Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 1 sur 20 1234511 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 393
  1. #1
    Membre habitué Avatar de 5:35pm
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    201
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 30
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 201
    Points : 104
    Points
    104

    Par défaut Aimez-vous votre métier de developpeur ?

    Bonjour ,

    J'ai commencé à programmer pour le plaisir, par passion.
    Nous avons tous ressentis l'excitation que peut apporter le création d'une application, ce fascinant pouvoir de commander un ordinateur, a travers un langage Homme/Machine. C'est une discipline a la fois intelligente et créative.

    Aujourd'hui je commence à programmer pour vivre (ça fait 6 mois déjà)
    et des questions existentiel me reviennent souvent ces dernières semaines:

    Vais-je enchainer les problèmes les uns après les autres toute ma carrière?
    Comment vais-je assumer la responsabilité de dysfonctionnements?
    Comment gérer les "Deadlines"?
    Devrais-je rester assis devant un ordinateur toute ma vie?
    Est-ce cela que je voulais vraiment?

    Cela s'adresse au développeurs de métier, qui exercent depuis de nombreuses années :
    Comment vous gérez le métier dans la vie de tout les jours?
    Est-ce plutôt stress ou relax dans votre entreprise?
    Bref, Aimez vous votre métier?

    Je travaille dans une "PME" californienne, je suis seul sur mon projet et donc seul la plupart du temps, dans mon bureau. Je suis également étudiant a l'université, et bien évidemment, la programmation a l'école est forcement plus fun.
    A la question "Est-ce que la programmation te passionne?", je réponds "Enormement!"

    mais je sens, dans cette première expérience professionnelle, de la pression, du stress, un certain mal-être apparaitre, du a cette lourde responsabilité.
    je souhaite que vous vous exprimez sur votre rapport avec le métier, pas forcement pour me rassurer, mais surtout pour avoir un aperçu global de comment vous vivez au quotidien.

  2. #2
    Membre régulier Avatar de kirgan
    Inscrit en
    avril 2006
    Messages
    127
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2006
    Messages : 127
    Points : 81
    Points
    81

    Par défaut

    Bon, je vais te donner mon avis pour ce qu'il vaut, ayant terminé mes études et étant actuellement en stage pour finir ma thèse.

    Je n'ai jamais été passionné par le développement...
    L'algo me passionne, la conception me passionne, le SQL me passionne (et encore, jusqu'à un certain point), éventuellement des problèmes pointus de prog/algo. Mais la prog en soi... Je fais principalement de l'analyse de flux, réflexion sur la création d'outils de pilotage, etc, et ça me va très bien.

    Pour moi, le job idéal, une amie m'en a donné un aperçu après discussion avec son futur patron; il lui a dit en gros, que elle était là pour s'occuper de la mise en place et du pilotage de datawarehouses. Il lui a ensuite dit, "si il manque un outil, on le développe". Vu qu'elle aime autant que moi la prog (), elle a dit "ah..." et là-dessus il a dit : "enfin on développe... tu fais un cahier des charges, et tu le files au service dev - et ils te donnent l'appli".

    Voilà. Donc autant j'aime l'analyse, autant le développement, c'est pas mon truc. Mais je me dis que si ça passionne quelqu'un, à terme, ça peut quand même être vachement sympa, du style dev senior, tu diriges une équipe, tu prends les problèmes difficiles, tu trouves une solution... Ça peut être bottant ^^
    K.
    If you think things can't get worse it's probably only because you lack sufficient imagination.

    Pensez au tag si votre problème est réglé!
    Bas de la page > Résolu

  3. #3
    Membre Expert Avatar de davcha
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2004
    Messages
    1 257
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 33
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2004
    Messages : 1 257
    Points : 1 286
    Points
    1 286

    Par défaut

    Personnellement, j'ai toujours trouvé le developpement à l'école (que ce soit l'analyse ou le pissage de code) aussi chiants l'un que l'autre.
    Particulièrement, j'ai jamais aimé l'idée que ce que je faisais n'allait servir à rien d'autre que me donner une note, et ensuite poubelle mon boulot.

    A présent, je travaille en tant qu'indépendant, donc évidemment, j'ai un certain nombre de responsabilités, mais aucune responsabilité "ridicule" (excepté les impôts... ) comme il pouvait y en avoir à l'école.

    Y'a des jours, notemment quand je suis fatigué et que je vois ma soeur et son mari qui sont actuellement en grandes vacances (tous deux sont instituteurs), ou bien quand j'imagine d'autres métiers qui demandent moins de reflexion, je me dis que je fais un métier de merde.
    Quand j'en arrive à ce point là, en général, c'est que j'ai besoin d'une bonne pause, de prendre l'air, de me changer les idées. Ce que je fais.

    Y'a des jours certains clients m'emmerdent aussi avec leur manie de changer les specs toutes les 2 semaines. Au début c'est assez déroutant, mais au final, quand tu te dis qu'en définitive ça ne fera qu'augmenter le temps de développement et donc le prix final de ton produit, tu finis par accepter cette idée. (d'où l'importance d'une convention de développement bien détaillée :p)

    Je ne me voyais pas sous les ordres de quelqu'un en fait. J'aurais trop "peur" qu'il se décharge de ses responsabilités et me noie avec.
    Paradoxalement, je préfère largement avoir toutes les responsabilités que j'ai actuellement et savoir exactement pourquoi j'ai ces responsabilités plutôt que d'être sous la direction de quelqu'un qui me donnerait des responsabilités que je considèrerais davantage du ressort dudit directeur.

    Voilà mis à part tout ça, j'adore mon métier en fait, c'est sympathique quand tout va bien.

  4. #4
    Membre éclairé
    Homme Profil pro Audie Malloggia
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    267
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Audie Malloggia
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 267
    Points : 349
    Points
    349

    Par défaut

    Perso je suis de nature plutot paresseux mais j'ai trouvé mes études assez intéressantes, en particulier vers la fin. J'ai aimé pouvoir prendre le temps de concevoir clairement une application, privilège que je n'ai trouvé qu'à l'école malheureusement.

    Après 5 ans de dév. en SSII je me cherche encore : je ne me sens pas attiré par le métier de chef de projet mais je constate que j'aimerais avoir une évolution dans mon travail pour les années à venir mais je ne vois pas dans quelle direction c'est vrai.

    Quand je fais le bilan de ce que j'aime dans mon métier je dirais que les techniques me passionnent : j'aime découvrir et expérimenter de nouvelles méthodes de travail, de nouveaux composants, mettre en place des architectures etc...Je ne suis pas très bon pour les IHM, je préfère concevoir le coeur du moteur et fournir des composants aux autres développeurs, idéalement je ne ferais que ça : l'utilité finale du produit m'importe peu pour être franc. Bon, dans la réalité je fais un peu de tout et c'est normal

    J'aime également travailler avec des gens : je suis quelqu'un de plutôt jovial et l'ambiance de travail, l'esprit d'entraide sont des facteurs importants pour moi, je ne travaillerais jamais dans une ambiance morose ou de mauvaise compétition sur du long terme.

    Ce que je déteste le plus dans mon métier : les supérieurs qui te déchargent leur pression dessus façon camion poubelle, la mauvaise pression (tu sais celle du client qui vient toutes les 20 min te demander où tu en es), la malhonnêteté intellectuelle.

    Ma dernière mission comportait un peu de tout ça vers la fin, j'ai tout plaqué pour intégrer un petit éditeur de logiciel et ça se passe mieux. Garder le réflexe d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte c'est mon leitmotiv. Je suis toujours en veille, inscrit sur les diffférents moteurs de recherches, et je mets mon CV quasiment à jour en live : je n'aime pas me sentir "dépendant" d'une boite même si tout se passe bien.

    Globalement, j'adore le développement et en particulier la conception, l'architecture, j'aime moins le développement en entreprise lorsqu'il est trop orienté productivité au détriment des méthodes et des rapports humains.

  5. #5
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    56
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 42
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 56
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Il y a une chose qui est très difficile lorsqu'on a commencé ce métier par passion (et non parce que l'informatique ça paye bien)...c'est de la conserver intacte.
    Il y a qq années, quand j'étais encore développeur à plein temps, j'en étais arrivé à dire : "ma passion ma donné un super boulot, mais mon boulot a tué ma passion ".
    Car en effet, quand on est pris dans les contraintes et la pression du développement en SSII, il n'est pas très facile de continuer à y prendre du plaisir. Alors petit à petit l'informatique devient seulement un métier, on n'a plus envie d'en parler dans les soirées avec les potes comme avant...bref ça passe...et c'est triste !

    Mais ça revient !!!
    J'ai abandonné completement le code il y a trois ans, pour prendre des responsabilités comme on dit . Je continuais à participer à tous les choix d'architecture et de design mais je ne faisais plus de code.
    Mais depuis qq semaines j'ai décidé de m'y remetre pour filer un coup de main à mon équipe qui en a bien besoin...
    Donc j'ai replongé, sans trop de contraintes il est vrai (puisque c'est moi le boss ), mais je reprend un réel plaisir à écrire...et même à en parler.
    La preuve, je suis ici !!!

    Alors si vous débutez et que vous avez des doutes, c'est normal. Vous passerez même sans doute par des phases où vous aurez envie de jeter votre bécane par la fenêtre pour vous consacrer à l'élevage de chèvres...
    Mais si le virus vous a mordu...il ne vous lachera plus jamais

  6. #6
    Membre éclairé Avatar de soad
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2004
    Messages
    516
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : février 2004
    Messages : 516
    Points : 374
    Points
    374

    Par défaut

    Moi je suis encore étudiant mais j'ai fait une année de stage en développement ! En faite j'adore programmer mais quand c'est sur un projet que j'ai choisi moi ! Pcq que là j'en au un peur mart !

    Mon rêve se serais donc de développer un programme ou un site que j'ai choisi et qui me permet d'être indépendant !

  7. #7
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    56
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 42
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 56
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Citation Envoyé par soad
    Moi je suis encore étudiant mais j'ai fait une année de stage en développement ! En faite j'adore programmer mais quand c'est sur un projet que j'ai choisi moi ! Pcq que là j'en au un peur mart !

    Mon rêve se serais donc de développer un programme ou un site que j'ai choisi et qui me permet d'être indépendant !
    Ah ces jeunes!!!
    J'ai bien peur que tu n'aies quelques désillusions dans un avenir très proche.

  8. #8
    Membre Expert Avatar de davcha
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2004
    Messages
    1 257
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 33
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2004
    Messages : 1 257
    Points : 1 286
    Points
    1 286

    Par défaut

    Le truc à faire dans un cas pareil, c'est de parvenir à s'approprier le logiciel qu'on a à développer, tout en respectant ce que veut le client.

    Bref : lui proposer mieux que ce qu'il attend.

  9. #9
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    56
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 42
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 56
    Points : 22
    Points
    22

    Par défaut

    Citation Envoyé par soad
    Nan mais je sais bien !
    Mais je pense aussi que l'informatique avec internet c'est quand meme un domaine ou tu peux facilement arriver à te faire connêtre si tu arrives a développer un site ou un programme qui marche !!!
    C'est beau de rêver...
    Les developpeurs qui gagnent leur vie avec leurs créations "perso" sont rarissimes.

  10. #10
    Membre émérite Avatar de Yurck
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    février 2005
    Messages
    682
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 5
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2005
    Messages : 682
    Points : 853
    Points
    853

    Par défaut

    Bonjour messieurs et mesdames,

    Cela fait maintenant longtemps, longtemps, longtemps, longtemps que je développe. J'ai aussi driver des équipes, fait des analyses, des cahiers des charges...
    Vendredi j'ai annoncé à mon responsable que j'allais partir et aujourd'hui je suis encore là.
    Le système ?
    En fait la lassitude vient de l'habitude du quotidien du régulier du je n'apprends plus rien.
    Je crois que je vais réellement partir, mais j'aime encore le dev; simplement si la boîte pour laquelle tu bosses n'a pas l'intelligence (ou la possiblité) de te faire changer de poste ou de projet il faut partir.
    En fait si tu es bon (voire doué) dans un domaine et bien on t'y colle.
    Change de boîte ! et vite !
    Parce que plus on reste longtemps dans une boîte et moins on croît pouvoir en partir, avoir les compétences de relever un nouveau défi ailleurs.
    En tous les cas il faut prendre l'air et ne te fais pas d'illusion l'analyse finie aussi par être chiante, tous finis par être chiant. Il faut renouveller quelques choses, parfois cela peut paraître anecdotique ...

    Enfin bon si tu n'es pas bien où tu es roule plus loin !

    PS: maintenant si tu te poses des questions après 6 mois il faut peut-être penser à faire totalement autre chose.
    Dans le vocabulaire des couturiers seulement, patron est synonyme de modèle.
    Aymond d'Alost

  11. #11
    Membre expérimenté Avatar de anitshka
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    625
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 625
    Points : 520
    Points
    520

    Par défaut

    Oui j'étais un peu dans le même cas que toi il y a quelques mois ...
    Le travail ne correspondait pas a l'image que je m'en fesait.
    Débordée de boulot avec mes veilles technologiques a devoir chercher partout des infos sur un bug jamais référencé ou chercher pour trouver un tuto me permettant de faire mes appels distants... un soir j'ai failli piquer un crise de nerfs en entendant passer les minettes du market' qui disaient qu'elles etaient débordée car pour leur prez il leur fallait une joli photo représentant des fruits dans une corbeille et qu'elles la trouvaient pas... Par vengeance je ne leur ai pas révélé l'existance de [g]Google images[/b]
    Ces soirs la je me disais que je devais être un peu sado-maso a avoir tant voulu faire ce métier la... Toujours chercher, parfois trouver , eprouver une vague de soulagement jouissif mais tout de suite effacée par le nouveau problème qui vient se pauser sur mon écran.

    Après cette expérience je me suis dis... le codage seul ne me convient pas apparemment... allons voir ce qui se passe coté client allons voir le coté obscure du fonctionnel... et la GRAVE ERREUR ! Je suis tombée sur des appli déjà stable donc peu de code a faire mais beaucoup de temps perdu a me chamailler sur des spec affreuses faites par une autre société... Quasiment seule toute ma journee j'ai commencé a déprimer et au bout de quelques semaines j'ai décidé de réagir.
    Je suis partie en courant!

    Aujourd'hui j'ai trouver LE compromis. Je suis dans une PME donc je fais de tout aussi bien de la spec que du codage pur et dur. J'en apprend tous les jours car mes collègues sont de vrais brutes dans leurs spécialités.
    En gros je suis bien la ou je suis.

    Tout ca pour dire que bien souvent si ton métier ne te plait plus, le problème ne vient ni de toi ni de ta boite... mais de votre interaction. Si tu n'est pas bien la ou tu es n'hésite pas a regarder ailleurs c'est important d'avoir envie de se lever le matin pour quelque chose!
    Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel!

  12. #12
    Membre éclairé
    Inscrit en
    mars 2002
    Messages
    830
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2002
    Messages : 830
    Points : 383
    Points
    383

    Par défaut

    Y'a des jours certains clients m'emmerdent aussi avec leur manie de changer les specs toutes les 2 semaines. Au début c'est assez déroutant, mais au final, quand tu te dis qu'en définitive ça ne fera qu'augmenter le temps de développement et donc le prix final de ton produit, tu finis par accepter cette idée. (d'où l'importance d'une convention de développement bien détaillée :p)
    +1
    Je développe depuis beaucoup d'années et je ne m'en suis pas encore lassé (même si parfois j'ai dû acheter une souris neuve l'ancienne ayant été cassée par un geste d'impatience). L'âge et l'expérience venant mes missions incluent de plus en plus d'analyse et de suivi de projet et un peu moins de réalisation mais j'attends toujours cette phase avec la même impatience.
    Donc pour compenser je développe à titre personnel des sites ludiques sur mes collections, sur l'emploi, etc...

    Je travaille sous un statut d' indépendant.
    Donc les vacances des autres (ou leurs chers RTT), j'ai appris à les apprécier puisque c'est un des arguments qui me procurent mes missions

  13. #13
    Expert Confirmé
    Avatar de Pill_S
    Homme Profil pro Séb Piller
    Consultant informatique
    Inscrit en
    janvier 2004
    Messages
    1 871
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Séb Piller
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2004
    Messages : 1 871
    Points : 2 661
    Points
    2 661

    Par défaut

    Je ressort un vieux poste, mais ça tombe bien c'est exactement ce que je vis actuellement...

    Mon métier me passionne, j'adore ça et je n'ai parlé que de ça pendant des années...

    Maintenant, cela fait 2-3 ans que j'ai un statut de développeur à plein temps, limite chef de projet (je gère mes projets seul, mon responsable est très très nul et mon boss ne sait même pas allumer son écran), et le poids des responsabilités est énorme...

    Le moindre bug, la moindre faille, et c'est le monde qui s'écroule, apocalypse & cie. En plus on développe des softs orientés web & finance, donc plein de configurations clients différentes et le moindre bug a tout de suite des conséquences énormes (on manipule du cash!). Je n'ai jamais eu personne sur qui me reposer.

    Maintenant, ce métier que j'ai vraiment adoré dès le début, me pèse et me donne envie d'abandonner... Pourtant, ça me plaît encore, mais les changements de specs quasi-quotidien, l'incapacité des clients à entrevoir la complexité sous-jacente, à comprendre ce que le développeur a besoin de savoir pour faire son travail, et même à s'intéresser aux projets dès le début, la grande variété de langages et de concepts différents que l'on est obligé de connaître pour être performant et tous ces petits riens que les gens "normaux" n'imaginent même pas..... bref tout ça fait que ce métier génial est finalement assez moisi...

    Rien que pour mon projet actuel, j'ai du me plonger dans 4 langages différents, une dizaines de librairies externes et plein de softs externes utilisés par mes clients. Alors évidement y'a des bugs à longueur de semaine, ce qui fait enrager mes clients et ajoute encore à la pression que je subis...

    Bref, j'avais surtout envie de pousser un coup de gueule, dans le vide, rien que pour me défouler... C'est vendredi soir maintenant mais demain, moi, je devrai me lever tôt pour faire mon boulot....

    MARRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ne renonce jamais

  14. #14
    Membre éclairé
    Inscrit en
    mars 2002
    Messages
    830
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2002
    Messages : 830
    Points : 383
    Points
    383

    Par défaut

    bref tout ça fait que ce métier génial est finalement assez moisi
    Mais non !
    Il ne faut pas vous décourager. Personnellement je suis passé en profession libérale. Cela permet de changer quand, justement, les difficultés internes (politiques, budgétaires,intéret personnel) prennent le dessus sur des aspects qui, eux, restent passionnants.

    Bon courage

  15. #15
    Membre habitué Avatar de Jayceblaster
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    420
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 420
    Points : 130
    Points
    130

    Par défaut

    salut tout le monde;
    sympa ce poste...Moi ça fait deux ans que je travaille et depuis un an je suis en SSII et je peux vous dire que la vie de développeur c'est loin d'être le pied surtout en SSII où les commerciaux vous considèrent comme un bout de viande. En un an j'ai fait 5 mois de mission de pure M....(pardon). Résultat j'ai préféré tout plaquer même mon client actuel pour un autre travail qui SEMBLE mieux (tjs en SSII). Tout ça pour donner un conseil aux jeunes (rooo le vieux ): n'hésitez pas à aller voir ailleurs si vous ne vous sentez plus épanouis dans votre job...en informatique on a la chance de trouver facilement du travail...

    Où alors faites du dév indépendant....pas facile de se lancer (j'ai une super idée moi --> ah bon entendeur ).
    A plus et courage c'est bientot le week-end.
    Heureux est l'étudiant qui, comme la rivière, arrive à suivre son cours sans sortir de son lit........

  16. #16
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2008
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : février 2008
    Messages : 31
    Points : 46
    Points
    46

    Par défaut

    salut tout le monde

    pour ma part je travaille depuis un an environ chez un petit editeur de logiciels. je peux pas dire que je suis un developeur "pur", mais le developpement constitue une bonne part de mon boulot. Mon avis sur le sujet c'est que tant que j'ai des choses à apprendre et/ou tant que le travail est interessant intelectuellement, tout va bien. Pourl instant c est le cas pour moi. Mais c est vrai que je pense au moment ou je verrai que j apprends plus rien à ce travail, je pense que je partirai.

    ++

  17. #17
    Membre habitué Avatar de cysboy
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    221
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 221
    Points : 121
    Points
    121

    Par défaut

    Bonjour à toutes et tous,

    Ayant un parcours atypique : BAC STT option commerce et tous les ptits boulots possible et imaginable, dont la chaîne à l'usine, bucheron, manoeuvre... Pendant près de 8 ans.

    Je suis tombé sur le développement, ça m'a amusé, j'ai continué tout seul chez moi et j'ai voulu en faire mon boulot !
    J'ai trouvé une formation diplômante et voilà !

    Il n'y a pas de sot métier, mais je préfère de loin me prendre la tête sur un problème de conception ou d'architecture plutôt que ficeler des rôtis à la chaîne !
    ça fait un an maintenant que je bosse dans une boîte de SAV et on refait, actuellement, tout leur système d'information et il y a du taf car elle est grosse, la boîte...

    Après, la question que tout le monde se pose : Est-ce que je vais faire ça toute ma vie ?
    Pour moi, je ne pense pas. De toutes façon dans cette branche de métier, les évolutions sont possibles, peux être pas si nombreuse que ça mais possible.
    Et au pire, je refait une formation diplômante dans un autre domaine ainsi c'est comme "mars" ça repart !7

    Bonne continuation @ tous !

  18. #18
    Membre Expert
    Homme Profil pro Nono Mister
    Informaticien
    Inscrit en
    septembre 2002
    Messages
    1 803
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Nono Mister
    Âge : 50
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Informaticien
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2002
    Messages : 1 803
    Points : 1 192
    Points
    1 192

    Par défaut

    Citation Envoyé par davcha Voir le message
    A présent, je travaille en tant qu'indépendant, donc évidemment, j'ai un certain nombre de responsabilités, mais aucune responsabilité "ridicule" (excepté les impôts... ) comme il pouvait y en avoir à l'école.

    Y'a des jours, notemment quand je suis fatigué et que je vois ma soeur et son mari qui sont actuellement en grandes vacances (tous deux sont instituteurs), ou bien quand j'imagine d'autres métiers qui demandent moins de reflexion, je me dis que je fais un métier de merde.
    Quand j'en arrive à ce point là, en général, c'est que j'ai besoin d'une bonne pause, de prendre l'air, de me changer les idées. Ce que je fais.

    Y'a des jours certains clients m'emmerdent aussi avec leur manie de changer les specs toutes les 2 semaines. Au début c'est assez déroutant, mais au final, quand tu te dis qu'en définitive ça ne fera qu'augmenter le temps de développement et donc le prix final de ton produit, tu finis par accepter cette idée. (d'où l'importance d'une convention de développement bien détaillée :p)

    Je ne me voyais pas sous les ordres de quelqu'un en fait. J'aurais trop "peur" qu'il se décharge de ses responsabilités et me noie avec.
    Paradoxalement, je préfère largement avoir toutes les responsabilités que j'ai actuellement et savoir exactement pourquoi j'ai ces responsabilités plutôt que d'être sous la direction de quelqu'un qui me donnerait des responsabilités que je considèrerais davantage du ressort dudit directeur.

    Voilà mis à part tout ça, j'adore mon métier en fait, c'est sympathique quand tout va bien.
    Citation Envoyé par madfu Voir le message

    Après 5 ans de dév. en SSII je me cherche encore : je ne me sens pas attiré par le métier de chef de projet mais je constate que j'aimerais avoir une évolution dans mon travail pour les années à venir mais je ne vois pas dans quelle direction c'est vrai.
    J'aime également travailler avec des gens : je suis quelqu'un de plutôt jovial et l'ambiance de travail, l'esprit d'entraide sont des facteurs importants pour moi, je ne travaillerais jamais dans une ambiance morose ou de mauvaise compétition sur du long terme.

    Ce que je déteste le plus dans mon métier : les supérieurs qui te déchargent leur pression dessus façon camion poubelle, la mauvaise pression (tu sais celle du client qui vient toutes les 20 min te demander où tu en es), la malhonnêteté intellectuelle.

    Ma dernière mission comportait un peu de tout ça vers la fin, j'ai tout plaqué pour intégrer un petit éditeur de logiciel et ça se passe mieux. Garder le réflexe d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte c'est mon leitmotiv. Je suis toujours en veille, inscrit sur les diffférents moteurs de recherches, et je mets mon CV quasiment à jour en live : je n'aime pas me sentir "dépendant" d'une boite même si tout se passe bien.

    Globalement, j'adore le développement et en particulier la conception, l'architecture, j'aime moins le développement en entreprise lorsqu'il est trop orienté productivité au détriment des méthodes et des rapports humains.
    Encore un vécu par plusieurs informaticiens.

    Citation Envoyé par davcha Voir le message
    Le truc à faire dans un cas pareil, c'est de parvenir à s'approprier le logiciel qu'on a à développer, tout en respectant ce que veut le client.

    Bref : lui proposer mieux que ce qu'il attend.
    Non, il faut travailler de manière efficiente pour le client mais aussi pour l'informaticien : seul le travail utile et qui est une réelle valeur ajoutée est réalisé.

    A+
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  19. #19
    Membre émérite Avatar de Caine
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 025
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 42

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 025
    Points : 923
    Points
    923

    Par défaut

    Citation Envoyé par 5:35pm Voir le message
    Bonjour ,

    J'ai commencé à programmer pour le plaisir, par passion.
    Nous avons tous ressentis l'excitation que peut apporter le création d'une application, ce fascinant pouvoir de commander un ordinateur, a travers un langage Homme/Machine. C'est une discipline a la fois intelligente et créative.
    Je suis dans le même cas. J'ai commencé mes études universitaires dans la physique chimie, et j'ai tellement aimé la création de logiciel que j'ai bifurqué dans l'informatique.

    Je suis un passionné qui programme toujours chez lui, bien que je n'ai pratiquement plus le temps depuis 2 ans

    Citation Envoyé par 5:35pm Voir le message
    Aujourd'hui je commence à programmer pour vivre (ça fait 6 mois déjà)
    et des questions existentiel me reviennent souvent ces dernières semaines:
    Et là tu t'apperçois qu'il n'y a plus de créativité, remplacé par le Timet To Market. Stress, responsabilités, justifié, ne pas réfléchir, coder pour hier ce que l'on t'a demandé demain?

    Que j'ai travaillé depuis 5 ans pour des PME, grand comptes, c'est du pareil au même. Enfin, il y a quand même des points valorisants...

    Citation Envoyé par 5:35pm Voir le message
    Vais-je enchainer les problèmes les uns après les autres toute ma carrière?
    Comment vais-je assumer la responsabilité de dysfonctionnements?
    Comment gérer les "Deadlines"?
    Pour des raisons stupides de coûts et d'iédes de fausse maîtrise des délais, les entreprises (françaises du moins) font toutes les mêmes erreurs:
    -Embauche des ressources trop tardives, donc l'existant est souvent mauvais
    -Code effectué en offshore par des "code monkeys", sans commentaire pour ce que j'en ai lu.
    -Pas d'investissement sur de vrai outils de dev, on préfère les daubes simili gratuites.
    -Code d'abord, concoit à la fin, voire jamais...
    La liste est longue, mais j'avoue être un artiste du code, un amoureux du dev et trop exigeant sûrement.

    Citation Envoyé par 5:35pm Voir le message
    Devrais-je rester assis devant un ordinateur toute ma vie?
    Est-ce cela que je voulais vraiment?
    Tu es me ressemble par tes questions, et ma réponse est oui hélas, non tu voulais travaillais en équipe et prendre l'air

    Citation Envoyé par 5:35pm Voir le message
    Comment vous gérez le métier dans la vie de tout les jours?
    Est-ce plutôt stress ou relax dans votre entreprise?
    Bref, Aimez vous votre métier?
    Le plus difficile est de conserver un minimum de vie privée. Perso à 36 ans, ayant acquis une maison (seule dans notre budget) loin des zones industrielles, j'ai de plus en plus de mal à faire des heures supps.

    Tu verras que les phases de stress intenses alternes normalement avec de phases plus tranquilles. Mais ce sera souvent à toi de forcer des phases calme!

    J'aime de moins en moins mon métier, et j'envisage d'arreter, ou de changer de manière de l'exercer.

    Citation Envoyé par 5:35pm Voir le message
    Je travaille dans une "PME" californienne, je suis seul sur mon projet et donc seul la plupart du temps, dans mon bureau. Je suis également étudiant a l'université, et bien évidemment, la programmation a l'école est forcement plus fun.
    A la question "Est-ce que la programmation te passionne?", je réponds "Enormement!"

    mais je sens, dans cette première expérience professionnelle, de la pression, du stress, un certain mal-être apparaitre, du a cette lourde responsabilité.
    je souhaite que vous vous exprimez sur votre rapport avec le métier, pas forcement pour me rassurer, mais surtout pour avoir un aperçu global de comment vous vivez au quotidien.
    Courage, tu vivras des phases intenses qui satisfairont tes attentes.

  20. #20
    Membre Expert
    Avatar de Seb33300
    Homme Profil pro Sébastien Alfaiate
    Développeur Web
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    1 459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Sébastien Alfaiate
    Âge : 28
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 1 459
    Points : 2 160
    Points
    2 160

    Par défaut

    Pour ma part, j'aime le développement mais j'ai de plus en plus tendance à me rendre compte que c'est uniquement lorsque je développe pour des projet perso sur des thèmes qui me tiennes à cœurs.

    J'en suis actuellement à ma 2eme mission en entreprise sur des projets plutôt ennuyeux et je me rend compte que ça me prend plus la tête qu'autre chose.
    Je tourne en rond dans mon bureau, etc... regardant par la fenêtre avec l'envi de sortir et de courir partout plutôt que de glander devant mon écran...

    Après, si un jour je tombe sur un projet qui me passionne vraiment, je serais surement beaucoup plus motivé.

    La meilleur solution serai pour moi de travailler à mon compte en gardant un certain degré de liberté.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •