+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
  1. #1
    Invité de passage
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 2
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut Travailler après la retraite : quelle est la meilleure formule ?

    Bonjour,

    Je représente le cas classique du cadre partant en retraite et désirant continuer une activité de conseil.
    Je pense que plusieurs d'entre vous ont été confrontés à cette situation: quelle est la meilleure formule? Travailleur indépendant? EURL? SARL?
    Dans quel cas les charges sont les moins pesantes?

    Je pense qu'il n'y a pas d'échappatoire au fait de repayer Sécurité sociale, retraite, etc même si celà fait double emploi. La complémentaire est elle obligatoire? Même question pour l'invalidité décès.

    Merci de vos lumières pour cette question bateau, pour laquelle je n'ai pas trouvé de réponse évidentes dans les précédentes discussions.

  2. #2
    dorhel11
    Invité(e)

    Par défaut

    Bonjour,

    Le PORTAGE SALARIAL semble être votre solution.

    La Loi de Finances pour la Sécurité Sociale 2007 (décembre 2006) a prévu de faciliter le cumul retraite avec un emploi salarié.

    Consultez-moi à ce sujet.

    Bonne journée

  3. #3
    Invité de passage
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 2
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut Travailler après la retraite

    Merci pour votre réponse et pour votre site très intéressant.
    J'ajouterai une question: Y a-t- il une limite dans le cumul?
    Par ailleurs un retraité n'ayant pas besoin de cotiser pour la retraite des salariés, puisqu'il ne pourra jamais la réévaluer, a-t-il intérêt à se remettre dans la boucle en tant que salarié avec près de 60% de charge sur le revenu brut, alors que vous indiquez que le travailleur indépendant tourne autour de 35 à 40% de charges.
    Je vois l'avantage du portage si on n'est pas sûr de réaliser un chiffre d'affaire supérieur à la base de calcul forfaitaire URSAFF de la première année.
    Dans le cas contraire.....?

  4. #4
    dorhel11
    Invité(e)

    Par défaut

    Bonjour,

    Passé l'age de 60 ans, un salarié ne cotise plus aux allocations chômage mais continue de cotiser à la retraite (sécurité sociale et retraite complémentaire).

    J'avoue totalement ignorer si les retraites sont "revalorisées" après la cessation de cette activité salarié.

    Pour le cumul, le texte légilatif dit exactement :

    "Lorsqu'un retraité du régime général reprend une activité salariée, il peut cumuler son salaire avec ses pensions (base et complémentaire) à condition que la somme de son nouveau salaire et de ses pensions ne dépasse pas son dernier salaire ou, si cette solution est plus favorable à l'assuré, 160 % du SMIC"

    Pour plus d'informations (notamment sur la définition du dernier salaire) consultez la fiche "Le cumul emploi-retraite" sur le site du Ministère de l'Emploi, de la cohésion sociale et du logement.

    Bonne journée

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •