Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 2 sur 8 PremièrePremière 123456 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 147
  1. #21
    Nouveau Membre du Club
    Inscrit en
    août 2002
    Messages
    39
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2002
    Messages : 39
    Points : 35
    Points
    35

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marc Lussac
    Vous avez oublié la principale compétence : être très "copain" avec le patron d'une part et d'autre part avec le ou les clients potentiels (clients interne à l'entreprise ou externes).
    c'est de la diplomatie .
    Il est clair qu'un chef de projet a plus de chance de s'en tirer en cas de coup durs si il entretient de très bonnes relations client...et a fortiorio avec son patron.
    En tout cas, en cas d'échec sur un projet, si un client soutient malgrès tout le chef de projet grace à ses bonnes relations...le patron peut prendre son mal en patience avant de trouver une bonne raison pour le virer.

    Cela dit, toutes les définitions qui ont été citées, concernant les qualités d'un chef de projet, sont pertinentes.
    Je vais donner pour ma part une "anti définition" : qui fait qu'un chef de projet est mauvais!
    1- une communication "pyramidale" (uniquement dans le sens de la hiérarchie) : cela nuit à la cohérence de l'équipe, les membres de l'équipe ayant besoin, surtout dans les petits projets à forte composante métier, d'être mieux impliqué en amont d'un projet, afin d'être plus optimals,
    2- une absence de véritable expertise technique et/ou métier : surtout vrai dans les petites structures,
    3- une "gestion" des projets sans visibilité pour les développeurs, sans planning, avec des évaluations de délais sans savoir au préalable...ce que l'on va faire : je dirai que c'est ce qu'il y a de pire,
    4- l'incapacité à déléguer correctement : le cas du chef de projet qui souhaiterait donner un job "à la tâche"...mais qui est incapable de découper réellement son projet en "tâches autônome". Résultat, le développeur est perdu, car il ne sait pas dans quel context il écrit son module, et c'est la cata lors de la phase d'intégration. De même, le cas du chef de projet qui donne une montagne de documents totalement obscures, en n'ayant strictement rien filtré au préalable et en étant aussi peu clair que possible. Là le ou les développeurs est(sont) noyé(s), c'est la cata,
    5- l'incapacité à anticiper les dérives d'un projet : ça va de paire avec l'absence de planning, de jalon, de réelles gestion de projet...,
    6- l'incapacité à se positionner réellement vis à vis de sa hiérarchie : le cas du chef de projet qui accepte tout, ne voulant pas d'ennuis,
    7- l'incapacité à prendre de l'autonomie : trop fréquent aussi,
    8- l'absence totale de psychologie (s'adresser aux développeurs de manière condescendante etc etc),
    9- ne pas gérer financièrement son projet...

    Je dirais que pour être un chef de projet acceptable, il faut surtout éviter d'être conforme aux 9 points cités ci dessus.

  2. #22
    Invité de passage
    Inscrit en
    février 2007
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2007
    Messages : 7
    Points : 3
    Points
    3

    Par défaut

    Bonjour,

    On ne nait pas chef de projet, on le devient !
    Un directeur d'entreprise va pour l'entreprise (ou ses clients) dire je veux ceci ou cela arrivez y !

    Le chef de projet va alors devoir :
    - Créer un cahier des charges avec toutes les pages du site expliquées par écrit (a quoi elle sert, qu'allons nous mettre dessus etc....)
    - Réflechir a comment la société va gagner de l'argent avec ce site, quelle est la meilleure solution pour atteindre l'objectif....
    - Rencontrer les éventuels partenaires afin de reflechir sur les solutions de mises en place mais aussi business (Etre expérimenté, ne pas se laisser avoir ni se faire pigeonner par l'autre qui lui aussi veut tirer son épingle du jeu).
    - Travailler étroitement avec les développeurs et l'ensemble des autres branches de développement (régie pub, spécialistes en referencement, redacteurs etc...) afin de s'assurer que tout sa passe bien. (organisation de leur travail etc...)
    - Tenir un calendrier
    - Gérer le budget afin qu'il suffise jusqu'a la fin.
    - S'assurer que tout marche bien une fois en ligne et apporter les modifications necessaires.

    J'oubliais.... C'est aussi un cadre (ou cadre supérieur selon la société) qui est près a faire de nombreuses heures, reflechir jour et nuit sur le projet afin de réaliser l'objectif fixé.

    S'il réussit son challenge souvent en plus d'un bon salaire des primes et cadeaux offerts par les éventuels partenaires (voyages et j'en passe...) mais aussi être plein a s'en prendre plein si ca ne tourne pas rond

    Poste a déconseiller aux jeunes pères (ou mères) ou simplement aux personnes qui aiment être chez elles et prendre soin de leur bonne petite famille.
    A conseiller a ceux qui après 2 ou 3 années d'expérience dans le développement veulent d'abord devenir adjoint pour enfin devenir chef voir même plus... mais surtout sont pret a tout pour réussir leur vie professionnelle.

    NB : Pour être promu plus vite que jamais être du sexe opposé a celui du directeur ou directrice de la publication, lui faire de larges sourires, te savoir faire apprecier d'eux, montrer des capacités, avoir des idées et de préférence les réussir (ca serait mieux ;-)) la hierarchie fera le reste ;-)

  3. #23
    lvr
    lvr est déconnecté
    Membre chevronné Avatar de lvr
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    726
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 726
    Points : 617
    Points
    617

    Par défaut

    En gros, je partage l'opinion de jeromechezgdf sauf sur la quantité de travail

    Pour moi être chef de projet est une fonction comme une autre que je placerais non pas au dessus, mais à côté du reste de l'équipe: il s'occupe d'une tâche importante au même titre que les analystes et les développeurs, chacun ayant une expertise dans son domaine.

    L'expertise du chef de projet étant la gestion, cela implique forcément une très bonne connaissance humaine: comment travaille son équipe: quelles sont le limites de chacun et comment aider chacun à dépasser ses limites. Ce n'est que comme ça que le projet peut aller loin, vite et bien.

    A tout ceux qui pense qu'être chef de projet nécessite beaucoup plus de travail qu'un autre poste, je pense que c'est faux. Etre balaise techniquement, tout aussi faux. Il suffit d'être et de savoir bien s'entouré. A chacun sa compétence. C'est d'autnat plus vrai que le projet est grand. Dans un petit projet, des connaissance du "terrain" sont utiles, car il faut parfois mettre la main-à-la-pâte !

    Il faut par contre avoir une très bonne capacité de réaction et de compréhension sur les plans techniques et humains, et donc forcément une très bonne écoute: client, hiérarchie, collaborateurs: pouvoir rapidement comprendre la nature de problèmes, les possibilités qu'offrent de nouvelles techniques, ... et pondre des idées comme mitraillette.

    Enfin, le bagoût est indispensable. Les bonnes idées doivent être défendues avec assurance et conviction, sinon cela ne sert à rien de les avoir ! Un chef de projet doit avoir de l'assurance et de la confiance en soi.

  4. #24
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    2 453
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 2 453
    Points : 5 091
    Points
    5 091

    Par défaut

    Chef de projet, c'est un poste de manager dans un domaine technique. Ca veut dire que la mission fondamentale du cdp est de s'assurer que les tâches soient effectuées dans les délais impartis (planning), au coût prévu (budget) et en conformité avec le cahier des charges (qualité). Ca, c'est la théorie.

    Ca veut dire concrétement que le cdp doit savoir exercer une certaine forme d'autorité sur son équipe, mais en lui donnant aussi (et même surtout) les moyens de réaliser les objectifs. Ca veut dire négocier les délais, le budget et le périmètre du projet quand c'est possible, et ce tout au long du projet (une fonctionnalité en plus ? Du temps et/ou de l'argent en plus) avec la maitrise d'ouvrage.

    Dans certains cas, on peut aller plus loin, et le cdp devra s'assurer qu'il a toutes les compétences nécessaires au projet, en consitutant son équipe, mais aussi en ayant son mot à dire dans les recrutements et les formations. Le cas échéant, il est aussi souhaitable que le cdp puisse soutenir un développeur d'un point de vue technique, ce qui veut dire qu'un chef de projet sans connaissance technique approfondie n'arrivera pas à se faire respecter.

    Tout ça veut dire forcément que le rôle de cdp implique une forte composante de communication pour assurer la liaison entre l'équipe projet et le reste du monde (hiérarchie de l'entreprise, clients, fournisseurs, partenaires, maitrise d'ouvrage, etc)

    Pour résumer les qualités nécessaires pour un chef de projet :
    -un minimum de leadership
    -compétences manageriales
    -aptitude à la communication
    -bonne maitrise technique
    Les brevets ? Le type qui a inventé l'eau chaude doit être grave blindé de thunes !

  5. #25
    Membre Expert
    Avatar de eric.pommereau
    Homme Profil pro ERIC POMMEREAU
    Ingénieur, pôle cartographie
    Inscrit en
    décembre 2004
    Messages
    715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme ERIC POMMEREAU
    Âge : 40
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur, pôle cartographie
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2004
    Messages : 715
    Points : 1 822
    Points
    1 822

    Par défaut

    Bonjour,

    Ca me rappelle le sketche des inconnus sur les bons et les mauvais chasseurs, fianalement en y réfléchissant c'est pas évident d'identifier clairement les qualités que doit avoir un BON chef de projet... mais comme ça je pense à quelques dispositions:

    • Avoir une vision des projets qui dépasse largement l'aspect purement développement, comprenant l'aspect financier, commercial, humain...
    • Avoir un niveau technique suffisant pour prendre des décisions (voire orienter le choix des "décideurs"), justifier sa décision
    • Communiquer, savoir résoudre les conflits, comprendre et gérer correctement une équipe.
    • Etre en mesure, en fonction des différentes "composantes" de son équipe, d'avoir une idée du temps de développement des écrans ou des différents composant du projet... de façon générale savoir bien gérer le temps et anticiper les difficultés (peut être le plus difficile ...)
    • Savoir gérer les échanges avec la hiérarchie et faire le tampon avec l'équipe de dev. et les autres acteurs du projet (eh oui ya pas que les développeurs...).
    • Globalement avoir un bon moral... parce que c'est sur lui qu'on va taper quand ça ne va pas... ;=)


    Voilà grosso modo ce que j'en pense... mais je dois en oublier.

    Si ça peut alimenter vos réflexions, voici la fiche AFPA pour la formation de Responsable de projets en systèmes d'information, et le contenu de la la formation

    @++

  6. #26
    En attente de confirmation mail
    Inscrit en
    octobre 2002
    Messages
    347
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2002
    Messages : 347
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut ok

    un chef de projet doit être un ancien développeur frustré par l'attitude d'un commercial.
    quelqu'un qui a fait "ses classes" en développement et qui n'a pas pas envie de recreer ce qui existe déjà.

  7. #27
    Membre Expert
    Avatar de la drogue c'est mal
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    2 254
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 2 254
    Points : 2 372
    Points
    2 372

    Par défaut

    ah .... l'éternel débat : faut il avoir été joueur pour etre entraineur ? un bon joueur fait il un bon entraineur ?

    moi je dirais que ca aide mais ce n'est pas fondemental car ce sont 2 métiers différents.

    au lieu de raisonner en terme d'informatique, raisonnez en terme de sport (foot par exemple) et faite la comparaison entraineur/joueur, cdp/developpeur

    un entraineur de foot sera respecté meme s'il ne sait pas aligné 3 jongles avec un ballon. Un developpeur qui ne respect pas son chef parce qu'il a une plus grande connaissance sur un langage que lui est surtout un grand imbécile (pour ne pas dire con).

    Un entraineur de foot n'a pas à etre medecin, préparateur physique, kiné etc... c'est le boulot des spécialistes qui composent son staff de la meme maniere qu'un cdp n'a pas à vocation à savoir comment "clusteriser" une base oracle pour gagner X% de perf, c'est le boulot de l'expert DBA.

    Le boulot d'un entraineur de L1 sera différent du boulot d'un entraineur d'une equipe départementale car les budjets sont différents. On ne demande pas à un entraineur de L1 de jouer, en revanche,dans des divisions inférieurs, on trouve des joueurs-entraineurs...
    il y a du linge sur la corde à linge

  8. #28
    En attente de confirmation mail
    Inscrit en
    octobre 2002
    Messages
    347
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2002
    Messages : 347
    Points : 94
    Points
    94

    Par défaut non

    Citation:
    Marc Lussac a écrit :
    Vous avez oublié la principale compétence : être très "copain" avec le patron d'une part et d'autre part avec le ou les clients potentiels (clients interne à l'entreprise ou externes).
    non je ne suis pas d'accord, car sinon on arrive dans ma situation :
    http://www.developpez.net/forums/sho...88&postcount=1

    En gros, le chef de projet ou patron est tellement pote/amis ave le client qu'il dit oui a tout quoi qu'il en coute. être ami avec un client est une porte ouverte à la laxité et au laissé aller.

  9. #29
    Membre Expert
    Avatar de _solo
    Inscrit en
    juin 2006
    Messages
    889
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2006
    Messages : 889
    Points : 1 069
    Points
    1 069

    Par défaut

    En gros, le chef de projet ou patron est tellement pote/amis ave le client qu'il dit oui a tout quoi qu'il en coute. être ami avec un client est une porte ouverte à la laxité et au laissé aller.
    c'est pas parce que t'es pote avec le patron que ca doit forcement nuire a ton travial , mais ca revele surtout une incapacite a distinguer les deux coter perso et pro , moi je suis pote avec mon patron c'est pas pour autant que je dit oui a tout ou que je le remet pas a sa place .


    un lien qui pourrais aider certains

  10. #30
    Nouveau Membre du Club
    Homme Profil pro Samuel
    Coordinateur Qualité
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    62
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Samuel
    Âge : 36
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Coordinateur Qualité
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 62
    Points : 25
    Points
    25

    Par défaut Témoignage

    Bonjour à tous,

    j'apporte ma pierre à l'édifice en vous faisant part de mon avis à ce sujet.

    Je suis assez d'accord avec lvr dans le sens ou la 'gestion de projet' est avant tout une compétence, et n'inclut pas une notion de hiérarchie. Et cette tâche n'est pas forcément planifiée à 100% quand la taille du projet ne le justifie pas. Par exemple, sur mon précédant projet, nous étions une équipe de 3 dont 2 analystes-développeurs purs et où j'assurais quasi tous les rôles: gestion de projet (reporting au management, planification des tâches, discutions avec le client, etc...), architecture, analyse fonctionnelle et également développement (avec l'avantage que je pouvais me choisir les développements qui m'intéressaient).

    Ce projet est terminé depuis un mois et je suis maintenant sur un autre projet où je suis analyste fonctionnel uniquement, la tâche de gestion de projet étant assignée à un de mes collègues. Et cette situation ne me donne pas du tout la sensation d'être 'rétrogradé'.

    Je ne dis pas pour autant qu'un chef de projet ne doit jamais être ferme, vu qu'il y a parfois des fortes têtes dans une équipe (généralement les plus anciens, et parfois les jeunes sortis fraîchement de l'école). Mais une fois qu'une équipe est impliquée dans son projet et avance ensemble dans le respect de chacun, l'assignation de tâches ne se voit plus comme un ordre, mais comme une notion tout à fait naturelle.

    Je relève une remarque d'un autre intervenant: effectivement, il ne faut surtout jamais faire de remarque négative à un membre de son équipe en public, mais préférer le faire en face à face, en insistant sur les manières de corriger ce qui ne va pas et non sur les faits eux-même.

    En ce qui concerne le niveau de technicité du gestionnaire de projet, je ne pense pas que ce soit indispensable. Le meilleur chef de projet que j'aie connu était issu du monde commercial. Ce qui faisait de lui un excellent chef de projet était son charisme (c'était un meneur d'hommes né), sa capacité de délégation (il donnait des responsabilités à son équipe et n'essayait pas de tout faire à lui seul) et également son implication dans le projet (il voulait tout comprendre et suivait chaque problème jusqu'au bout, sans pour autant rien connaître à la technique). C'est vers ça que j'aimerais tendre et c'est simple sur le papier, mais la réalité est tout autre.

    Et il va de soi qu'on ne dit pas un jour "A partir de lundi, je suis chef de projet": l'expérience est indispensable.

    Houlà, en voilà un long mail !

    a+

  11. #31
    Modérateur
    Avatar de al1_24
    Homme Profil pro Alain
    Ingénieur d'études décisionnel
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    5 477
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Alain
    Âge : 53
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'études décisionnel
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 5 477
    Points : 13 672
    Points
    13 672

    Par défaut

    Une des composantes les plus importantes du travail d'un chef de projet, c'est le relationnel :
    - Avec la hiérarchie
    - Avec l'équipe
    - Avec les clients
    (Tout cela a déjà été évoqué)
    - Avec les fournisseurs (ce que je n'ai pas lu dans les messages précédents !)

    Même si le client est souvent le fournisseur (de données, d'informations), il y a là deux notions distinctes :
    Il faut ménager le client qui attend notre produit et nous paiera à la fin...
    Il ne faut pas ménager le fournisseur qui retarde l'avancement du projet
    Modérateur Langage SQL
    Règles du forum Langage SQL à lire par tous, N'hésitez pas à consulter les cours SQL
    N'oubliez pas le bouton et pensez aux balises
    [code]
    Si une réponse vous a aidé à résoudre votre problème, n'oubliez pas de voter pour elle en cliquant sur
    Aide-toi et le forum t'aidera : Un problème exposé sans mentionner les tentatives de résolution infructueuses peut laisser supposer que le posteur attend qu'on fasse son travail à sa place... et ne donne pas envie d'y répondre.

  12. #32
    Expert Confirmé Sénior
    Avatar de Katyucha
    Profil pro
    Ingénieur systèmes Linux/Unix/SAN
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    3 235
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes Linux/Unix/SAN

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 3 235
    Points : 5 096
    Points
    5 096

    Par défaut

    Je ne pense pas qu'on puisse comparer au sport, l'activité n'est pas la même.

    Je trouve qu'il y a un élément indissociable pour les chefs des projets, c'est la compétence technique !
    Un chef de projet qui vient te demander en combien de jours, tu peux faire un dev, n'a rien a foutre à son poste.
    J'ai rencontré différents CdP, et ceux avec qui les projets marchaient le mieux, c'était les "vieux" CdP, ceux qui ont été dev, puis Responsable d'Application avant de faire réellement de la gestion de projet. Leur approche du problème était plus raisonnable et ils ne s'envolaient pas dans des délais intenables dès qu'ils étaient devant le patron.
    Ancien Rédacteur Linux && Unix / Nouveau retraité de DVP
    "En face, c'est des c**s, alors au premier regroupement, il faut qu'ils discutent avec les taupes."

    Je ne réponds ni aux messages privées, ni aux messages plein de fautes...

  13. #33
    Membre Expert
    Avatar de la drogue c'est mal
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    2 254
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 2 254
    Points : 2 372
    Points
    2 372

    Par défaut

    Citation Envoyé par Katyucha
    Je ne pense pas qu'on puisse comparer au sport, l'activité n'est pas la même.
    c'est sur que le sport n'a rien avoir avec l'informatique. Je parlais du poste dans son milieu (par exemple, la relation entre le chef et les subordonnés).

    Un chef de projet qui vient te demander en combien de jours, tu peux faire un dev, n'a rien a foutre à son poste.
    une déclaration bien rapide...

    Moi je le demande systématiquement mais c'est pas pour autant que je tiens compte de ce que me dis le developpeur .

    Deja on a bcp de presta et juger un presta sur un CV et un entretien d'1/2h, c'est trop peu. L'évaluation par lui meme de sa charge est deja un bonne indicateur sur ses réels compétences (un débutant ne developpe pas à la meme vitesse qu'un expert).

    Ensuite, il n'est pas inutile de croiser les informations. Personne n'est parfait et je peux parfaitement passer aux travers d'une charge, comme un developpeur peut le faire également. Si il me dit 1j et que moi j'en ai estimé 10, c'est qu'il a un probleme quelque part.

    Enfin, demander les charges me sert dans le bilan d'un projet pour faire des stats. A la fin, j'ai les charges estimées par les developpeurs et les réelles consommées. Grace à ca, j'ai une vision synthétique de ceux qui savent estimer une charge, les optimistes, pessimistes etc...

    ca me permet de mieux connaitre l'equipe que je dirige.
    il y a du linge sur la corde à linge

  14. #34
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 30
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 43
    Points : 43
    Points
    43

    Par défaut

    Bonjour,

    Pour ma part je suis d'accord avec Le Drogué, un chef de projet doit savoir demander l'avis de son équipe sans lui imposer forcément le rythme à suivre. Par exemple, j'ai un supérieur qui me dit que ma tâche allait me prendre 1 mois. Alors que moi je lui ai annoncé 1 semaine. Résultat, j'ai fini ma tâche à 1 semaine 1/2 ce qui me laisse 2 semaines 1/2 d'avance. Du coup on n'a pas optimiser mon planning.
    Je crois qu'un chef de projet doit être capable de faire confiance en ses collaborateurs. Et surtout, il doit pouvoir leur donner la perspective d'évolution à laquelle ils aspirent, sinon il risque de se retrouver avec une équipe rebelle ou une équipe encline au laissé aller.
    Pour ce qui concerne le technique, je suis pas sur que ce soit extrêmement nécessaire (même si c'est l'idéal). Pour moi, un chef de projet c'est avant tout quelqu'un qui comprend les besoins des autres et leurs visions des choses.
    Je n'ai aucune expérience en ce qui concerne le leadership dans un projet informatique. Mais j'ai déjà mener des projets, dont les compétences sont proches, assignations de taches, gestion du planning, contrainte de délivrable, relation client, etc... Dans un domaine qui n'était absolument pas le mien et je m'en suis bien sorti. Si j'y suis arrivé c'est que ce n'est pas une absolu nécessité, mais un plus.

    Startux

    Le travail d'équipe exige la coordination, le travail solitaire exige la confiance

  15. #35
    Nouveau Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    22
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 22
    Points : 25
    Points
    25

    Par défaut

    Je suis assez d'accord sur les qualités relatives au relationnel, avec la hierarchie, le patron, le client...
    Je pense que plus le projet est petit et plus le CP doit bien connaitre le technique. Ca semble rare les projets purement gestion de projet.

    De plus, CP est une des évolutions possible de l'informaticien. Il est donc difficile d'expliquer aux anciens développeurs qu'un débutant (dans le monde du travail) va faire de la gestion de projet.
    (Sans parler de la crédibilité et des relations avec un chef beaucoup plus jeune et moins expérimenté que les développeurs...)

  16. #36
    Candidat au titre de Membre du Club
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 15
    Points : 10
    Points
    10

    Par défaut Un entraineur de foot n'a pas à etre medecin, préparateur physique, kiné etc...

    Bien que je n'aime pas le foot :/
    on peut reprendre sun tzu dans l'art de la guerre (traduction aproximative :p)

    Le meilleur général, n'est pas celui qui maitrise tous les arts de la guerre, le meilleur général est celui qui sait s'entourer de lieutenants maitrisant les arts de la guerre.

    mais mon point de vue est plus proche de ceux qui relativisent :

    Les projets c'est comme les enfants : il n'y a pas de bonne manière de les élever, mais par contre il y en a plein de mauvaises....
    Un "bon" chef de projet sur un sujet peut etre execrable sur un autre. il y a plein de facteurs : le sujet, la durée, le volume , l'équipe, le client.... ad nauseam...

  17. #37
    Invité de passage
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 9
    Points : 4
    Points
    4

    Par défaut

    Un chef de projet code peu en general... il s'occupe de repartir la charge de travail dans l'équipe. Il est à même d'évaluer le coût d'un develompement et donc la facturation au pres des clients. Donc un minimum de sociabilité et de connaissance est nécessaire.

    ++

  18. #38
    Invité régulier
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 10
    Points : 6
    Points
    6

    Par défaut

    Un bon chef de projet selon moi doit posséder ces qualités, certaines étant déléguable :

    - Un manager : motivation des equipes
    - Un négociateur : pour que la MOA et la MOE se retrouve sur le même chemin
    - Un Gestionnaire : Pour plannifier et évaluer les coûts (parfois déléguable dans des grandes structure)
    - Un expert : connaître les outils, les languages, les possibilités (souvent déléguable, l'entreprise étant constitué d'expert bien plus qualifié que le chef de projet dans certains domaines)

    Il doit aussi je pense avoir une capacité autodidacte assez importante.

    Il doit se renseigner sur les dernières méthodes et procédures existante afin d'avoir une palette d'outil (je parle pas de logiciel) la plus vaste possible pour évaluer les coût, délais et dérive du projet

  19. #39
    Membre habitué
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    113
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 113
    Points : 106
    Points
    106

    Par défaut

    Je suis assez d'accord avec ce dernier post...je sais que nous sommes sur développez.com mais aucun des précédents posts ne mentionnaient une différence entre chef de projet MOE et MOA..On parle donc côté MOE...

    Effectivement c'est plus "simple" de connaitre la technique mais un chef de projet doit avoir un certain recul la-dessus il me semble et ne pas rester "prisonnier" de la technique... Un chef de projet anciennement DBA verra tout par la SGBD, un autre expert en dév. verra tout par la BL...Il faut être assez ouvert.

    Anticipation
    Organisation
    et je pense un soupcon de charisme... et tout le monde s'en sort...

  20. #40
    Rédacteur
    Avatar de orafrance
    Inscrit en
    janvier 2004
    Messages
    15 959
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 36

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2004
    Messages : 15 959
    Points : 17 228
    Points
    17 228

    Par défaut

    Citation Envoyé par al1_24 Voir le message
    Une des composantes les plus importantes du travail d'un chef de projet, c'est le relationnel
    je dirais que tout ça c'est accessoire... ça c'est le point de vue du développeur que d'avoir un CP sympa... pour le projet le plus important c'est :
    - le chiffrage
    - la mise en place d'indicateurs de suivi
    - la planification
    - la gestion des versions

    le suivi de projet en somme

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •