  • de préférence, un modèle de NAS supportant Docker de manière officielle (ce n'est pas une obligation, mais vivement recommandé).


Pour les prérequis, il faut donc avoir suffisamment de mémoire vive. SQL Server nécessite au minimum 4Go et en deçà, il refusera de se lancer.

Attention : ce billet traite uniquement de l'installation de SQL Server. Il ne traite pas de la configuration matérielle et logicielle nécessaire pour obtenir les meilleures performances.

Installation de Docker
Pour les chanceux possesseurs d'un NAS supportant officiellement Docker, il est recommandé d'utiliser l'installation automatisée. Aucun souci particulier dans cette configuration, Docker s'installe alors comme n'importe quel autre paquet.

Pour les autres, vous devrez passer par une installation manuelle. En effet, il y a de fortes chances que votre NAS puisse faire fonctionner Docker sans souci, malgré l'absence de support officiel.

L'installation manuelle est assez aisée :
  • il suffit de récupérer la dernière version de l'archive Docker directement depuis les serveurs Synology. Au moment de l'écriture de ces lignes, c'est celle-ci https://usdl.synology.com/download/Package/spk/Docker/17.05.0-0367/ ;
  • allez dans le gestionnaire de paquets de votre interface d'administration Synology
    ;
  • cliquez sur installation manuelle ;
  • sélectionnez l'archive préalablement téléchargée.


Installation de SQL Server

Informations résumées et condensées (pour les pro de Docker, ou ceux qui ont déjà lu le billet) :
  • nom de l'image docker : microsoft/mssql-server-linux ;
  • volume à créer : /var/opt/mssql  : nécessaire pour le stockage des données ;
  • Port du conteneur à rediriger : 1433 ;
  • variable d'environnement à créer : SA_PASSWORD = mot de passe du compte SA ;
  • variable d'environnement à créer : ACCEPT_EULA = Y (pour accepter la licence).



Installation détaillée

Les choses sérieuses commencent !

Tout d'abord, il va s'agir d'ouvrir Docker. Pour cela, un clic sur le menu principal en haut à gauche vous présente la liste de vos applications. Ici, Docker se trouve en bas à gauche.
Nom : b6_liste_applications.png
Affichages : 2067
Taille : 351,8 Ko

À l'ouverture de Docker, vous arrivez sur cette fenêtre :
Nom : b6_application_docker_vue_ensemble.png
Affichages : 1921
Taille : 57,2 Ko

Vous pouvez voir l'état général de l'utilisation de votre NAS : utilisation du processeur et utilisation de la RAM, avec la quantité utilisée par chacun de vos conteneurs en cours d'exécution.

Nous allons donc ajouter l'image officielle microsoft/mssql-server-linux de SQL Server à notre liste d'images. Pour cela, il faut :
  • cliquer sur "Registre" ;
  • saisir "mssql-server-linux" dans la zone de recherche en haut de la fenêtre ;
  • cliquer sur "Rechercher" ;
  • après quelques secondes, apparait une liste d'images correspondant à notre recherche ;
  • on recherche l'image intitulée "microsoft/mssql-server-linux" ;
  • on double-clique dessus pour commencer à la télécharger.

Nom : b6_docker_recherche_image.png
Affichages : 1923
Taille : 93,8 Ko

Si on va sur l'onglet "Image" à gauche, on arrive sur la liste des images présentes sur notre Synology.
Nom : b6_docker_liste_images.png
Affichages : 1920
Taille : 35,0 Ko
La liste des images contient l'image que nous venons de télécharger. Il se peut que le téléchargement prenne un peu de temps. L'image fait malgré tout 1 Go !

Lorsqu'elle sera téléchargée, un double-clic sur l'image permettra de créer un conteneur :
Nom : b6_docker_creation_conteneur.png
Affichages : 1919
Taille : 54,0 Ko
Vous pouvez personnaliser ici le nom de votre conteneur, et éventuellement limiter ses ressources.

Notez particulièrement le bouton "Paramètres avancés", car il vous faut cliquer dessus pour configurer correctement le conteneur :
Nom : b6_docker_paramètres_avancés.png
Affichages : 1906
Taille : 23,7 Ko
Au niveau des paramètres avancés, j'ai coché la case "Activer le redémarrage automatique". Ce n'est pas une obligation, mais pour ma part, je souhaite que mon instance de SQL Server se lance automatiquement, même en cas de redémarrage de mon NAS.

Ensuite, il faut aller dans l'onglet "Volume" :
Nom : b6_docker_volume.png
Affichages : 1908
Taille : 24,3 Ko

Ici, on indique où l'on souhaite stocker nos données. Dans l'exemple ci-dessus, j'ai demandé à Docker de monter mon répertoire homes/fdorin/mssql dans le conteneur docker, au niveau du répertoire /var/opt/mssql. Le premier répertoire est à choisir à votre convenance. Par contre, le second doit impérativement être /var/opt/mssql.

Vient ensuite la configuration du port :
Nom : b6_docker_ports.png
Affichages : 1895
Taille : 16,7 Ko
Ici, il s'agit de préciser le port de votre NAS qui sera redirigé vers le port du conteneur. Le port local peut être la valeur que vous souhaitez, mais le "port du conteneur" doit impérativement être "1433".

Dernière étape, la configuration de l'environnement d'exécution :
Nom : b6_docker_environnement.png
Affichages : 1890
Taille : 23,9 Ko
Pour fonctionner correctement, il va falloir créer des variables d'environnement
  • PATH: présente par défaut, il n'est pas nécessaire d'y toucher ;
  • SA_PASSWORD : qui va contenir le mot de passe du compte sa, permettant de se connecter à SQL Server ;
  • ACCEPT_EULA : positionné à "Y", cela permet d'accepter la licence.


La liste complète des variables d'environnement utilisable pour configurer SQL Server est disponible sur le site de Microsoft

La configuration est maintenant, terminée. Il ne reste qu'à se connecter à votre instance SQL Server depuis n'importe quelle application en utilisant l'adresse IP de votre NAS ainsi que le port que vous aurez configuré.

Choix de la licence
Par défaut, l'image Docker exécute SQL Server Developer Edition, utilisable dans un environnement de développement.

Le modèle de licence est identique, que la version de SQL Server soit une version Windows ou Linux.

Pour l'image Docker, il est possible de choisir l'édition à utiliser en initialisant la variable d'environnement MSSQL_PID. Voir la documentation à ce sujet sur le site de Microsoft.

Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Twitter Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Google Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Facebook Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Digg Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Delicious Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog MySpace Envoyer le billet « Installation de SQL Server sur un NAS Synology » dans le blog Yahoo

Mis à jour 28/03/2018 à 18h32 par François DORIN

Catégories
Sans catégorie

Commentaires

  1. Avatar de chrtophe
    • |
    • permalink
    Bonjour,

    Intéressant. Je présumes qu'il faut une licence (payante) pour le produit.
  2. Avatar de François DORIN
    • |
    • permalink
    Le modèle de licence est le même que sous Windows. On trouve donc les éditions suivantes :
    • Evaluation
    • Developer
    • Express
    • Web
    • Standard
    • Enterprise


    Les 3 premières en gras sont gratuites. A noter que la version d'évaluation n'est valide que pendant un certain temps (180 jours de mémoire).

    La version Developer est, comme son nom l'indique, destiné aux développements et non à un usage en production.

    La version Express peut être utilisé en production. Elle a juste certaines limitations, les mêmes que sous Windows (notamment, base de 10Go).

    Mais je vais mettre à jour le billet pour donner ces informations

    A noter également une légère erreur. A priori, maintenant, il faut 2Go de RAM seulement, contre 4 initialement.