IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Voir le flux RSS

Town Ground

Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400

Noter ce billet
par , 01/02/2021 à 20h53 (3177 Affichages)
Ben oui, c'est comme ça: on commence à coder en Python sous Windows puis on finit par adopter Linux ...

Mais en fait cela provient du même mouvement. En premier je m'étais intéressé au projet Raspberry Pi, puis me suis dit qu'étant peu bricoleur électro-technicien-mécanicien et que d'un autre côté le langage de programmation privilégié de cet engin étant Python et bien après quelques renseignements j'ai d'abord adopté Python sous un PC Windows.

Mais j'avais toujours cette envie de m'essayer à Linux (puisque Python est un langage de programmation multi-plateformes). Or quelle ne fut pas ma frustration de m'apercevoir que je ne pourrais fonctionner avec Linux, tout en gardant Windows, sur le même appareil qu'avec Windows 10. Or je suis sous Windows 8.1 avec mon PC. Alors soit j'achetais Windows 10 (145 €) avec son lot de bogues à n'en pas finir , soit j'achetais un Raspberry Pi 400 (129 €).

C'est depuis celui-ci que j'écris ce billet.

Mais quelques étonnements, d'où une grande méfiance: l'absence de pare-feu et l'absence d'antivirus. Grosso modo je ne vais pas raconter l'histoire belge de Belgacom (devenu Proximus depuis) qui fonctionnait sous Linux et s'est fait prendre des données par l’œil de Washington. Vous allez me dire que cela serait arrivé sous Microsoft aussi; mais tant qu'à être observé qu'au moins ce soit par un seul gros œil et pas par tous les gens capables de programmer quelques lignes de codes sous Linux...

Mais bon voilà, bonne qualité sonnore (peut-être même meilleure que sous PC Windows et les baffles dédiés), sinon bons éditeurs Python également, belle surprise d'y trouver de quoi coder en Java...

C'est très spécial d'aller aussi vite sur un ordinateur (hormis lors du premier allumage et réglages d'options ergonomiques)...

Ce que j'espère le plus est de pouvoir développer un bon petit programme directement depuis Linux (distribution Debian / Raspberry Pi OS) et qui soit compatible tous OS...

Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Twitter Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Google Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Facebook Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Digg Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Delicious Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog MySpace Envoyer le billet « Où je me mets à Debian Linux avec Raspberry Pi 400 » dans le blog Yahoo

Commentaires

  1. Avatar de ericb2
    • |
    • permalink
    Bonjour,

    Moi aussi j'utilise un RPi4 (8Go de mémoire), avec un boîtier Argon m2 (boot sur SSD interne) et je l'utilise de plus en plus. Overclocké à 2GHz (CPU) et 650 MHz (GPU) il est maintenant thermiquement stable), et je vais très prochainement poster comment j'ai fait pour utiliser OpenGL (3.0), mais aussi Vulkan ou encore OpenGL ES 3.1 ou 3.2 dessus, car je pense que certains seront très intéressés. Récemment, j'ai aussi réussi à ajouter plein de codec pour l'accélération matérielle (mais pas tous, je ne suis pas magicien). Disons qu'une vidéo en 1920x1080 à 30 fps passe correctement, son compris.

    Pour la sécurité, un bon début consiste à chiffrer ses données personnelles (en particulier le home directory), faire des sauvegardes de dossiers personnels régulières (sur des disques externes, non connectés.

    Une seconde piste consiste à appliquer les mises à jour de sécurité très régulièrement. Ne pas aller n'importe où, mettre plein de bloqueurs dans son navigateur)

    Une troisième : ne pas avoir un mot de passe unique, et en changer régulièrement. Par exemple en utilisant un générateur (j'en ai un "spécial" pour Microsoft.. pardon pour github :-) )

    Une quatrième (avec Firefox) : par défaut, ne rien autoriser (ni webcam, ni audio avec le micro, etc).

    Une cinquième: utiliser https over ssl (voir ici) : https://www.zdnet.fr/pratique/pratiq...x-39887257.htm

    network.trr.mode à 3 (et non à 2 => DNS leaks systématique sinon ...)

    + là : https://github.com/curl/curl/wiki/DN...ilable-servers

    Ce ne sont que des règles de base, et c'est une veille de tous les instants. ça doit fonctionner un petit peu, car certains sites me demandent si ma machine n'est pas un bot (ça arrive quand on n'arrive pas à recueillir autant de données qu'attendu ;-)
  2. Avatar de Town Ground
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par ericb2
    Bonjour,

    Moi aussi j'utilise un RPi4 (8Go de mémoire), avec un boîtier Argon m2 (boot sur SSD interne) et je l'utilise de plus en plus. Overclocké à 2GHz (CPU) et 650 MHz (GPU) il est maintenant thermiquement stable), et je vais très prochainement poster comment j'ai fait pour utiliser OpenGL (3.0), mais aussi Vulkan ou encore OpenGL ES 3.1 ou 3.2 dessus, car je pense que certains seront très intéressés.
    Oui, j'ai justement une clef USB avec Ubuntu et je me demandais si ça pouvait fonctionner avec RPi... Je suppose que oui: c'est une clef de 16 Go et cet OS installé dessus prend à peine 5 Go. Bref les mêmes spécifications que la carte Micro-SD Raspbian...