IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Voir le flux RSS

MarieKisSlaJoue

[Actualité] Qu'est ce que le Shadow IT ?

Note : 2 votes pour une moyenne de 4,50.
par , 13/10/2015 à 16h15 (3871 Affichages)
En rédigeant un mémoire sur le Shadow IT, je me suis rendu compte avec surprise que l'un de mes profs les plus estimés, avec plus d'années d'expérience que mon propre âge, ne connaissait pas le terme Shadow IT. Quand j'en parle autour de moi, peu semblent en effet connaître ce phénomène. Mis à part les DSI (et encore) pour la plupart, ce terme n'est pas connu. Alors si on remettait les choses un peu à plat.

  • Mettre des mots sur le shadow IT

Si on cherche sur internet le terme shadow IT, on tombe sur plus de 80 300 000 résultats. Afin de bien se mettre d’accord, nous allons donc mettre des mots clairs dessus.
Les termes français le plus souvent utilisés en français pour parler du shadow IT est informatique de l’ombre, mais le terme couramment utilisé en informatique est emprunté aux anglo-saxons. Il est difficile de dater la naissance du concept de Shadow IT, on sait cependant que CEO de Alinean avait déjà bien étudié le problème dans un article publié en 2003 (http://www.computerworld.com/article...s-doubled.html).
Dedans nous apprenons même que le Shadow IT dans les années 90 représentait environ 10 % du budget informatique d'une boite. En effet, Thomas Pisello nous a confié avoir entendu parler du phénomène shadow IT dans les années 1990 suite à un rapport du Gatner. Même si j’aurais aimé mettre la main sur ce rapport. Le Gartner est resté sourd à mes appels du pied.

En France, c'est le CEO de ALDES, Thomas Chejfec, qui fait office de référence sur le sujet grâce à ces nombreux articles et son enquête approfondie sur le sujet en 2013 (https://i8080.files.wordpress.com/20...0-15-15-33.png).

Avec ce placement décors, on est encore loin d’avoir expliqué ce qu’est le shadow IT. (Et je n’ai même pas commencé)

Dans une entreprise, toute l’informatique est mise en œuvre par la DSI, on entend par informatique tout ce qui est matériel, logiciel ou encore même personnel chargé de le mettre en œuvre. Le shadow IT englobe tout élément qui compose le système d’information sans que la DSI ne soit au courant.

  • Comment nait une ombre ?

Si vous avez le temps, je souhaite vous lancer un petit défi. Enfermez-vous dans une pièce bien noire, sans aucune lumière. Puis, tentez de trouver votre ombre. Vous vous apercevrez vite qu’elle n’apparaît pas. En effet, en plus d’un corps, une source lumineuse est nécessaire pour créer une ombre. Ce même principe s’applique en informatique. En informatique, notre source lumineuse est notre DSI, c’est elle qui propose un catalogue de services et d’applications, fournit budget et expertise pour monter un projet. Tout ce qui n’est pas dans notre lumière de la DSI est donc notre Shadow IT.

Cela se traduit donc par des fichiers Excel comprenant de nombreuses macros utilisées pour réaliser un processus métier, tous les logiciels hors catalogue, les solutions cloud, site web, matériel informatique et même informaticien extérieur de la DSI.

Mais pourquoi donc ? Qu’est-ce qui peut bien pousser les gens à sortir du cadre ?

Les réponses données à cette question sont très intéressantes. Ce qui ressort dépend du type de Shadow IT. Si on parle des matériels non connus par la DSI à cause du phénomène BYOD pour Bring Your Own Device, en français : Apporter Votre Propre Matériel peut être expliqué par la piètre performance des ordinateurs professionnels par rapport aux machines que l’on a chez nous. Un employé qui voit son poste de travail s’éteindre quand trop d’applications sont ouvertes en même temps pour les 4Go de mémoire vive qu’il possède,peut être très tenté d’amener son propre ordinateur disposant de 4 fois plus de puissance. Ce qui partait donc d’une bonne attention, le fait de vouloir améliorer sa productivité se transforme en Shadow IT. En effet, l’ordinateur personnel dispose de pleins d’autres applications qui ne sont pas gérées par la DSI et peuvent renter en confit avec les applications métiers. Les différentes versions de navigateur ou de JVM peuvent entraver le bon fonctionnement du SI.

Les solutions cloud et, bien avant elles, les sites web sont la réponse d’un métier qui désire répondre à un besoin rapidement en ayant le plus de contrôle possible dessus sans se faire ralentir par une DSI. Les services communications se retrouvent donc avec un tas de sites web pour lesquels la DSI ne fournistaucun support. Pour cause, elle ne les connaît même pas.

Dans certaines entreprises, des divisions entières se séparent de l’informatique du groupe. Une entreprise peut alors se retrouver avec un système d’information à deux vitesses. AÀce niveau, si la séparation est clairement pilotée, on n’entre plus dans ce qu’on appelle le phénomène Shadow IT. Nous sommes dans ce dernier cas dans deux DSI distincte s ui se reconnaissent l’une l’autre. Avec quand même un goût de défaite contre le shadow IT pour la première DSI.

Mais nous n’avons toujours pas mis le doigt sur la vraie raison du Shadow IT. Pourquoi les équipements ne sont -ils as au niveau ? Pourquoi les solutions internes ne conviennent -elles as aux métiers ? Et bien comme le montre le dernier exemple, c’est tout simplement , ar la DSI ne donne pas entière satisfaction à son métier. La cause de ce manque d’alignement peut être due à des solutions trop longues à mettre en place, des budgets trop faibles ou des compétences inexistantes. Ce qui pousse les utilisateurs (et parfois des domaines entiers) à en reprendre le contrôle.
Les Shadow IT s’expliquent donc bien souvent par des besoins métiers réels , ais non proposé s ar la DSI. Le problème de fond est donc le dimensionnement de la DSI inadapté au métier.

  • Une ombre chinoise

Il y a plus de chose s dire sur une ombre que l’on pourra le croire. Ce n’est pas juste une tache noire. Ça peut être aussi bien un mignon lapin qu’un terrifiant dragon. Tout dépend de ce qu’on en fait. L’ombre de l’informatique ne déroge pas à cette règle. En effet , e pas connaître tous les éléments du système d’information peut être considéré comme un frein à son évolution. Il peut scléroser les technologies utilisésesdans l’entreprise , ar aucune gouvernance n’est fait e essus et que par peur de casser l’existant on décide de garder des logiciels obsolètes, mais cela ne sclérose pas que la technique. Les processus qui nourrisse nt a chaîne de valeur de l’entreprise peuvent eux aussi être difficile s faire évoluer , ar la direction a du mal à évaluer comment les utilisateurs alimente nt e processus. Cependant en étant objectif on peut aussi admettre que la liberté de prendre des initiatives permet au métier d’être parfois plus réactif que d’attendre d’être outillé par la DSI. Une expression existe d’ailleurs quand la DSI reprend le dessus sur le shadow IT en fournissant les bons services aux métiers, il s’agit du Business Light.

La question du shadow IT est complexe. Et savoir ce que c’est ne suffit pas à s’en garder. Il ày aderrière ce phénomène de vrai s ravaux, de vrai es ction s faire de la part de la DSI pour un système d’information mieux maitrisé.

Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Twitter Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Google Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Facebook Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Digg Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Delicious Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog MySpace Envoyer le billet « Qu'est ce que le Shadow IT ? » dans le blog Yahoo

Mis à jour 27/10/2015 à 11h59 par f-leb

Tags: shadow it
Catégories
Le coin du Shadow IT , Management du Système d'information

Commentaires

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
  1. Avatar de kolodz
    • |
    • permalink
    Bonjour,

    Très bon billet ! Je n'étais moi-même pas familier du terme "Shadow IT". Cependant, je ne suis pas sûr que cela inclut les "micro" SI spécifique à chaque service qui contourne donc leur DSI d'entreprise.

    Cordialement,
    Patrick Kolodziejczyk.
  2. Avatar de MarieKisSlaJoue
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par kolodz
    Bonjour,

    Très bon billet ! Je n'étais moi-même pas familier du terme "Shadow IT". Cependant, je ne suis pas sûr que cela inclut les "micro" SI spécifique à chaque service qui contourne donc leur DSI d'entreprise.

    Cordialement,
    Patrick Kolodziejczyk.
    Bonjour, le fais que tu n'étais pas familier avec ce terme me conforte dans cet aprioris de phénomène mal connue et qu'il est donc nécessaire de commencer à en parler. On peut autant inclure les "micro" SI SI spécifique que les exclure du shadow IT. Si on garde la définition d'IDC si la DSI n'est pas au courant alors c'est du shadow IT. Maintenant si elle en est informer mais n'y prend toujours pas part. Ce n'en ai plus.

    C'est un des soucies avec ce concept c'est que selon la définition de chacun (et je pense que chaque boite en aura une différente) s'en est ou se n'en n'est pas.

    Maintenant je pense que les réflexions sur les définitions sont importes à avoir mais qu'il ne faut pas s'y éterniser elle ne serve qu'a poser les base d'un autre travail ensuite. Qu'un micro SI apparaisse dans un service pour contourner la DSI doit laisser entrevoir la question "Que faut il faire ? Laisser comme ça fonctionne ou intervenir ?"

    Dans le même genre de définition qui ne trouvera jamais de réponse fixe on à le mot "Application". Personnellement j'ai rarement vu deux service avoir la même définition d'une application.
  3. Avatar de laerne
    • |
    • permalink
    Je suis pas sur que j'ai bien compris tout court. C'est l'ensemble des composants utilisés pour le travail sans pour autant être pour fini par la compagnie ou l'on travaille?
  4. Avatar de TiranusKBX
    • |
    • permalink
    je connaissait les phénomènes associées sans en connaitre ni les thermes ni la théorie
    De par mon expérience ce genre de problème vient principalement du manque de moyen ou que la direction bloque les changements du coup quand des changements sont enfin opérés on se retrouve avec d'énormes dépenses ponctuelles ce qui aurait pus être éviter avec des changements graduels et moins douloureux pour la trésorerie
  5. Avatar de LSMetag
    • |
    • permalink
    C'est très instructif !

    Je ne connaissais pas le terme, mais c'est en effet une pratique courante, en ce qui me concerne.

    Le Shadow IT, c'est tout matériel et logiciel tiers utilisé par les travailleurs, hors de l'écosystème fourni par la DSI. Genre amener son portable parce que le vieux PC fourni rame ou plante, préférer débugguer un site web pour IE avec Firefox et IETab, changer d'IDE, utiliser des logiciels supplémentaires comme LinqPad (pour prévisualiser ses requêtes LINQ) avec sa propre licence, les transferts de fichiers (non confidentiels) entre collaborateurs via Mega ou autres cloud, utiliser un gestionnaire de tâches avancé par stopper Mcaffee qui prend 100% du CPU et le remplacer par Malwarebytes,...

    La DSI n'est en effet pas au courant de tout ça, mais ça améliore notre confort et notre productivité.
  6. Avatar de triaguae
    • |
    • permalink
    si il y a du "shadow IT" dans l'entreprise c'est peut être aussi parce que la DSI ne connait pas le(s) métier(s), que le système en place n'évolue pas par rapport aux demandes des clients,...
    bref il y a un moment où il faut être réactif donc un p'tit excel avec une macro peut parfaitement répondre à un besoin ponctuel; pas besoin de sortir le char d'assaut pour tuer une mouche !
    une position sur le long terme est évidemment une autre histoire, mais la DSI doit s'intéresser au coeur de métier; c'est le métier qui dirige et pas l'informatique!
  7. Avatar de Lutarez
    • |
    • permalink
    Excellent billet !

    Maintenant, je me sens vraiment très bête de pas avoir connu ce concept plutôt dans la mesure où je suis justement sur une mission où j'analyse l'impact des initiatives prises en dehors du DSI, et tenter d'y trouver des solutions. Et honnêtement, je pense que si je fait le tour des mes collègues, ce concept leur sera également inconnu. Du coup, c'est vraiment une excellente initiative de partager autour de cette notion et de la mettre un peu plus en avant au milieu des autres concepts IT galvaudés à l'extrême.

  8. Avatar de Népomucène
    • |
    • permalink
    Oui ce billet a un véritable avantage pratique : il donne un nom à un phénomène.

    Mine de rien, cela change le vocabulaire lors des réunions.
    Au lieu de dire :
    les gens installent n'importe quoi sur leurs bureaux, il faut arrêter ce bordel !!!
    Ce qui vous fait passer illico pour un néo-stalinien rêvant du goulag pour les petits bricolos et agace les décideurs.

    Maintenant on peut dire :
    il faut luter efficacement contre le shadow IT source potentielle d'espionnage
    Du coup on est mieux accueilli par ces mêmes décideurs ...
  9. Avatar de Invité
    • |
    • permalink
    [QUOTE=Lutarez;bt1349][SIZE=2]
    c'est vraiment une excellente initiative de partager autour de cette notion et de la mettre un peu plus en avant au milieu des autres concepts IT galvaudés à l'extrême.
    [/SIZE][/QUOTE]

    oui comme çà, çà nous fait un concept IT galvaudé à l'extrême de plus...

    Personnellement, j'ai trouvé ce billet insupportable : beaucoup de fautes de français et un ton pompeux et condescendant qui donne l'impression de se faire expliquer la vie par un gamin qui a à peine mis les pieds dans une entreprise.
  10. Avatar de Lutarez
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par nokomprendo
    oui comme çà, çà nous fait un concept IT galvaudé à l'extrême de plus...

    Personnellement, j'ai trouvé ce billet insupportable : beaucoup de fautes de français et un ton pompeux et condescendant qui donne l'impression de se faire expliquer la vie par un gamin qui a à peine mis les pieds dans une entreprise.
    Le public concerné par un tel concept est beaucoup plus restreint que les termes à la mode comme "Cloud", "Big Data" et autre "Open-Data", donc les probabilités que celui-ci soit utilisé à tort à et travers sont plutôt limitées. A part si tu en tires une réel plus-value pour ton activité, connaître ce genre de concept ne te servira qu'à paraître pédant.

    Après oui, y a des fautes et des tournures de phrases pas terribles, mais le sujet et l'initiative sont suffisamment intéressants pour pouvoir les supporter. A la limite, je regrette juste que l'auteur ne rentre pas plus dans les détails sur les causes, les conséquences et/ou pourquoi pas des exemples de cas réels. Mais bon, au moins maintenant, je sais quoi chercher sur internet
  11. Avatar de LSMetag
    • |
    • permalink
    @Lutarez

    Pratiquant le "Shadow IT" j'ai des exemples concrets.

    Au sein de certaines équipes de la SNCF, McAffee prend 100% du CPU de tous les PC qu'il "protège". Il ne peut pas être désactivé (c'est géré par le réseau du DSI). Donc on installe un gestionnaire de tâches particulier pour blacklister le processus et l'empêcher de se mettre en marche. On travaille alors beaucoup plus efficacement mais peut-être qu'on accroit les risques, même avec une autre solution de protection.

    Sinon, il y a la dissidence au niveau des environnements de développement. Je hais Internet Explorer, qui rame sur les vieux PC et n'a pas d'extensions (pour debugger par exemple). Alors, même pour une appli dédiée à IE, j'émule IE à l'intérieur de Firefox via l'extension IE Tab. J'ai ainsi droit à mon petit confort et aux outils de développement.

    Il y a aussi ceux qui vont chercher des IDE pour se simplifier la gestion des bases de données (Toad pour Oracle, MYSQL WorkBench pour Mysql,...).

    Quand on te donne un Windows XP qui rame avec juste IE 6 dessus, il est plutôt "normal" d'être dissident.
    Si le résultat est le même, pourquoi ne pas prendre l'IDE avec lequel tu es le plus productif ? Ou même prendre un IDE tout court plutôt que de faire de la ligne de commande ?

    C'est une question de productivité mais aussi de confort. Ce qui pour moi aboutit à plus d'efficacité.
  12. Avatar de MarieKisSlaJoue
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par nokomprendo
    oui comme çà, çà nous fait un concept IT galvaudé à l'extrême de plus...

    Personnellement, j'ai trouvé ce billet insupportable : beaucoup de fautes de français et un ton pompeux et condescendant qui donne l'impression de se faire expliquer la vie par un gamin qui a à peine mis les pieds dans une entreprise.
    Bonjour, je suis navré que tu le prenne comme ça. Je ne pensais pas avoir pris un ton pompeux et condescendant, mais je t'invite à me dire en mp ce qui t'as fait ressentir cela. Si c'est le fait que j'ai moins d'année d'expérience que toi je ne pourrai malheureusement rien n'y faire. Cependant je peux quand même avec le peu d'années d'expériences que j'ai et ma culture acquise au fil de mes recherches mettre un peu plus sur le devant de la scène un phénomène qui me pourri la vie en entreprise. (Car justement je gère des référentiels d'applications)

    J'ai fait de mon mieux pour les tournures de phrase, elles ne sont pas parfaites j'en conviens, mais je ne suis pas bloger professionnel non plus, j'ai encore le temps de m'améliorer la dessus.

    Citation Envoyé par Lutarez
    Le public concerné par un tel concept est beaucoup plus restreint que les termes à la mode comme "Cloud", "Big Data" et autre "Open-Data", donc les probabilités que celui-ci soit utilisé à tort à et travers sont plutôt limitées. A part si tu en tires une réel plus-value pour ton activité, connaître ce genre de concept ne te servira qu'à paraître pédant.

    Après oui, y a des fautes et des tournures de phrases pas terribles, mais le sujet et l'initiative sont suffisamment intéressants pour pouvoir les supporter. A la limite, je regrette juste que l'auteur ne rentre pas plus dans les détails sur les causes, les conséquences et/ou pourquoi pas des exemples de cas réels. Mais bon, au moins maintenant, je sais quoi chercher sur internet
    Il devrai normalement suivre des article avec plus de détails sur se phénomène, sur comment vivre avec et pourquoi on peu décider de vivre avec. Ou alors au contraire le combattre. En terme de cas réel même si j'en connais dans mon monde professionnel je n'ai pas assez étudier la chose en détail sur le terrain pour les expliquer vraiment. Mais je pense qu'on peux facilement trouver des cas autour de soi. Les commentaire on quasiment tous dit que il n'avais pas le mot exacte, mais qu'ils avait tous vu ce phénomène en entreprise.
  13. Avatar de RyzenOC
    • |
    • permalink
    Merci pour ces éclaircissements (jolie jeu de mots).
  14. Avatar de programaniac
    • |
    • permalink
    Typique de l’environnement dans lequel je suis. Je dirai même que le shadow IT naît plus de l'incompétence du DSI que du manque de ressources à pourvoir...
  15. Avatar de AoCannaille
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par programaniac
    Typique de l’environnement dans lequel je suis. Je dirai même que le shadow IT naît plus de l'incompétence du DSI que du manque de ressources à pourvoir...
    Complètement d'accord. de l'incompétence et de la rigidité de leurs propositions... pendant 10 ans on avait un serveur SVN qui tournait sur une machine dans coin avec un dump sur les serveurs de la DSI hebdomadaire... au moment où ils ont enfin choisi de mettre en place une solution de gestion de version, ils ont installé un parc SVN alors que GIT est décrit par le monde entier comme mieux (même si SVN est suffisant...)

    Pareil, en fonction des équipes, un serveur Redmine dans un coin pour gérer les bugs et les tâches (pour les mieux équipés) sinon un fichier excel partagé...

    Sans donner le nom de ma boite, le dev logiciel n'est pas leur spécialité mais bon, ils doivent bien avoir 1000 ou 2000 personnes qui en font dans leurs locaux, au bout d'un moment faut s'équiper quoi...

    Je ne parle même pas de la floppée d'utilitaires qu'on installe quand on a la chance d'avoir les droits admin (après une lutte d'un mois pour les avoir. le Graal étant d'avoir besoin d'une VM, là ils ne peuvent refuser!).
    Exemple tout con si on respectait à 100% les règle de la DSI : On travaille avec un labo de recherche qui nous file tout en tar.gz malgré nos demandes répétées pour du zip (seul format inclu de base dans windows) On serait mal barré sans 7zip...


    C'est justement parce que les DSI ne sont pas des lumières qu'ils y a du shadow IT
    Mis à jour 19/10/2015 à 13h22 par AoCannaille
  16. Avatar de CiTriX
    • |
    • permalink
    Le shadow IT est beaucoup plus répandu qu'on se croit. Dans les grandes entreprises c'est devenue monnaie courante. Selon moi le problème vient surtout de la rigidité des processus en place.
    Je donnerais un seul exemple : dans ma boite il faut 3 semaines pour planifier une MEP. Le client trouve cela insupportable, on peut le comprendre. On est passé sur du Azure : je publie en 5mn...
    Je dis pas que c'est bien mais les DSI n'ont qu'à s'en prendre à eux. Ils ont été les rois du pétrole (le client n'a jamais été le roi), c'est fini. Vive la concurrence ça les forcera à s'adapter.
  17. Avatar de CiTriX
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par LSMetag
    @Lutarez

    Pratiquant le "Shadow IT" j'ai des exemples concrets.

    Au sein de certaines équipes de la SNCF, McAffee prend 100% du CPU de tous les PC qu'il "protège". Il ne peut pas être désactivé (c'est géré par le réseau du DSI). Donc on installe un gestionnaire de tâches particulier pour blacklister le processus et l'empêcher de se mettre en marche. On travaille alors beaucoup plus efficacement mais peut-être qu'on accroit les risques, même avec une autre solution de protection.

    Sinon, il y a la dissidence au niveau des environnements de développement. Je hais Internet Explorer, qui rame sur les vieux PC et n'a pas d'extensions (pour debugger par exemple). Alors, même pour une appli dédiée à IE, j'émule IE à l'intérieur de Firefox via l'extension IE Tab. J'ai ainsi droit à mon petit confort et aux outils de développement.

    Il y a aussi ceux qui vont chercher des IDE pour se simplifier la gestion des bases de données (Toad pour Oracle, MYSQL WorkBench pour Mysql,...).

    Quand on te donne un Windows XP qui rame avec juste IE 6 dessus, il est plutôt "normal" d'être dissident.
    Si le résultat est le même, pourquoi ne pas prendre l'IDE avec lequel tu es le plus productif ? Ou même prendre un IDE tout court plutôt que de faire de la ligne de commande ?

    C'est une question de productivité mais aussi de confort. Ce qui pour moi aboutit à plus d'efficacité.
    Ok pour McAfee mais reconnait qu'on a fait des efforts. Firefox est devenu le standard et XP nous on en a plus. On devrait d'ailleurs commencer à basculer sous Windows 10 à la fin de l'année.
    Crois moi il y a vraiment pire comme boîte niveau IT.
  18. Avatar de hugobob
    • |
    • permalink
    Très bon billet,

    Le phénomène, je le connaissais, mais le terme non.

    Pour résumer en quelques mots : Le shadow IT est tout ce qui doit être dans l'écosystème IT (DSI), mais qui ne l'est pas.
  19. Avatar de mermich
    • |
    • permalink
    Oh punaise un billet utile, qui nous apprends des choses.
  20. Avatar de Invité
    • |
    • permalink
    [QUOTE=MarieKisSlaJoue;bt1356]Bonjour, je suis navré que tu le prenne comme ça. Je ne pensais pas avoir pris un ton pompeux et condescendant, mais je t'invite à me dire en mp ce qui t'as fait ressentir cela. Si c'est le fait que j'ai moins d'année d'expérience que toi je ne pourrai malheureusement rien n'y faire. Cependant je peux quand même avec le peu d'années d'expériences que j'ai et ma culture acquise au fil de mes recherches mettre un peu plus sur le devant de la scène un phénomène qui me pourri la vie en entreprise. (Car justement je gère des référentiels d'applications)

    J'ai fait de mon mieux pour les tournures de phrase, elles ne sont pas parfaites j'en conviens, mais je ne suis pas bloger professionnel non plus, j'ai encore le temps de m'améliorer la dessus.
    [/QUOTE]


    Salut

    Pour répondre à ta question, je trouve que ton billet met justement trop l'accent sur la forme pour finalement peu de fond.

    Concernant le fond, le terme "shadow IT" n'est effectivement pas très répandu et mérite certainement d'être mis en avant. Cependant, le phénomène lui-même semble très connu, tant des DSI que des utilisateurs finaux. Tu donnes quelques références bibliographiques et analyses du problème, ce qui est bien, mais c'est très partiel alors que ton billet est censé "mettre les choses à plat" (pour les références, on n'a droit qu'à un lien de plus de 10 ans et une image d'une page de garde d'une thèse; pour les analyses, tu avances principalement des difficultés au niveau des DSI + une remarque sur le business light or il me semble qu'il y a d'autres aspects au "problème" genre stratégie de la direction, accords commerciaux, utilisateur qui se prend pour un hacker de l'extrême...).

    Concernant la forme, le billet est très long et personnellement je trouve le côté "je te prends par la main et je t'explique doucement pour que tu comprennes" plus perturbant que pédagogique. Il faut lire plusieurs paragraphes avant d'avoir la courte phrase qui explique enfin le terme "shadow IT"; personnellement j'ai alors pensé "tout çà pour çà ?". Enfin, la métaphore filée sur les ombres est peu utile voire franchement douteuse. Je pense qu'on sait tous ce qu'est une ombre et que çà se traduit par shadow donc je ne sais pas si c'était une tentative de poésie mais çà m'a plutôt fait penser à de la métaphysique à la Jean-Claude Van Damme (désolé pour la comparaison).

    Bref, pour finir sur une touche plus constructive, je pense que tu peux vraiment être plus concis et factuel, d'autant plus qu'on est ici sur un site un peu spécialisé. Maintenant, ce n'est que mon avis, apparemment d'autres personnes ont aimé ton billet donc peut-être que c'est juste moi qui ne suis qu'un (sombre) abruti.
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière