Voir le flux RSS

matthius

L’Informatique à l’école

Noter ce billet
par , 30/04/2019 à 00h46 (164 Affichages)
Les écrans à lumière empêchent d’utiliser un ordinateur longtemps. Plus l’enfant est jeune, plus la lumière empêche de réfléchir. Il existe des machines à écrire d’occasion, ou en neuf des liseuses tactiles sans lumière non liées à un site web. La liseuse tactile permet à la fois d’utiliser des wikilivres, des framabooks, des livres archivés sur archive.org, voire des livrels de Gallica, avec une liseuse à la taille correspondante, si on cherche à numériser notamment. Le domaine public et le libre sont suffisants pour élaborer le quotidien, voire des nouvelles techniques.

Il est nécessaire d'apprendre l'économie réelle pour comprendre l'utilité de l'informatique. On peut aussi connaître scientifiquement l'informatique comme le Conservatoire National des Arts et Métiers l'enseignait. Les cours des années 1990 sont toujours d'actualité, surtout pour les entreprises qui seront liquidées, si elles ne prennent pas en considération ces cours. Comme il y a de moins en moins d'économie de travail avec une monnaie ne permettant pas de mieux créer et produire, l'informatique sert à occuper afin de créer petit à petit des SDF, pour que ce ceux-ci soient tués, alors qu'il y a de plus en plus de nourriture externalisée ou jetée.

L'informatique demande de connaître le journalisme. L'informatique est un système d'informations selon le CNAM. L'informatique permet aussi avec l'économie réelle d'enquêter en un rien de temps, pour cumuler et archiver des preuves sur son compte archive.org si on est une association de consommateurs, présente dans une maison de consommation régionale pour diffusion humaine.

Vers 12 ans, il est intéressant d’apprendre à programmer, grâce aux logiciels et œuvres libres montrés par framalibre.org et Framabook. Connaître l’histoire de l’informatique selon le Conservatoire National des Arts et Métiers, l’économie, donc l’économie de travail, permet de savoir quel langage choisir. Il s’agit des langages entièrement compilés pour les logiciels ou librairies utilisées par les logiciels. Il s’agit des langages compilés et de Développement Rapide d’Applications ou RAD pour les applications lourdes. En effet, le RAD consiste à visionner l’ensemble de son logiciel par des composants visibles, même s’ils ne sont pas l’interface. Pour revoir une architecture en RAD, il suffit de créer ou d’optimiser des composants.

Il est inutile pour une collectivité de financer un logiciel privatif. Entreprendre signifie prendre entre. Donc, les entreprises veulent le beurre et l’argent du beurre, pour pouvoir vivre comme ils disent. Le seul intérêt de financer du logiciel privatif est pour financer les élections, parce que cette entreprise privative possède un site web ou logiciel prétendument utile à la société, sachant qu’on constate qu’un très grand nombre sont abandonnés, les plus importants par les GAFAM. Ainsi, des logiciels libres par les collectivités sont réutilisés, même s’ils sont mal fait ou utilisant un langage non compilé.

Il s’agit d’apprendre la souveraineté de l’Internet. Cela consiste à fabriquer son propre matériel, avec des logiciels libres. Pour favoriser la concurrence des entreprises, la neutralité du net est nécessaire. Favoriser les petits consiste notamment à avoir des télécommunications nationales, avec des serveurs de partages et de ventes à l’unité publics, pour chaque type de média ou de services. Des services privés ont intérêt à attaquer les entreprises qui souhaitent se développer. Donc les serveurs publics permettent de favoriser les auteurs, ce qui permettra ensuite de favoriser les intermédiaires.

Tout langage qui demande à mettre les sources sur le serveur est facilement découvrable pour attaques. Ainsi PHP est attaquable. On peut sécuriser SPIP en vérifiant l’évolution des informations doublées sur l’espace de stockage. Cela permettra aux internautes de constater les attaques sur le serveur, dont certaines devront cependant être enlevées manuellement.

Les langages nécessitent un savoir-faire conséquent en sécurité. L’école peut apprendre les nouveaux langages comme RUST, Julia ou Crystal. RUST permet de sécuriser plus facilement les logiciels en traduisant le C. Il existe des Linux faits en RUST. Julia, créé par des chercheurs, permet d’unifier beaucoup de langages, notamment Python et Mathlab. Crystal permet de traduire Ruby. On peut donc apprendre un nouveau langage à l’école en apprenant à traduire un logiciel libre vers ces nouveaux langages compilés, pour ensuite partager avec les autres écoles.

Cependant, il peut être plus rapide de recréer les interfaces homme-machine avec les outils RAD, notamment Lazarus Free Pascal, avec Free Pascal qui a permis de créer les compilateurs des nouveaux langages précédents. Il est notamment possible de mettre à jour par les écoles le projet ExtPascal, afin de permettre de rendre libres et légères les interfaces web. Il y a cependant un autre savoir-faire logiciel plus lourd non RAD en Free Pascal. Il est inadmissible qu’aucun éditeur Pascal ne se soit mis d’accord pour garder ExtPascal, sachant qu’il était beaucoup utilisé, que les éditeurs Lazarus ne se rencontraient sans doute pas, parce que les ESN ou SSII qui avaient le pouvoir de décision ne voyaient pas l’intérêt de gagner du temps et du travail. En effet, le virtuel est moins important que l’agriculture, le train ou l’industrie. Le langage Pascal est utilisé dans les industries. La rapidité et la légèreté de Lazarus Free Pascal y est appréciée. Delphi est de plus en plus lourd.

Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Twitter Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Google Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Facebook Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Digg Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Delicious Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog MySpace Envoyer le billet « L’Informatique à l’école » dans le blog Yahoo

Mis à jour 30/04/2019 à 10h35 par matthius

Catégories
Sans catégorie

Commentaires