Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 3 sur 22 PremièrePremière 123456713 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 41 à 60 sur 432
  1. #41
    Membre à l'essai
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    29
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 29
    Points : 24
    Points
    24

    Par défaut

    Je me retrouve bien dans le message de Antoun...

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    J'ai découvert la programmation BASIC adolescent (ZX Spectrum, pour les connaisseurs), ça me plaisait bien mais je ne savais pas trop quoi en faire. C'était un joujou, pas ma priorité, et je suis parti dans des études de sciences politiques et de journalisme.
    J'ai découvert la programmation juste un peu avant - apparemment j'ai 2 ans de plus que toi - avec un TI99/4A et son BASIC. L'informatique est devenue une passion depuis que j'ai eu écrit 10 PRINT $monnom ; 20 GOTO 10 et que mon nom a défilé à l'écran (de télé à l'époque, waouh mon nom passait sur le petit écran )...
    J'ai hésité un instant entre des études psycho/socio et informatique, j'ai choisi informatique.

    J'ai parfois regretté que ma passion devienne mon travail, car du coup mon hobby était aussi mon travail. Mais j'avoue que globalement je ne m'en lasse pas.

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    L'idée que les pures créations de ton esprit vont se transformer en travail (qui plus est en travail qui se fait tout seul pendant que tu glandouilles sur autre chose) est totalement fascinante.
    C'est la notion de création/créativité qui me plait le plus : avoir une idée, et la mener à bien. J'imagine que c'est pareil pour les architectes, mais c'est plus compliqué pour eux. En informatique, on peut parfois avoir une idée aujourd'hui, et demain elle est fonctionnelle.

    Au niveau des pièges, c'est vrai que le côté encadrement c'est parfois beaucoup de discussions qui peuvent être stériles, de "politique" pour ménager tous les intervenants, et souvent beaucoup de compromis. Par contre, ça apporte la possibilité d'orienter à son idée les développements, et de ne pas se voir imposer toutes les décisions. Car c'est une horreur pour moi de me voir imposer des choses à développer quand je ne les approuve pas - et pire encore, quand je les trouve réellement stupides...

    La maintenance évolutive est une pure horreur. J'ai malheureusement passé une grande partie de mon temps à corriger/maintenir du code déjà fait - et en général, mal fait. Maintenant dès que je peux, je prends le parti de casser et refaire. Malheureusement on n'en a que rarement l'opportunité. Un conseil donc : pour rester motivé, fuyez autant que possible le code existant s'il n'est pas propre ! N'hésitez pas à casser et refaire.

    J'ai travaillé dans différentes entreprises, il me semble que là où l'on est le mieux considéré, c'est dans une entreprise qui ne fait pas QUE du développement, mais où il y a un service de développement, et qui ne fait pas la maintenance du matériel. On ne te prend pas alors pour le gars à appeler dès qu'il y a un problème informatique, et on vient te courtiser pour espérer une modification dans un programme ou un nouveau développement. C'est plus agréable !

    En parallèle, j'ai ensuite commencé à être développeur indépendant, et non pas pour des clients, mais pour mes propres projets, commercialisés par la suite. Et là, il y a un côté top, c'est la totale liberté.

    Je crois qu'il faut veiller à toujours conserver l'intérêt dans ce job, sinon rapidement notre travail sera de piètre qualité, et notre intérêt décroitra davantage encore. C'est comme dans un couple: si l'intérêt pour l'autre diminue, il faut remettre de quoi alimenter la flamme (voyages, sorties à 2...), afin qu'elle ne s'éteigne pas et que l'amour perdure. Et idem en informatique, si je n'ai plus d'intérêt pour ce que je développe, alors je le mets de côté un moment, je me lance dans un projet perso et que j'ai à coeur où je m'éclate pendant quelques jours, afin de rallumer la flamme informatique et de retrouver le goût pour le dév...

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    Larry Wall, le créateur de Perl, lui-même "atypique" (linguiste de formation), a parfaitement défini les trois qualités du bon programmeur (...)
    Je ne connaissais pas cette définition d'un bon programmeur, mais je retrouve bien là l'esprit qui est nécessaire à l'être, en effet !

  2. #42
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Citation Envoyé par nycolas Voir le message
    Car c'est une horreur pour moi de me voir imposer des choses à développer quand je ne les approuve pas - et pire encore, quand je les trouve réellement stupides...
    Ah ça oui! Parfois, on refuse même que tu apportes ton avis au fonctionnement des choses.
    Et ce qui est souvent triste, c'est lorsque l'automatisation des taches restées jusque là manuelles, implique de nouveaux changements dans le fonctionnement des choses. Et que les décideurs refusent ces changements
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  3. #43
    Membre Expert Avatar de Caine
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 025
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 42

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 025
    Points : 1 069
    Points
    1 069

    Par défaut

    Le métier de développeur en sommes.

    Je n'aurais pas été mieux inspiré que Antoun pour décrire mon expérience, dont beaucoup de points semblent similaires!

    Quand à MarcFlock, tu es hors sujet, la question ne porte pas sur la pénibilité physique du travail, et puis la pénébilité intellectuelle la vaut autant, mais sur l'amour que nous portons à notre métier.

    Nous avons tous la même passion, développer, créer un logiciel. Le malheur c'est que la plupart des Chef de projet ou manager avec qui j'ai discuté sont des gens qui haissent tout simplement cet aspect du logiciel. Difficile de leur parler tehcnique et d'être écouté.

    Enfin, trop de SSII, ou d'industriels sont des usines à fric pour fond de pension US, d'où le sacro-saint Time To Market, le dieu ultime!

    Citation Envoyé par Danjos Voir le message
    Ah ça oui! Parfois, on refuse même que tu apportes ton avis au fonctionnement des choses.
    Et ce qui est souvent triste, c'est lorsque l'automatisation des taches restées jusque là manuelles, implique de nouveaux changements dans le fonctionnement des choses. Et que les décideurs refusent ces changements
    Tu as réalisé ce qui reste mon rêve alors! Vivre de mes propres devs! La liberté

    Je devrait envoyer un lien sur cette discussion à mon ingénieur d'affaire, il comprendrait qu'il n'a plus rien à me proposer!

    Citation Envoyé par nycolas Voir le message
    En parallèle, j'ai ensuite commencé à être développeur indépendant, et non pas pour des clients, mais pour mes propres projets, commercialisés par la suite. Et là, il y a un côté top, c'est la totale liberté.

    Je crois qu'il faut veiller à toujours conserver l'intérêt dans ce job, sinon rapidement notre travail sera de piètre qualité, et notre intérêt décroitra davantage encore. C'est comme dans un couple: si l'intérêt pour l'autre diminue, il faut remettre de quoi alimenter la flamme (voyages, sorties à 2...), afin qu'elle ne s'éteigne pas et que l'amour perdure. Et idem en informatique, si je n'ai plus d'intérêt pour ce que je développe, alors je le mets de côté un moment, je me lance dans un projet perso et que j'ai à coeur où je m'éclate pendant quelques jours, afin de rallumer la flamme informatique et de retrouver le goût pour le dév...



    Je ne connaissais pas cette définition d'un bon programmeur, mais je retrouve bien là l'esprit qui est nécessaire à l'être, en effet !

  4. #44
    Membre à l'essai
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    29
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 29
    Points : 24
    Points
    24

    Par défaut

    Plusieurs ont parlé des pièges à éviter, ou des tournants à prendre, des évolutions souhaitables, de la motivation à conserver...

    Antoun notamment, tu parles de ton évolution de carrière et tu sembles être passé par plusieurs stades avant d'en être arrivé à consultant, et là dans ton post tu décris ton métier actuel de manière très alléchante :

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    au bout de quelques années, tu es très bien payé et c'est toi qui a le pouvoir ; tu imposes tes choix de carrière, tu organises ta journée comme tu veux, tu suis les formations que tu veux, et si on ne suit pas tes caprices tu vas voir ailleurs. (...) Tu gardes un boulot varié, ludique et créatif ! C'est un peu comme si on te payait à résoudre des énigmes toute la journée.
    Donc question... comment voyez-vous l'évolution de votre métier/carrière afin de conserver la motivation, de continuer à trouver de l'intérêt...?
    Et pour ceux qui ont déjà évolué "positivement", comment avez-vous fait pour y parvenir ? La recherche d'opportunité ? La chance ? L'attente ? ... ?

    Désolé si je m'éloigne un peu du sujet initial, mais vos réponses m'intéressent...

  5. #45
    Membre Expert Avatar de Caine
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 025
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 42

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 025
    Points : 1 069
    Points
    1 069

    Par défaut

    Pour ma part, c'est dans une PME que je me suis le plus éclaté, et fatigué aussi.

    Ingénieur de développement sur mon contrat j'avais les tâches de Responsable technique, chef de projet, ingénieur de test et suppport en même temps sur 3 projets.

    Comment j'en suis arrivé là? PME dont nombre limité d'ingénieur, d'ailleurs la première année, j'étais AP en CDD. J'arrive sur de la maintenance évolutive de code. Rapidement, je prend en main le dialogue avec le client, Alstom.

    Mise en place d'un suivi de projet por le client, ainsi que d'un dialogue. Bref au bout de 3 mos, je livre le travail demandé. Le client étant très satisfait, ainsi que mon employeur, les affaires me tombent dessus et s'enchainent.

    J'ai gagné une autonomie et un respect du client très motivant. Le problème c'est que 3 ans à ce rythme de fou, j'ai quitté pour les SSII.

    C'est ma meilleure expérience. Les missions de SSII sont souvent pour des grand comptes, mais dans mon cas, elles ne me motivent pas.

  6. #46
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Au fil des lectures, je me rends de plus en plus compte, que la vraie passion à faire l'informatique, c'est de développer pour soi-même., quitte à commercialiser ses productions.
    Et, être sous les directives d'un chef dans une entreprise, ou même se plier aux exigences de l'entreprise, finit par transformer très rapidement la passion en corvée.

    Je pense que quelque soit les réalités de l'environnement dans lequel il se trouve, l'amour du métier et la passion du travail devraient quand même prédominer et dominer.

    Rassurez-vous,je n'ignore pas que cela est difficile à dire plutôt qu'à faire
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  7. #47
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de Antoun
    Homme Profil pro Antoine Dinimant
    Architecte décisionnel
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    5 958
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Antoine Dinimant
    Âge : 44
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte décisionnel
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 5 958
    Points : 10 775
    Points
    10 775

    Par défaut

    Citation Envoyé par nycolas Voir le message
    Plusieurs ont parlé des pièges à éviter, ou des tournants à prendre, des évolutions souhaitables, de la motivation à conserver...

    Antoun notamment, tu parles de ton évolution de carrière et tu sembles être passé par plusieurs stades avant d'en être arrivé à consultant, et là dans ton post tu décris ton métier actuel de manière très alléchante :
    J'ai cité d'un côté les pièges à éviter et de l'autre les avantages du boulot... ça ne voulait pas dire (même si ça pouvait effectivement prêter à cette interprétation ) que je suis sorti de tous les pièges pour atteindre le nirvāna où il n'y a plus que les avantages... en ce moment, tout consultant-gourou que je sois, je suis tombé à pieds joints dans la mission de maintenance évolutive qui m'a donné un avis définitif sur la question.

    Ensuite, l'état du marché est assez déterminant. J'ai la chance d'être dans un secteur (la BI) qui marche à fond et où le rapport de force est clairement du côté des salariés. Je la ramènerais moins si j'étais développeur web...

    Citation Envoyé par nycolas Voir le message
    Donc question... comment voyez-vous l'évolution de votre métier/carrière afin de conserver la motivation, de continuer à trouver de l'intérêt...?
    Et pour ceux qui ont déjà évolué "positivement", comment avez-vous fait pour y parvenir ? La recherche d'opportunité ? La chance ? L'attente ? ... ?

    Désolé si je m'éloigne un peu du sujet initial, mais vos réponses m'intéressent...
    Comme je n'ai jamais rien fait de concret avec mes dev perso, la solution pour moi a été effectivement le passage au consulting, avec un mix de formations et de missions courtes (six mois grand max). Je trouve que ça permet de renouveler régulièrement l'intérêt du job, en changeant de rôle, d'environnement, de techno, etc. De plus, quand tu te retrouves dans un mauvais plan, ça aide de savoir que ce n'est que temporaire et que souvent tu connais la date de sortie !

    Comment passer consultant ? tu te fais recruter par une société de consulting. Je dirais que le premier choix c'est la PME sympa, le second la grosse boîte de bodyshopping, et le pire d'être recruté par l'Enculator. Evidemment, la différence entre le 1 et le 3 n'est pas facile à faire au moment de l'entretien d'embauche...

    Pour ma part, ç'a été d'abord une décision d'aller vers ça, de la recherche, de l'attente, et l'exploitation d'un coup de chance. Le parcours classique est le consultant qui se fait recruter par son client ; j'ai fait le contraire, le client qui part chez son fournisseur. J'étais officiellement "formateur bureautique" dans une fac, avec des compétences SQL que j'ai fini par imposer (faut être un peu grande gueule dans ce métier) mais qui restaient largement sous-utilisées. La fac a décidé de mettre en place Business Objects, et je me suis assuré de faire partie de ceux qui allaient être formés. Un an plus tard, décidé à partir, j'ai évidemment sonner à la porte du formateur BO, patron de sa boîte de 5-6 consultants. Je ne lui ai évidemment jamais avoué, mais je m'étais fait jeter de toutes les boîtes : sans expérience reconnue et en plus atypique [Rémy, si jamais tu tombes sur cette page, je peux te le dire maintenant]. A lui je pouvais dire : "tu sais que je suis bon, c'est toi qui m'a formé" .

    Après, il faut arriver à te faire reconnaître. Pour cela, je pense qu'il faut marcher sur deux jambes : d'une part être bon techniquement (ce qui suppose d'abord d'aimer ça, de se plonger dans la littérature technique - au passage, mes chaleureux remerciements à SQLpro pour l'ensemble de son oeuvre -, prendre le risque d'aller vers les solutions high-tech dont tu n'es pas sûr qu'elles marcheront, mais qui te feront progresser, et de passer quelques nuits blanches... être formateur aide aussi beaucoup, mais là ce serait une autre discussion). D'autre part, faire sa propre pub, en évitant de fayoter (je pense que ça marche à court terme, mais que tu te fais mépriser à long terme) et d'écraser les autres. Au contraire, tu aides les collègues, tu rends service, tu trouves des solutions techniques, ça finit par payer (au moins dans une PME) ; là aussi, ça te permet de te confronter à d'autres contextes, d'autres problèmes, et donc à la fois de diversifier ton boulot et de t'améliorer techniquement.

    Au total je dirais donc que ce sont les mêmes attitudes qui permettent de maintenir l'intérêt du boulot et d' "évoluer positivement" : être grande gueule mais sympa, un peu casse-cou mais prêt à assumer, geek mais pas mono-techno, etc.

    Dernier conseil : utilisez Developpez.com ! Les FAQ, les tutoriels, les forums : tout pour se former, s'améliorer, découvrir de nouveaux trucs. ça m'est arrivé assez souvent de donner sur un forum une solution dont je supposais qu'elle devait marcher techniquement, mais que je n'avais eu l'occasion de tester. Le gars qui me répond "super, ça marche et ça résoud mon problème" me rend service autant que je lui ai rendu service, puisqu'il a testé le truc pour moi. DVP, c'est un concentré d'expérience !
    Antoun
    Expert Essbase, BO, SQL

    La bible d'Essbase est parue !

  8. #48
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    J'ai trouvé le message précedent d'Antoun très enrichissant!
    Mais j'ai aussi un petits souci à poser sur ce paragraphe.

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    Comme je n'ai jamais rien fait de concret avec mes dev perso, la solution pour moi a été effectivement le passage au consulting, avec un mix de formations et de missions courtes (six mois grand max). Je trouve que ça permet de renouveler régulièrement l'intérêt du job, en changeant de rôle, d'environnement, de techno, etc.
    Voici par exemple une 3e ou 4e solution que tu viens de donner dans cette discusion, pour maintenir la flamme de la passion de l'informatique.
    Mais, ces changements(d'environnement, de techno,etc.) ne sont-ils pas liés aux besoins de l'entreprise dans laquelle on bosse?Or il arrive que justement,les entreprises sont lentes aux changements. Ce qui voudrait alors dire que ces changements sont soient effectués pour les devs perso ou carrement à un changement d'entreprise. Ce qui n'est pas evident chaque année, par exemple. Alors, ...

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    Au total je dirais donc que ce sont les mêmes attitudes qui permettent de maintenir l'intérêt du boulot et d' "évoluer positivement" : être grande gueule mais sympa, un peu casse-cou mais prêt à assumer, geek mais pas mono-techno, etc.
    Bien dit! Je pense que c'est cela la vraie personnalité de l'informaticien.
    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    Dernier conseil : utilisez Developpez.com ! Les FAQ, les tutoriels, les forums : tout pour se former, s'améliorer, découvrir de nouveaux trucs. ça m'est arrivé assez souvent de donner sur un forum une solution dont je supposais qu'elle devait marcher techniquement, mais que je n'avais eu l'occasion de tester. Le gars qui me répond "super, ça marche et ça résoud mon problème" me rend service autant que je lui ai rendu service, puisqu'il a testé le truc pour moi. DVP, c'est un concentré d'expérience !
    +1
    Parfaitement d'accord avec toi!
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  9. #49
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de Antoun
    Homme Profil pro Antoine Dinimant
    Architecte décisionnel
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    5 958
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Antoine Dinimant
    Âge : 44
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte décisionnel
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 5 958
    Points : 10 775
    Points
    10 775

    Par défaut

    Citation Envoyé par Danjos Voir le message
    Mais, ces changements(d'environnement, de techno,etc.) ne sont-ils pas liés aux besoins de l'entreprise dans laquelle on bosse? Or il arrive que justement,les entreprises sont lentes aux changements. Ce qui voudrait alors dire que ces changements sont soient effectués pour les devs perso ou carrement à un changement d'entreprise. Ce qui n'est pas evident chaque année, par exemple. Alors, ...
    Oui, c'est l'intérêt d'être consultant (prestataire externe). Tu n'interviens que lorsque les changements sont décidés et financés, et une fois que le truc est en place, tu pars vers de nouvelles aventures .

    En séparant ainsi l'entreprise où tu bosses (ton client) de l'entreprise qui te paie (ta SSII), tu peux ainsi changer complètement d'environnement de travail plusieurs fois dans l'année, tout en gardant une progression de carrière dans la même entreprise, et sans avoir à faire les démarches de recherche toi-même.
    Antoun
    Expert Essbase, BO, SQL

    La bible d'Essbase est parue !

  10. #50
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    Oui, c'est l'intérêt d'être consultant (prestataire externe). Tu n'interviens que lorsque les changements sont décidés et financés, et une fois que le truc est en place, tu pars vers de nouvelles aventures .

    En séparant ainsi l'entreprise où tu bosses (ton client) de l'entreprise qui te paie (ta SSII), tu peux ainsi changer complètement d'environnement de travail plusieurs fois dans l'année, tout en gardant une progression de carrière dans la même entreprise, et sans avoir à faire les démarches de recherche toi-même.
    J'y vois nettement mieux. Et c'est très interessant. Quitte maintenant à convaincre les entreprises de tes compétences. Oui, je vois.

    Je viens aussi de lire le truc sur enculator. Très drôle, mais ça peint la triste réalité d'un informaticien, sans expérience, qui debute dans le vaste monde de l'emploi.
    Merci, en tout cas, l'indiquer, c'est déjà montrer le chemin à ne pas suivre quand on commence sa carrière.
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  11. #51
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de Antoun
    Homme Profil pro Antoine Dinimant
    Architecte décisionnel
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    5 958
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Antoine Dinimant
    Âge : 44
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte décisionnel
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 5 958
    Points : 10 775
    Points
    10 775

    Par défaut

    Citation Envoyé par Danjos Voir le message
    Je viens aussi de lire le truc sur enculator. Très drôle, mais ça peint la triste réalité d'un informaticien, sans expérience, qui debute dans le vaste monde de l'emploi.
    Merci, en tout cas, l'indiquer, c'est déjà montrer le chemin à ne pas suivre quand on commence sa carrière.
    ça dépend... c'est aussi une bonne façon d'apprendre, un peu à la dure, mais ce qui compte c'est le résultat !
    Antoun
    Expert Essbase, BO, SQL

    La bible d'Essbase est parue !

  12. #52
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Citation Envoyé par Antoun Voir le message
    ce qui compte c'est le résultat !
    Lequel? Du côté de l'entreprise ou du côté de l'employé?
    Il est peut être vrai que l'employé qui commence apprende toujours, mais il faudrait quand même ne pas être exploité.
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  13. #53
    Inactif
    Profil pro Alexandre Jaquet
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    2 189
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Alexandre Jaquet
    Âge : 34

    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 2 189
    Points : 2 010
    Points
    2 010

    Par défaut

    et en francais ca veut dire quoi, je perd le nord dans la partie "l'employé qui commence apprende toujours," je ne comprend pas ...

  14. #54
    Membre éclairé Avatar de Vespasien
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    383
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 39

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 383
    Points : 391
    Points
    391

    Par défaut

    Citation Envoyé par *alexandre*
    "l'employé qui commence apprende toujours," je ne comprend pas ...
    Entre infos, on se comprend. Mais le commun des mortels ne nous comprend pas. Ils pensent qu'on les snobent alors qu'ils ne nous intéressent pas, tout simplement. Nous devons nous plier à leurs exigences alors qu'elles échappent à notre psyché faite de logique et de bon sens. Ils ont plus d'humain dans la caboche.
    Il y a aussi les problème de hiérarchie: dire qu'une solution est bonne parce que c'est le chef n+3 alors que c'est une catastrophe comme dirait le chef n+1.

    Tous ces machins irrationnels avec lesquelles nous devons vivre en entreprise.

    Du moins, c'est ce que je suppose. Peut-être que je devais prendre l'affirmation autrement?

  15. #55
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de Antoun
    Homme Profil pro Antoine Dinimant
    Architecte décisionnel
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    5 958
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Antoine Dinimant
    Âge : 44
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte décisionnel
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 5 958
    Points : 10 775
    Points
    10 775

    Par défaut

    Citation Envoyé par Vespasien Voir le message
    Entre infos, on se comprend.
    Si seulement c'était vrai !
    Citation Envoyé par Vespasien Voir le message
    Mais le commun des mortels ne nous comprend pas. Ils pensent qu'on les snobent alors qu'ils ne nous intéressent pas, tout simplement.

    tu reconnaîtras que la nuance est mince !
    Citation Envoyé par Vespasien Voir le message
    Nous devons nous plier à leurs exigences alors qu'elles échappent à notre psyché faite de logique et de bon sens.
    Les systèmes informatiques marcheraient tellement mieux s'il n'y avait pas ces foutus utilisateurs avec leurs besoins ridicules !
    Citation Envoyé par Vespasien Voir le message
    Ils ont plus d'humain dans la caboche.
    Il y a aussi les problème de hiérarchie: dire qu'une solution est bonne parce que c'est le chef n+3 alors que c'est une catastrophe comme dirait le chef n+1.
    Le n+3 a-t-il forcément tort parce qu'il est n+3 ?
    (bon, l'expérience tend à prouver que oui )
    Citation Envoyé par Vespasien Voir le message
    Tous ces machins irrationnels avec lesquelles nous devons vivre en entreprise.
    Il y a plusieurs motivations possibles pour un informaticien, qui devra passer de l'une à l'autre selon le contexte. Vouloir concevoir le système parfait, imposer une solution technique innovante ou élégante (l'hubris de Larry Wall) en est clairement une, mais comme tu le soulignes, ça n'est pas toujours possible dans une situation réelle. Se focaliser sur cette seule idée me semble générateur de beaucoup de frustrations.

    Une autre motivation est de rendre service aux utilisateurs, de simplifier et d'automatiser leur boulot. ça marche d'autant mieux que tu connais et fréquentes lesdits utilisateurs.

    Enfin, reste l'expérience et les connaissances que tu vas tirer de ton boulot. "Ce projet est absurde et totalement inutile, mais je vais apprendre plein de trucs en le réalisant" est une bonne consolation quand le N+3 a pris une décision catastrophique...
    Antoun
    Expert Essbase, BO, SQL

    La bible d'Essbase est parue !

  16. #56
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Citation Envoyé par *alexandre* Voir le message
    et en francais ca veut dire quoi, je perd le nord dans la partie "l'employé qui commence, apprende toujours," je ne comprend pas ...
    En français, une virgule a manqué, et et un e s'est rajouté. Sinon c'est:
    l'employé qui commence, apprend toujours
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  17. #57
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Bonjour, il est peut-être vrai que la vie de developpeur est pas facile à mener. Je dirai même que cela doit être une vocation pour qui veut la réussir.
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

  18. #58
    Expert Confirmé
    Avatar de Pill_S
    Homme Profil pro Séb Piller
    Consultant informatique
    Inscrit en
    janvier 2004
    Messages
    1 890
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Séb Piller
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2004
    Messages : 1 890
    Points : 2 815
    Points
    2 815

    Par défaut

    Même en ayant cette vocation c'est dur...

    Il faut aussi être entouré de gens compétents... mener un projet seul, quelle galère!

    Ne renonce jamais

  19. #59
    Membre émérite
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    982
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 982
    Points : 857
    Points
    857

    Par défaut

    Bonjour,
    pour ma part avant de devenir développeur j'ai travaillé dans la maintenance industrielle donc parfois loin de l'informatique.
    Pourtant ne trouvant pas les produits correspondant à mes besoins primaire, je m'y suis mis. J'ai développé une application spécifique métier (GMAO) et aujourd'hui je commence à avoir des marchés qui se trouvent surtout dans les grandes entreprises mais aussi dans des petites. Pourquoi? tout simplement parceque je répond aux besoins de mes clients.
    Donc réussir a concilier deux passion la maintenance et l'informatique me permet de ne pas compter mes heures parce que ça me plait. et de ne pas me dire que le client veut toujours des moutons à cinq pattes mais plutot que grace à lui je fait évoluer mon programme que je revendrait à d'autre.
    meme si je ne suis pas un cadors de l'informatique je suis aujourd'hui en concurrence avec les plus grands et je gagne parce que je donne ce que l'on veux. Quel pied de voir un mécanicien de plus de 55 ans qui utilise mon programme sans formation et qui demande encore plus.

  20. #60
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Siguillaume
    Homme Profil pro Guillaume SIGUI
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 394
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Guillaume SIGUI
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 394
    Points : 3 602
    Points
    3 602

    Par défaut

    Oui. Je crois effectivement que c'est un bon point de vue, qui ne se limite pas seulement à l'informatique: "le fruit de mon travail profite à d'autres".
    Et donc, même en travaillant avec passion, on obtient un plus de plaisir, tout simplement en ayant contribué à l'accroissement du rendement chez d'autres. Et quand à cela, on doit ajouter qu'on en sors les poches pleines, hourra.
    Un gros problème est la somme de plusieurs petits problèmes.
    Resolvez chacun des petits problèmes: vous aurez resolu le gros problème!
    Mes tutos || Mon blog || Développeurs ivoiriens

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •