Voir le flux RSS

Saby43

Emmabuntüs perle secrète de Linux

Note : 2 votes pour une moyenne de 5,00.
par , 09/10/2019 à 08h13 (162 Affichages)
Emmabuntüs, une perle secrète de Linux
Nom : logo.jpg
Affichages : 324
Taille : 15,1 Ko
Emmabuntüs est une belle trouvaille, si vous cherchez un système d’exploitation Linux complet, qui puisse éviter aux ordinateurs d’un âge certain d’être mis dans la benne, et qui soit facile à utiliser, sans avoir besoin de paramétrages complexes, ni d’accès à Internet.

Cette distribution ne fait pas partie de celles dont le nom est facilement reconnaissable. Cachée des regards du public, elle est rarement remarquée par les évaluateurs de systèmes. Et pourtant elle a répondu pendant des années aux besoins de ses utilisateurs.
Son anonymat l’empêche d’atteindre le potentiel nécessaire pour retenir l’attention des testeurs de distro compulsifs à la recherche d’un meilleur OS.
Sans nul doute, la plupart des fouineurs de distro présagent que son nom bizarre reflète des performances peu méritoires.
A moins que vous ne preniez le temps de parcourir les descriptions de son humble site sur la Toile, vous passerez à côté de sa réelle valeur. La distribution Linux Emmabuntüs est une rose posée au milieu des mauvaises herbes.
Emmabuntüs est une distribution Linux pour ordinateurs de bureau, dont l’interface graphique est le bureau Xfce. Les premières versions de cette distro étaient basées sur Ubuntu Linux, mais ses développeurs ont depuis commuté directement sur Debian.
Dans un environnement informatique encombré d’un tas de distros basées sur Xfce, celle-ci est particulièrement réussie et offre une large variété d’usages.

Pourquoi la choisir ?
La dernière version, datant du 15 juillet, est une mise à jour de la plateforme, basée sur Debian 10 Buster, la branche Stable. La RC3 (Release Candidate 3) est solide et disponible dans les deux versions 32 et 64 bits. La version 32 bit est particulièrement importante, dans la mesure où un des buts de cette distro est de faire en sorte que les vieux ordinateurs, aux ressources limitées, restent encore raisonnablement rapides et performants.
La sortie de la version finale d’Emmabuntüs Debian 3 est prévue pour le mois de septembre. C’est une version facile à utiliser par les débutants, mais qui convient en fait à tous types d’utilisateurs, y compris aux vétérans de Linux.
Emmabuntüs est suffisamment sobre en terme de ressources pour être utilisé sur d’anciens ordinateurs. Ses développeurs ont conçu cette distro pour venir en aide à l’ensemble croissant des volontaires qui reconditionnent les ordinateurs usagés, notamment ceux donnés aux associations caritatives.

Nom : Img-01.png
Affichages : 58
Taille : 209,9 Ko

Ouverture de « l’écran de bienvenue » qui permet de charger rapidement les outils, les tutos et les manuels d’utilisation. L’utilisateur d’Emmabuntüs n’a pratiquement pas besoin de temps d’apprentissage, grâce à l’intégration parfaitement ajustée du bureau Xfce.


Origines de la Communauté
La distribution Emmabuntüs est développée par une équipe basée en France et elle tire son nom des premiers utilisateurs ciblés, à savoir les Communautés Emmaüs.
Emmaüs est une communauté laïque qui est née longtemps avant qu’éclose l’ère des ordinateurs. Ce groupe a émergé d’un mouvement international de solidarité, fondé à Paris en 1949 par un prêtre catholique, l’Abbé Pierre, qui fut aussi un résistant pendant la Seconde Guerre mondiale. Et toutes ces communautés à travers le monde, ont gardé ce nom hautement symbolique.
Au début la plupart des utilisateurs ciblés, se situaient dans des écoles de régions défavorisées, avec peu d’accès à Internet, en particulier sans WIFI ni connexion à haut débit. Donc les installateurs dans les écoles devaient disposer d’une abondance de logiciels pré-installés pour s’assurer que les écoliers, utilisateurs finaux, restent productifs sans avoir constamment besoin de télécharger d’autres programmes.
Ainsi vous y trouverez une quantité de paquets performants, concernant notamment l’éducation et la productivité. Ce qui fait idéalement d’Emmabuntüs Linux un choix moderne pour les parents qui cherchent un ordinateur pour leurs enfants en âge scolaire, sans avoir besoin de surveiller en permanence comment ils utilisent Internet.

Un développement entouré de secret
Il existe une sorte d’ironie partagée autour du développement d’Emmabuntüs Linux. Le principal développeur est connu simplement sous le nom de « Patrick d'Emmabuntüs ». Sa véritable identité est gardée secrète, de la même manière que la plupart de ceux qui composent les rangs des utilisateurs se cachent parmi les ombres du territoire Linux.
« En ce qui concerne notre base d’utilisateurs, nous ne savons pas exactement qui ils sont, car nous ne recevons que très peu de retour d’information sur notre forum. Mais nous pensons qu’il s’agit de personnes reconditionnant leurs vieux ordinateurs, ou celui d’un membre de leur famille, notamment leurs enfants », a-t-il confié à LinuxInsider.
A ce jour, le plus important projet utilisant Emmabuntüs Linux se situe au Togo où, en partenariat avec les associations YovoTogo et JUMP Lab'Orione, la communauté Emmabuntüs (1) a équipé 17 sites dont 12 lycées ou collèges.
« Nous pensons que chaque année, entre 13.000 et 15.000 enfants sont formés aux technologies numériques à l’aide d’Emmabuntüs », nous a encore dit Patrick.

L’Offre Emmabuntüs
Cette distro n’est pas destinée qu’aux jeunes d’âge scolaire. L’interface n’est pas ajustée pour donner une apparence enfantine.
Bien au au contraire, l’interface de bureau Xfce est une des plus abouties que j’ai vue. Ce qui rend Emmabuntüs particulièrement bien adapté à l’environnement scolaire, c’est qu’il est conçu pour être immédiatement utilisable sans avoir besoin du support d’un service informatique.
La distro fonctionne très bien en mode « live ». Ce peut être un palliatif commode pour des structures scolaires à court d’argent et qui veulent cependant proposer aux étudiants une voie d’accès rapide aux technologies numériques. L’ensemble des logiciels intégrés est assez large pour que les utilisateurs/utilisatrices restent productifs sur un ordinateur de bureau individuel, sans avoir besoin des services d’un réseau ou bien de disques durs de grandes capacités.

Cette version RC termine la rationalisation de l’ensemble des logiciels embarqués et selon les développeurs, quelques nouvelles corrections, telles qu’un démarrage plus rapide en mode « live » et une meilleure gestion du thème clair/sombre.

En l’utilisant
Plusieurs applications de configuration sont lancées au premier démarrage après l’installation. Elles concernent les configurations du clavier, du dock et l’installation éventuelle des logiciels non-libres.
Ce même processus de configuration post-installation est exécuté lors d’une session en mode « live ».

Nom : Img-02.png
Affichages : 59
Taille : 218,0 Ko

Au premier démarrage après installation, Emmabuntüs affiche plusieurs applications de configuration pour compléter le processus d’installation. Cela inclus les panneaux de paramétrage du clavier, du dock et du chargement des logiciels non-libres. Le même processus de configuration est présent lors d’une session en mode « live ».

Dans les versions précédentes d’Emmabuntüs, qui sont d’ailleurs toujours disponibles, et après installation de l’ISO, il était déjà possible de basculer vers un bureau LXDE (2). Cela reste bien sûr le cas pour cette nouvelle version basée sur Debian Buster. Xfce reste le bureau par défaut, mais lorsque l’installation de l’ISO est terminée, une option dans le menu des paramètres système permet d’installer facilement LXDE.

Aspect et Comportement
On trouve en haut de l’écran la barre traditionnelle, avec le bouton des menus à gauche. La partie droite de cette barre est occupée par la zone de notification avec les indicateurs de batterie, de réseau et de volume du son, et un menu système pour accéder aux fonctions telles que l’arrêt, la fermeture de session, ou le redémarrage.
Le menu de la barre standard Xfce-4 n’inclut pas la fonction recherche par défaut. Pour cela il vous faut ouvrir le menu des applications dans le Cairo-Dock (semblable au « Plank » de macOS) au bas de l’écran. Et vous pouvez accéder au menu standard de la barre Xfce-4 en faisant un clic droit sur le bureau.

Nom : Img-03.png
Affichages : 56
Taille : 357,0 Ko

Des menus d’applications pour les différentes catégories, et des lanceurs importants, remplissent le Cairo-Dock en bas de l’écran.

En haut du menu Xfce-4 se trouve un lanceur dans lequel on peut entrer le nom de l’application à démarrer. Lorsqu’on clique sur l’icône de la petite roue dentée, le panneau du menu des applications s’ouvre au milieu de l’écran.
Lorsqu’on commence à entrer le nom de l’application cherchée, le lanceur ajuste l’affichage pour montrer seulement les applications dont le nom correspond au texte partiellement tapé.
Vous pouvez faites défiler les lignes d’icônes d’application (comme dans un le lanceur d’application plein-écran de Gnome). Une autre option pour l’utilisateur consiste à sélectionner une catégorie dans la colonne de gauche du lanceur au centre de l’écran, pour réduire le nombre des applications disponibles dans l’affichage.
Commutateur de bureau virtuel, boutons de lancement rapide, et bouton pour afficher le bureau, sont tous placés par défaut dans le panneau supérieur. Nul besoin de paramétrage ici.
Certains se retrouvent aussi dans le Cairo-Dock. Le paramétrage par défaut défini un seul espace de travail. Vous pouvez faire un clic droit sur le commutateur d’espace de travail, situé dans l’un ou l’autre des emplacements, pour redéfinir le nombre des espaces de travail.

Large Éventail de Programmes
Emmabuntüs inclut Wine, conçu pour faire tourner certains programmes Windows sous un OS Linux. Avoir Wine pré-installé et configuré est une fonctionnalité intéressante pour les néophytes, spécialement ceux qui arrivent de l’environnement Windows de Microsoft.
Une autre caractéristique impressionnante d’Emmabuntüs est la quantité de logiciels que cette distribution embarque, en regroupant plusieurs choix dans chaque catégorie. Par exemple, vous avez la version 6.1.5 de la suite LibreOffice et aussi Abiword pour créer et modifier un document.
PlayOnLinux est aussi inclus. En plus d’offrir la possibilité d’exécuter, avec l’aide de Wine, des jeux qui tournent sur Microsoft Windows, PlayOnLinux offre une plateforme pour une grande collection de jeux basés sur Linux. Ainsi, huit jeux Linux avec une optique d’éducation et de créativité, font partie de la catégorie des jeux.

En Conclusion
De toute évidence, l’interminable liste des distributions rivales est l’une des pierres d’achoppement entravant l’adoption universelle du système Linux. C’est aussi un des traits les plus attachants de l’opérabilité des systèmes Linux.
Emmabuntüs fournit un généreux assortiment d’outils d’éducation et de productivité déjà pré-installés. L’application « Paquets », dans le menu Système, ouvre un portail sur une légion de logiciels supplémentaires, et l’outil « Mise à Jour de Paquets » permet d’actualiser facilement le système, même pour les utilisateurs inexpérimentés sur Linux.
Les débutants en informatique n’auront pas à affronter une longue période d’apprentissage avant de s’y retrouver dans le bureau Xfce, alors que les utilisateurs expérimenté sur Linux trouveront des douzaines d’outils système, ou de maintenance, très performants pour s’attaquer à n’importe quelle tâche informatique.
Même si vous avez déjà essayé le bureau Xfce avec d’autres distributions, vous devriez faire un essai avec Emmabuntüs : ce système est rempli d’outils intéressants et de surprises d’utilisation.


Notes du traducteur :
(1) Il s’agit bien ici du « collectif Emmabuntüs », et non pas de la « communauté Emmaüs » comme indiqué par erreur dans l’article original.
(2) L’article original semble indiquer que le mode de basculement de Xfce vers LXDE a changé avec cette nouvelle version Emmabuntüs-DE-3. De fait il a toujours été possible d’utiliser cette option après l’installation de l’ISO et dans toutes les versions.


Ce texte est une traduction autorisée de l’article original : https://www.linuxinsider.com/story/86145.html
écrit par Mr Jack M. Germain sur le site web de LinuxInsider : https://www.linuxinsider.com/

Translated from the original and republished with permission from ECT News Network and LinuxInsider.com. Copyright 2019 ECT News Network, Inc. All rights reserved.

Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Twitter Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Google Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Facebook Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Digg Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Delicious Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog MySpace Envoyer le billet « Emmabuntüs perle secrète de Linux » dans le blog Yahoo

Mis à jour 10/10/2019 à 06h48 par Saby43

Catégories
Linux

Commentaires

  1. Avatar de SergioMaster
    • |
    • permalink
    Intéressante mais sera-t-elle pérenne ?
    À la faute dans l'introduction, j'ai penne peine à le croire
  2. Avatar de Patrick_Emmabuntus
    • |
    • permalink
    Bonjour Sergio,

    Concernant vos remarques :

    Citation Envoyé par SergioMaster
    Intéressante mais sera-t-elle pérenne ?
    À la faute dans l'introduction, j'ai penne peine à le croire
    Au niveau de la pérennité, je ne peux pas vous dire combien de temps nous allons poursuivre notre aventure qui dure quand même depuis 2011, et nous avons développé, durant ces années, 3 versions basées sur Ubuntu 10.04/Xubuntu12.04/14.04, et maintenant 3 versions basées sur Debian 8/9/10 sous XFCE. Je vous donne rendez-vous dans 2 ans pour voir si nous allons sortir notre Emmabuntüs Debian Edition 4.

    Concernant, la faute d'orthographe, que vous avez signalée, celle-ci est corrigée. Par contre ce n'est pas le mot "peine", mais "benne" qui est la bonne orthographe.