Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 1 sur 7 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 124
  1. #1
    Expert Confirmé Sénior
    Avatar de Katleen Erna
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 552
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 552
    Points : 73 958
    Points
    73 958

    Par défaut Comment gérer sa carrière de développeur senior ? A 50 ans, faut-il continuer de programmer ?

    Comment gérer sa carrière de développeur senior ? A 50 ans, faut-il continuer de programmer ou choisir une autre orientation ?

    Les années passent et nous les regardons tous différemment. Certains sont pressés de voir arriver la suite et sont confiants en leur avenir, d'autres au contraire redoutent les années qui passent et la venue de la vieillesse.

    Prendre de l'âge peut à la fois rassurer et inquiéter, autant dans la vie privée que professionnelle.

    Pour les professionnels de l'IT se pose inévitablement un jour ou l'autre la question du futur de leur carrière.

    Sur son blog, un développeur américain s'interroge sur ce qu'il deviendra quand il aura atteint les 50 ans : "J'ai eu six postes à plein temps dans les douze dernières années, ainsi que d'innombrables projets parallèle. Dans ce cadre, j'ai côtoyé quelques programmeurs plus vieux que moi, mais c'est surtout de très bons managers dans la force de l'âge qui m'ont entourés (et aussi des DBAs, architectes, ingénieurs en logiciels, etc.).".

    Puis, il s'étonne de n'avoir jamais travaillé avec "aucun programmeur entre 40 et 50 ans qui soit compétent".

    Du coup, il doute. Il a peur de devenir lui aussi un "vieux programmeur incompétent". Que faire alors ? Poursuivre dans la voie du développement (où il faut constamment rester "à la page"), ou bien s'orienter vers une fin de carrière en direction et management ?

    Source : Le blog de Dan McCommas

    L'homme n'est sûrement pas le seul à être en proie à de telles interrogations. Les partagez-vous, ou bien connaissez-vous quelqu'un dans ce cas ?

    A votre avis, quel est le meilleur choix à faire pour un programmeur approchant de la cinquantaine ? Continuer dans les métiers du développement, ou bifurquer vers le management ? Quelles différences cela fait-il ?

    Les "vieux" développeurs sont-ils en mesure d'être compétents face à leurs jeunes collègues ?

  2. #2
    Membre Expert Avatar de valkirys
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    674
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 674
    Points : 1 345
    Points
    1 345

    Par défaut

    Pour avoir eu un chef (de moins de 30ans) qui avait abandonné le dev pour la gestion de projet (plus aucun codage), j'ai bien vu qu'il ne faut que quelques années pour perdre le contact avec l'évolution de la programmation, il n'était plus à la page.
    Je suis pas choqué de lire "Puis, il s'étonne de n'avoir jamais travaillé avec "aucun programmeur entre 40 et 50 ans qui soit compétent". ", il arrive un moment ou on décroche.En informatique il faut vraiment anticiper à 50 ans on doit avoir le recul pour le faire. Sinon il y a le management

  3. #3
    Invité régulier
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    8
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 8
    Points : 6
    Points
    6

    Par défaut

    A 50 ans!!! Le veinard, on voit bien qu'ici on a affaire à un américain ( d'ailleurs, n'y a t-il pas beaucoup d'américains encore à l'université à 30 ans?)
    En France, vis à vis du marché, vous êtes "out" à 38 ans et à la retraite à 40 ans si par malheur vous vous retrouvez sans emploi...Telle est la philosophie de nos chères SSII sur le marché Français

  4. #4
    Membre Expert
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 244
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 244
    Points : 1 861
    Points
    1 861

    Par défaut

    Les meilleurs et ceux qui m'ont le plus appris sont ceux qui restent pour moi les vrais architectes dans ma définition. Et aujourd'hui aucun d'eux n'a moins de 50 ans. Ils connaissent toutes les architectures, du J2E au mainframe, ils ont une science du sujet exceptionnelle. Encore aujourd'thui, je les appelle, je les questionne.
    La plupart d'entre eux vous direz que le premier outil d'un développeur, c'est une feuille, un crayon de papier et une gomme.
    Souvent, je leur dis qu'il devrait enseigner dans les écoles. Ils ne veulent pas.

    En revanche, quand je lis des "chefs de moins de 30 ans" là, je m'attends plus à tomber sur (passez moi l'expression) un coq de basse cours.

    Un pro de l'informatique ne reniera jamais la nécessité de savoir faire, de la même façon que les architectes connaissent les matériaux utilisés dans leurs construction car ils sont déterminants. Une personne qui manage une équipe technique en s'éloignant de la connaissance technique, et tout ceux qui pensent du mal du développement finalement ne devraient pas travailler dans l'informatique. Ils nous gênent et ne servent à rien. Pour faire une application, on a besoin d'architectes, de développeurs,de testeurs et d'avoir la connaissance, l'envie et le talent. Le reste, c'est de la para informatique et de l'inutile. Ca servira juste à excuser les échecs.

  5. #5
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro Yves
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    6 983
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Yves
    Âge : 41
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 6 983
    Points : 17 932
    Points
    17 932

    Par défaut

    On en est tous là.
    37 ans et au chômage depuis 2 mois, ce qui m'intéresse c'est le développement. Il n'est pas question pour moi de devenir manager ou autre.

    Par contre, je commence à penser, et envisager, peut-être pour l'avenir, un changement de métier si je n'arrive pas à continuer dans le développement.

    Perso, j'ai connu des dev de plus de 50 ans, mais ils n'étaient, effectivement plus à la page. Un peu par choix, un peu par négligence. Ils sont restés dans les dev en VBA (Excel/ACCESS), VB6, Cobol et Fortran pour certains. Et ayant toujours du boulot dans ces domaines, ils ont un peu négligé la mise à niveau pendant quelques années, et ont tendance à les trouver désormais un peu inaccessible.

    On apprend plus à 50 ans comme à 20 ans, même moi à 37 balais je commence à m'en rendre compte face à de "petits jeunes"
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  6. #6
    Futur Membre du Club
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 15
    Points : 18
    Points
    18

    Par défaut

    Eh bien moi ce n'est pas à 50 ni 40 que je prends ma retraite de l'informatique mais à même pas 26.

    Arrêtons les dégâts maintenant avant de devenir un psychopathe.

  7. #7
    Membre Expert
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    955
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 955
    Points : 1 068
    Points
    1 068

    Par défaut

    Malheureusement en France, les postes techniques ne sont pas respectés. C'est une vrai catastrophe. Je conseille à tous ceux qui veulent faire du dev toute leur vie d'ouvrir leur propre boite ou de filer aux USA. A partir de 30 ans on commence à vous demander pourquoi vous n'avez pas pensé à faire autres choses. C'est perçu comme une anomalie dans une carrière. Sans parler du salaire qui stagne...Le dev peut être confié à des développeurs juniors, c'est que du dev tout le monde peut le faire.

  8. #8
    Candidat au titre de Membre du Club
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 9
    Points : 14
    Points
    14

    Par défaut

    N'oubliez pas quelque chose, c'est que l'informatique et le métier de dev n'a vraiment explosé que très récemment, dans les années 80 je dirai, et encore... A l'époque, il est difficile pour ceux qui sont déjà dans le monde actif de se convertir dans ce milieu, car peu de formations, et puis le métier de l'informatique était tout nouveau et difficile à appréhender pour beaucoup. Ça me paraît donc logique que les devs compétents de plus de 50 ans soient rares. Aujourd'hui c'est différent, les gens qui sont nés à partir des années 70-80 ont grandi avec la technologie et l'informatique c'est quelque chose de naturel, d'inné. On a plus d'aptitude à suivre les évolutions de la technologie car on a toujours été habitués à ça. Regardez comment un gamin de 3 ans se réveille le matin et va se mettre tout seul un DVD de dessins animés et essayez d'expliquer comment ça marche à une personne âgée, c'est flagrant.

    Les devs de 50 ans dans 20 ans seront très différents des devs de 50 ans d'aujourd'hui. Après qui sait ce que sera devenu le métier dans 20 ans... Peut-être que ça n'existera même plus

  9. #9
    Inactif
    Profil pro Chérif
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    52
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Chérif
    Âge : 32

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 52
    Points : 43
    Points
    43

    Par défaut

    Et en Allemagne, comment ça se passe pour les séniors ?
    Ca m'intéresse car il y a beaucoup d'offres en informatique et je veux y émigrer et travailler le plus longtemps possible

  10. #10
    Membre chevronné Avatar de metagoto
    Hobbyist programmateur
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    646
    Détails du profil
    Informations professionnelles :
    Activité : Hobbyist programmateur

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 646
    Points : 785
    Points
    785

    Par défaut

    L'article mentionné dans cette thread parle de "web developers" et non pas de "programmeurs" tout court.
    Or, le métier de développeur web est relativement récent. 15 ans tout au plus.
    Il est donc un peu normal que les quinquagénaires ne soient qu'une minorité dans ce métier.
    Sur ce point, je rejoins l'avis de Cool Coyote.

    Puis, il s'étonne de n'avoir jamais travaillé avec "aucun programmeur entre 40 et 50 ans qui soit compétent".
    Aucun "web developers". Les programmeurs de 50 sont occupés à bosser sur les tools et plateformes qui permettent à ce développeur web de gagner sa vie tous les jours, à commencer par son système d'exploitation, son navigateur, ses langages de prog ou encore les standards et les protocoles.

  11. #11
    Membre confirmé Avatar de vintz72
    Profil pro Vincent
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    154
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Vincent
    Âge : 42
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 154
    Points : 239
    Points
    239

    Par défaut

    Citation Envoyé par batataw Voir le message
    Malheureusement en France, les postes techniques ne sont pas respectés. C'est une vrai catastrophe. Je conseille à tous ceux qui veulent faire du dev toute leur vie d'ouvrir leur propre boite ou de filer aux USA. A partir de 30 ans on commence à vous demander pourquoi vous n'avez pas pensé à faire autres choses. C'est perçu comme une anomalie dans une carrière. Sans parler du salaire qui stagne...Le dev peut être confié à des développeurs juniors, c'est que du dev tout le monde peut le faire.
    Alors là, je suis 100% d'accord avec toi. C'est même affligeant de voir comme "de l'extérieur", les commerciaux et autres managers ne mesurent pas la différence entre un jeune et un dév expérimenté. Tout ça parce qu'en SSII, la plupart du temps, quand on fait une mission de développement, on ne fait pas la suite (la maintenance), et du coup, on ne voit pas la qualité du travail réalisé. Et quand on fait de la maintenance, c'est sur des projets réalisés par d'autres sociétés, et on se dit bien souvent : "purée, mais ils ont vraiment codés comme des cochons, c'est vraiment des mauvais"...

    En outre, en terme de salaire, c'est clair et net que rester dans le dév est le meilleur moyen de stagner : je commence donc (à 38 ans), à sérieusement me tourner vers le management, même si ce n'est pas ma tasse de thé...

  12. #12
    Nouveau Membre du Club
    Inscrit en
    septembre 2008
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2008
    Messages : 12
    Points : 26
    Points
    26

    Par défaut Sénior ...

    Pour ma part, j'ai 43 ans et 17 ans de métier en développement en R&D. Je n'ai pas l'intention de faire de management et c'est vrai que, dans les équipes de dev., je suis déjà le "papy". Je reste actuellement de niveau grâce à une grosse veille technologique et le fait de travailler avec des plus jeunes m'apportent beaucoup de sujets à approffondir. Ils sont en effet très fort techniquement. Par contre, en terme de méthode de travail, ils leur manquent souvent le pragmatisme, lié au manque de pratique (et à la fougue de la jeunesse).
    J'ai donc trouvé là un équilibre où l'échange est roi. Mais cet effort de mise à niveau permanent est très lourd. Et je sens bien qu'il ne pourra pas toujours en être ainsi. Et probablement qu'un jour, je quitterai le développement (du moins sur le plan professionnel) pour m'orienter vers autre chose.
    Par contre, pour défendre les aînés bloqués dans des dev. poussiéreux (Cobol, VBA, ...), il faut signaler qu'il est très difficile de sortir d'une position d'expert. Une fois l'étiquette collée sur le dos, il est rare qu'un "manager" ose le remplacer par un plus jeune pour que l'aîné puisse travailler sur un nouveau projet. Et la seule manière d'obtenir une autre position est souvent de quitter son employeur pour recommencer dans un nouveau projet où il faut réapprendre le nouveau domaine. C'est là que l'âge complique les choses auprès des embaucheurs !
    Pour ma part, j'ai encore de la chance. Mais il est très clair que développer dans une technologie moderne à 50 ans est très difficile de nos jours !

  13. #13
    Invité régulier
    Profil pro jean Davy
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : jean Davy

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 2
    Points : 5
    Points
    5

    Par défaut 53 ans dans deux semaines...

    Déjà le terme développeur regroupe toute une panoplie de métier, mais voici ma petite expérience à moi: j'ai gagné et je continue à gagner ma vie ainsi (salarié et indépendant), ma fois pas trop mal si j'en vois mes anciens copains de promo (ingénieur de l'ENSAM), je suis toujours resté aux contacts des nouvelles technos, qui d'ailleurs n'ont bien souvent de nouvelles que le nom, par gout, par curiosité.
    Le "dev" au bout du compte ce n'est que de la logique, de la pure logique, il faut de la rigueur intellectuelle et c'est tout, alors pour être un développeur âgé "hors de compétence" il faut préalablement avoir été un jeune développeur "hors de compétence"...
    J'ai développé, j'ai géré (toujours en me gardant du code à développer), j'ai très rarement été impressionné par d'autres développeurs, mais parmi ceux ci il y en avait des jeunes, des vieux, rien à voir avec l'âge, je pense notamment à un "vieux" numéricien Fortran/Addict qui s'est mis au C++ avec enthousiasme. A contrario j'ai un peu l'impression que la qualité de Dev des jeunes diplômés diminue, du fait justement qu'ils se noient dans l'utilisation abusive de différentes technos.
    Un bon développeur a obligatoirement ces qualités, la curiosité, la rigueur intellectuelle, la capacité d'abstraction, où est l'âge là dedans ?

  14. #14
    Membre expérimenté Avatar de vg-matrix
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    1 216
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 25

    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 1 216
    Points : 526
    Points
    526

    Par défaut

    Salut tout le monde, moi, j'ai seulement 21 ans mais avec un plan d'avenir dans l'informatique, je suis actuellement développeur en fin de cycle d'ingénieur en génie logiciel et je compte faire un maximum de 10 ans dans le développement et les bases de données en entreprise. Après si plus d'opportunités intéressantes, je ferais le développement pour des affaires personnelles et je continuerais dans le milieu professionnel avec les systèmes d'exploitation, les systèmes de messagerie et la sécurité informatique.
    Sympa comme plan, n'est ce pas?
    Il est difficile de retrouver ses erreurs lorsqu'on est persuadé que son code est juste...

    Groupe des développeurs ivoiriens

  15. #15
    Expert Confirmé Sénior Avatar de Marco46
    Homme Profil pro Marc
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    1 875
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Marc
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 1 875
    Points : 4 481
    Points
    4 481

    Par défaut

    Citation Envoyé par John Crockett Voir le message
    Déjà le terme développeur regroupe toute une panoplie de métier, mais voici ma petite expérience à moi: j'ai gagné et je continue à gagner ma vie ainsi (salarié et indépendant), ma fois pas trop mal si j'en vois mes anciens copains de promo (ingénieur de l'ENSAM), je suis toujours resté aux contacts des nouvelles technos, qui d'ailleurs n'ont bien souvent de nouvelles que le nom, par gout, par curiosité.
    Le "dev" au bout du compte ce n'est que de la logique, de la pure logique, il faut de la rigueur intellectuelle et c'est tout, alors pour être un développeur âgé "hors de compétence" il faut préalablement avoir été un jeune développeur "hors de compétence"...
    J'ai développé, j'ai géré (toujours en me gardant du code à développer), j'ai très rarement été impressionné par d'autres développeurs, mais parmi ceux ci il y en avait des jeunes, des vieux, rien à voir avec l'âge, je pense notamment à un "vieux" numéricien Fortran/Addict qui s'est mis au C++ avec enthousiasme. A contrario j'ai un peu l'impression que la qualité de Dev des jeunes diplômés diminue, du fait justement qu'ils se noient dans l'utilisation abusive de différentes technos.
    Un bon développeur a obligatoirement ces qualités, la curiosité, la rigueur intellectuelle, la capacité d'abstraction, où est l'âge là dedans ?
    Il y a quand même un changement de paradigme majeur lors du passage procédural vers objet, et développements souples vers développement stricts.

    Je parle par exemple de passer de VB6 à .NET, ou de Windev 5.5 vers Windev 10. Ce n'est pas la même manière de fonctionner, et il faut de longs mois pour comprendre réellement la POO et l'utiliser correctement. Je ne crois pas que l'on puisse franchir ce cap sans prendre plusieurs mois de remise à niveau dans une formation style CNAM ou AFPA.

    Les développeurs (même de 30 piges) qui n'ont pas franchis ce cap sont légions. Et les dirigeants sont à des années lumières de comprendre pourquoi il est important (fondamental ?) de franchir ce cap méthodologique.

    C'est la principale réflexion que m'évoque ce sujet. Pour rester dans ce métier, il faut s'arrêter de temps en temps (tous les 10 ans ?) pour refaire une formation de mise à niveau. Chez les profs ça s'appelle un recyclage. Ça n'a rien de dégradant ni de sorcier.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  16. #16
    Membre Expert
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    955
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 955
    Points : 1 068
    Points
    1 068

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Il y a quand même un changement de paradigme majeur lors du passage procédural vers objet, et développements souples vers développement stricts.

    Je parle par exemple de passer de VB6 à .NET, ou de Windev 5.5 vers Windev 10. Ce n'est pas la même manière de fonctionner, et il faut de longs mois pour comprendre réellement la POO et l'utiliser correctement. Je ne crois pas que l'on puisse franchir ce cap sans prendre plusieurs mois de remise à niveau dans une formation style CNAM ou AFPA.

    Les développeurs (même de 30 piges) qui n'ont pas franchis ce cap sont légions. Et les dirigeants sont à des années lumières de comprendre pourquoi il est important (fondamental ?) de franchir ce cap méthodologique.

    C'est la principale réflexion que m'évoque ce sujet. Pour rester dans ce métier, il faut s'arrêter de temps en temps (tous les 10 ans ?) pour refaire une formation de mise à niveau. Chez les profs ça s'appelle un recyclage. Ça n'a rien de dégradant ni de sorcier.
    Hélas, le développement est si peu considéré à quoi bon se former??? Les entreprises préfèrent un jeune diplômé qui a plein d'énergie à revendre à un vieux briscard qui coûte cher.

  17. #17
    Membre actif
    Inscrit en
    avril 2008
    Messages
    90
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2008
    Messages : 90
    Points : 163
    Points
    163

    Par défaut

    Bonjour,

    Perso, j'ai 41 ans et je prépare ma reconversion comme ... Manager ! Ben oui, il en faut aussi Je suis d'accord avec d'autres intervenants sur le fait que je perds des compétences techniques en m'éloignant du développement vers le management. Mais d'un autre coté j'en développe d'autres : Budget, gestion d'une équipe, gestion des caractères et des individualités de ces chers "informaticiens" et autre "diva". Même si je ne suis plus au fait de la techno, je peux encore comprendre celle-ci et je me pose comme interface entre une direction orientée profit et des IT qui, s'ils sont passionnés, ont une vision différente. Les rapports deviennent vite conflictuel. A 50 ans ? Ben on verra ! Dans 10 ans ? En 2020 quelles seront les technologies dans lesquelles vous serez des experts ? Je n'en sait rien, mais je sais que nombres ce celles-là ne sont pas encore apparues. Et certains auront peut-être même changé totalement d'orientation professionnelles

  18. #18
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    68
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 68
    Points : 162
    Points
    162

    Par défaut

    En même temps pas besoin d'attendre 50 ans pour se remettre en question.
    J'ai moi même eu cette réflexion pour ma propre carrière (j'ai 32 ans), mais dans un autre sens, c'est à dire passer de Manager à développeur.

    Et la réponse est toujours la même : On ne devient pas développeur à 32 ans, on arrête. Et que avec ma carrière cela serait revenir en arrière.

    Question de point de vu je suppose, car dans mon cas c'est par passion et envie de développer. Mettre les main de le cambouis me plait, le faire faire aux autres moins car c'est récolter les résultats sans satisfaction personnel du point de vu de la conception elle-même.

    A 50 ans vouloir changer d'orientation n'est sans doute pas évident, surtout pour du managent, car la dimension humaine y est prépondérante, j'entends par la des compétences d'échange, de négociation, l'appui d'un réseau commerciale qui met de nombreuse années à être établit, ..

    Bref du coup je développe de mon côté les soirs et week-end des apps Java pour android et autres plateformes.

  19. #19
    Membre habitué
    Inscrit en
    novembre 2004
    Messages
    154
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2004
    Messages : 154
    Points : 107
    Points
    107

    Par défaut

    bonjour,
    batataw à dit :
    Hélas, le développement est si peu considéré à quoi bon se former??? Les entreprises préfèrent un jeune diplômé qui a plein d'énergie à revendre à un vieux briscard qui coûte cher.
    Il a 100% raison.
    Dans le developpement l'expérience est reconnue uniquement que si l'on est jeune !!!
    Pourquoi le management ?

  20. #20
    Membre habitué Avatar de sigap
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    113
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 113
    Points : 116
    Points
    116

    Par défaut

    A 32 ans, j'ai banqué ma carrière de developpeur brut pour une orientation en Management de la Qualité. Ainsi, je garde un oeil sur du code mais sans toutefois en etre auteur.
    Certes je m'interroge de savoir si je tiendrais longtemps en controle qualité, vu le dephasage qui va croissant avec les réalités du code (nouvelles plateformes, etc).

    A cette vitesse, je devrais me mettre au golf dans 5 ans aux max.
    Je suis ce que je suis grace à ce que nous sommes tous

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •