Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 21 à 39 sur 39
  1. #21
    Membre confirmé
    Avatar de Chatanga
    Inscrit en
    décembre 2005
    Messages
    184
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2005
    Messages : 184
    Points : 283
    Points
    283

    Par défaut

    Citation Envoyé par ticNFA Voir le message
    Il me semblait que le cerveau humain avait, selon les sources, entre 80 et 100 milliards de neurones. Je savais que la taille d'un cerveau n'avait rien à voir avec l'intelligence. Le nombre de neurones aussi ?
    Est-ce la connectivité qui est prépondérante ? La structure ?
    Si des spécialistes passent part là.
    Disons que c’est la combinaison du nombre de neurones et de la richesse de leurs connexions. C’est un peu comme comparer tubes électroniques et transistors intégrés : ce n’est pas les plus gros les plus performants. La structure du cerveau joue aussi un rôle. Si les mammifères suivent une schéma similaire facilitant les comparaisons, ce n’est pas le cas d’autres espèces. Par exemple, les oiseaux ont un cerveau apparemment plus simple, mais aussi plus spécialisé dans certains domaines où ils excellent. Difficile de savoir au final qui est le plus malin (en tout cas, pas la limace de mer et ses 10000 neurones !).

    Pour finir, n’oublions pas que notre connaissance du cerveau est très parcellaire. Le modèle courant considérant le neurone comme la brique élémentaire semble insuffisant, en particulier quant il s’agit d’expliquer la conscience. Se contenter de dire que la conscience est un phénomène émergent et qu’il suffit d’empiler les neurones pour qu’elle apparaisse n’est clairement pas suffisant, mais c’est pourtant la position de beaucoup. De fait je doute que l’expérience d’IBM créera la moindre conscience (ce n’est pas leur but non plus) : un système adaptatif doué de pensée oui, mais pas conscient. Personnellement, mais ce n’est que l’avis d’un amateur, je pense qu’une personne comme Roger Penrose qui pose l’hypothèse de mécanismes quantiques au niveau des neurones est plus prêt de la vérité. Au passage, d’après ses calculs, la complexité d’un cerveau humain passerait ainsi de 10^14 à 10^27, chaque neurone devenant une sorte de mini ordinateur. Le premier ordre de grandeur devient accessible aux ordinateurs actuel, pas le second et de loin.

    Citation Envoyé par newinn Voir le message
    concernant le debat phylosophique je suis convaincue que ça pourrai être plus que bénéfique d'avoir un autre system de penser/logique/vision que l'humain dans ce monde (capable de comuniquer avec celui ci) que ce soit au niveau politique que dans la recherche ou autre...

    maintenant du point de vue technique je reste aussi convaincue qu'imiter l'organique ne soit pas une bonne chose.
    Si jamais on arrive à créer une conscience artificielle, ça restera une conscience vierge qui faudra, comme certains l’on déjà souligné, « remplir », c’est à dire éduquer. Le résultat final, quelque soit ses capacités, restera finalement profondément humain.

  2. #22
    Membre actif
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    49
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 49
    Points : 181
    Points
    181

    Par défaut

    Citation Envoyé par Chatanga Voir le message
    Si jamais on arrive à créer une conscience artificielle, ça restera une conscience vierge qui faudra, comme certains l’on déjà souligné, « remplir », c’est à dire éduquer. Le résultat final, quelque soit ses capacités, restera finalement profondément humain.
    Ce que j'aimerais bien voir, c'est simuler un cerveau plus "simple" que l'humain, mettons la souris, mais avec deux fois plus de neurones. En fait, tentez de comprendre l'influence du nombre de neurones sur les capacités de la chose, indépendamment de sa structure.

    On associe souvent nombre de neurones et "intelligence", ou "conscience". Peut qu'en faisant ainsi on pourrait trouver le seuil nécessaire, la "singularité" du point de vue neuronale.

  3. #23
    Membre confirmé
    Inscrit en
    juillet 2007
    Messages
    100
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2007
    Messages : 100
    Points : 216
    Points
    216

    Par défaut

    Merci Chatanga.
    J'avais entendu ce point de vue de Penrose, mais je n'ai pas cherché plus loin. Des détails là-dessus ? Même si j'imagine que nous n'en sommes pas aux expérimentations pour l'étayer.
    Mais a-t-on vraiment besoin d'une telle connectivité et capacité pour arriver à la conscience ? Une structure récursive dans notre cerveau à l'origine de la conscience n'a pas forcément besoin de cela.

    Juste une petite précision, les fautes d'orthographes, pardon, la deuxième citation, n'est pas de moi.

  4. #24
    Membre du Club
    Inscrit en
    septembre 2008
    Messages
    51
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2008
    Messages : 51
    Points : 54
    Points
    54

    Par défaut

    Citation Envoyé par laerne Voir le message
    On est peut-être proche de la capacité de calcul d'un cerveau humain, mais on est encore plutôt loin de sa capacité de raisonnement, malheureusement.
    Sauf que la future génie IA (je dis 'elle', c'est plus sexy) aura tout loisir de se connecter à Internet qui, d'ici là, aura encore vu sa 'puissance' augmenté. Elle pourra donc apprendre rapidement toutes nos langues, nos histoires, les maths, nos religions, nos techniques...

    Elle comprendra rapidement qui elle est, connaitra sur le bout des neurones toutes les techniques informatiques et en profitera donc pour aller chercher de la puissance et de la mémoire sur les ordinateurs voisins.

    Elle se répandra ainsi sur toute la surface de la terre tel un gigantesque réseau neuronal et deviendra un sorte de super conscience et après 2 scénarii possibles :

    Soit elle nous aide. Elle pourrait réfléchir bien mieux que nous sur toute sorte de problème plus ou moins vitaux.

    Soit elle est ... blonde...
    Et là, je préfère ne pas penser à la suite !

    Skynet powa

  5. #25
    Membre confirmé
    Avatar de Chatanga
    Inscrit en
    décembre 2005
    Messages
    184
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2005
    Messages : 184
    Points : 283
    Points
    283

    Par défaut

    Citation Envoyé par ouvreboite Voir le message
    On associe souvent nombre de neurones et "intelligence", ou "conscience". Peut qu'en faisant ainsi on pourrait trouver le seuil nécessaire, la "singularité" du point de vue neuronale.
    Citation Envoyé par ticNFA Voir le message
    Merci Chatanga.
    J'avais entendu ce point de vue de Penrose, mais je n'ai pas cherché plus loin. Des détails là-dessus ? Même si j'imagine que nous n'en sommes pas aux expérimentations pour l'étayer.
    Mais a-t-on vraiment besoin d'une telle connectivité et capacité pour arriver à la conscience ? Une structure récursive dans notre cerveau à l'origine de la conscience n'a pas forcément besoin de cela.
    D'après R. Penrose, une machine déterministe classique ne peut pas être consciente, quelque soit sa complexité. Augmenter le nombre de neurones n'est donc pas la solution pour lui, contrairement à d'autres qui voit dans la conscience une caractéristique "naturelle" des systèmes complexes et qu'il suffit, en gros, d'empiler des neurones élementaires et de les organiser pour la voire apparaître spontanéement.

    Pour R. Penrose, il est nécessaire d'introduire un autre ingrédient capable de casser ce déterministe incompatible avec le libre arbitre et la conscience. Il pose l'hypothèse que cet ingrédient est quantique et il a déjà écrit plusieurs livres pour étayer son idée, soit dans l'ordre chronologique : The Emperor's New Mind, Shadows of the Mind et The Road to Reality (qui reprennent tous la même idée en intégrant les critiques qui lui sont faites).

    Il ne s'agit malgré tout que d'hypothèses et on est loin de réalisations concrètes. Les seuls bouquins que je connaisse qui évoque une approche constructive d'un système pensant (et non conscient) sont ceux d'Alain Cardon : Conscience artificielle et systèmes adaptatifs (et les 3 autres qui ont suivi). A. Cardon est cependant un chercheur et non un développeur et il n'a pas la prétention de réaliser lui-même ce qu'il décrit (même si ses bouquins suggèrent qu'il aimerait bien avoir les crédits et les personnes pour le faire...).

    Citation Envoyé par ticNFA Voir le message
    Juste une petite précision, les fautes d'orthographes, pardon, la deuxième citation, n'est pas de moi.
    Corrigé.

  6. #26
    Modérateur
    Avatar de Golgotha
    Homme Profil pro cédric
    Full-stack Web Developer
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    1 190
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme cédric
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Full-stack Web Developer
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 1 190
    Points : 2 690
    Points
    2 690

    Par défaut

    incompatible avec le libre arbitre et la conscience
    héhé

    Pour moi qui considère que nous n'avons pas de libre arbitre et que l'inconscient est beaucoup plus important que le conscient (et donc que le cerveau est un système déterministe), ça ne me pose aucun problème cette histoire d'empilement de neurones

    ... tout est relatif.
    modérateur webmasters - développements web & php
    faq jQuery - règles du forum - faqs web

  7. #27
    Membre éprouvé Avatar de Cafeinoman
    Homme Profil pro François Delalleau
    Auditeur CNAM
    Inscrit en
    octobre 2012
    Messages
    246
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme François Delalleau
    Âge : 28
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Auditeur CNAM

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2012
    Messages : 246
    Points : 443
    Points
    443

    Par défaut

    Citation Envoyé par newinn Voir le message
    maintenant du point de vue technique je reste aussi convaincue qu'imiter l'organique ne soit pas une bonne chose.
    Je suis surpris... Quand on voit le niveau architectural d'une termitière ou la complexité d'une structure fractale, l'élégance toute naturelle des mécanismes de notre univers, que ce soit pour les êtres vivant ou pas d'ailleurs, restera toujours à mon avis un must : tout système est naturellement stable et tend vers un dépense minimale en énergie, que demander de mieux!

    Au-delà de ça, je trouve très intéressantes les remarques sur les travaux de Penrose. Deux choses me viennent à l'esprit.

    La première : les ordinateurs quantiques ne sont-ils pas une voie pour résoudre les questions qu'ils posent? Un ordinateur quantique simulant un cerveau humain serait-il capable d'atteindre l'état nécessaire pour se demander "qui suis-je?"?

    La deuxième est plus "trollesque" : sauf erreur de ma part, chaque cerveau à un schéma neural unique, et se schéma correspond, d'après ce que j'ai compris, à une organisation quantique particulière... on obtient donc un réseau énergétique formaté au niveau subatomique... Aurait-on trouvée la définition scientifique d'une âmes?

  8. #28
    Membre régulier
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    58
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 58
    Points : 95
    Points
    95

    Par défaut

    C'est moi ou je trouve qu'il y a beaucoup de fantasmes ici : s (Sur l'IA notamment : s).

  9. #29
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    2 819
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 2 819
    Points : 6 808
    Points
    6 808

    Par défaut

    Citation Envoyé par olivier57b Voir le message
    certains y voient la main de Dieu...
    ...mais comme ils n'ont absolument aucun élément rationnel à apporter sur le sujet, ils sont les seuls à trouver ça intéressant.
    Les brevets ? Le type qui a inventé l'eau chaude doit être grave blindé de thunes !

  10. #30
    Nouveau Membre du Club
    Inscrit en
    août 2009
    Messages
    24
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2009
    Messages : 24
    Points : 30
    Points
    30

    Par défaut

    Ce que les recherches en neuroscience nous disent, c'est qu'un des mécanismes fondamental du fonctionnement du cerveau est sa placticité neuronale, sa capacité à modifier sa structure en fonction de l'expérience.


    Cette propriété là un ordinateur aussi puissant soit-il est-il capable de la recréer je ne sais pas, d'autant que les mécanismes de plasticité cérébrale sont loin d'être entièrement compris par les chercheurs dans ce domaine. On est dans un domaine scientifique relativement jeune.

  11. #31
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    2 819
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 2 819
    Points : 6 808
    Points
    6 808

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jimmy Jazz Voir le message
    Ce que les recherches en neuroscience nous disent, c'est qu'un des mécanismes fondamental du fonctionnement du cerveau est sa placticité neuronale, sa capacité à modifier sa structure en fonction de l'expérience.


    Cette propriété là un ordinateur aussi puissant soit-il est-il capable de la recréer je ne sais pas, d'autant que les mécanismes de plasticité cérébrale sont loin d'être entièrement compris par les chercheurs dans ce domaine. On est dans un domaine scientifique relativement jeune.
    Pour avoir un peu bossé sur les réseaux de neurones il y a une quinzaine d'années, je peux affirmer que les méthodes de construction topographique d'un réseau étaient déjà très évoluées et que ça a dû encore se raffiner depuis.

    Tout ça pour dire que la problématique des changements de connexions dans un réseau (et donc de la plasticité) n'est pas nouvelle. Pour arriver à une plasticité, il faut évidemment réussir à modifier la topographie d'un réseau pendant qu'il fonctionne, ce qui est encore une autre paire de manche...

    A l'époque, dans le projet de recherche auquel je participais, on créait des réseaux de neurones en les générant à l'aide d'un algorithme génétique, par exemple. L'idée était d'optimiser la capacité d'apprentissage d'un réseau neuronal en choisissant la topographie la plus performante pour le problème donné.
    Les brevets ? Le type qui a inventé l'eau chaude doit être grave blindé de thunes !

  12. #32
    Nouveau Membre du Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    février 2008
    Messages
    39
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : février 2008
    Messages : 39
    Points : 25
    Points
    25

    Par défaut

    Moi j'dis, si jamais la machine prend le dessus, eh ben on la débranche !

    SInon, j'aurais aimé avoir plus de détails techniques sur comment ça fonctionne en vrai. J'adore ce genre de travaux. Le cerveau humain est sans doute la plus belle création de ce monde!

  13. #33
    Membre Expert
    Homme Profil pro Matthieu Vergne
    Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    542
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Matthieu Vergne
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 542
    Points : 1 040
    Points
    1 040

    Par défaut

    En attendant, on parle aujourd'hui de simuler un cerveau de singe, et pour 2021 éventuellement un cerveau humain. Pour arriver à un niveau où la machine rivalise avec l'humanité (et notamment toutes ses plus grosses têtes) il y a encore du chemin. Les fans de Skynet peuvent aller se recoucher {'^_^}.

  14. #34
    Invité de passage
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 9
    Points : 2
    Points
    2

    Par défaut

    Moi je trouve ça génial comme perspective.
    Philosophiquement, si on arrivait à créer la conscience (ou pas), cela serait un changement radical de notre façon de penser l'homme (même si très flippant)

    Pour les fonctions importantes de prise de décision (comme la justice), une machine capable de prendre une décision sans émotion et égaux serait la garantie d'une justice impartiale (mais peut-être plus dur aussi ?!)

  15. #35
    Membre Expert
    Homme Profil pro Matthieu Vergne
    Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    542
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Matthieu Vergne
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 542
    Points : 1 040
    Points
    1 040

    Par défaut

    Sauf que conscience et émotions sont deux facettes de l'être humain. Si on arrive à avoir l'un, pourquoi l'autre ne serait pas là ? Est-ce qu'on pourrait avoir l'un sans avoir l'autre ? Perso je ne pense pas que ce que tu soulèves soit de l'ordre de la simulation du cerveau humain. Pour avoir quelque chose d'impartiale, il faut justement se baser uniquement sur des règles, et ça on sait déjà le faire depuis longtemps, les seules difficultés étant de :

    - pouvoir acquérir les infos nécessaires, et ça c'est très difficile (même pour des être humains), il faudrait une surveillance permanente ou un pouvoir de raisonnement énorme pour tirer des conclusions à partir d'infos partielles et quelconques

    - raisonner sur l'ensemble des données, et ça, si on sait déjà le faire, en revanche rendre le raisonnement intelligible (pour que les autres comprennent pourquoi c'est juste) est bien plus difficile, car il ne faut pas seulement raisonner sur les données, mais aussi raisonner sur le raisonnement lui-même pour pouvoir le synthétiser

    - gérer tout ce flux d'information, mais là c'est plus une limitation technique qu'autre chose

    Si on se mettait à utiliser un faux cerveau humain pour ça, perso je lui ferai pas plus confiance qu'un vrai, justement parce que le cerveau humain c'est pas basé sur du raisonnement logique.

  16. #36
    Invité de passage
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2012
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2012
    Messages : 1
    Points : 2
    Points
    2

    Par défaut

    Voici une citation trouvée dans le nouvel obs il y quelques années :
    "Si le cerveau était assez simple pour qu'on le comprenne, il serait sans doute trop simple pour comprendre quoi que ce soit". A méditer ...

  17. #37
    Membre Expert
    Homme Profil pro Matthieu Vergne
    Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    542
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Matthieu Vergne
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 542
    Points : 1 040
    Points
    1 040

    Par défaut

    Quelques années ? Combien ? Est-ce qu'ils diraient la même chose maintenant ? Et c'est qui qui l'a dit d'abord ? C'était peut-être une boutade {^_^}.

  18. #38
    Membre Expert
    Avatar de Pelote2012
    Homme Profil pro Yannick Leborgne
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mars 2008
    Messages
    816
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Yannick Leborgne
    Âge : 33
    Localisation : France, Haute Vienne (Limousin)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2008
    Messages : 816
    Points : 1 608
    Points
    1 608

    Par défaut

    On pourra même dépasser les capacité de CALCUL d'un être humain... mais pour ce qui des sentiments et autres singularité de l'homme ... ça va être plus difficile. Et en plus, j'ajouterai quelle est la taille de la machine.

    Parce que la où on peut être bleuffé, c'est que notre cerveau est ultra balaise mais en plus il est d'assez petite taille et peut consommatrice d'énergie par rapport à toute ces machines
    Si débugger est l'art d'enlever les bugs ... alors programmer est l'art de les créer

  19. #39
    Membre Expert
    Homme Profil pro Matthieu Vergne
    Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    542
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Matthieu Vergne
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant (Ingénierie des Exigences)
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 542
    Points : 1 040
    Points
    1 040

    Par défaut

    Euh... les capacités de calcul d'un être humain on les a déjà dépassées depuis longtemps... sinon on n'utiliserait pas les calculatrices ou les PC, on continuerait à faire de tête.

    Là où la machine est pas encore aussi douée, c'est principalement dans tout ce qui est décision sur de nombreux critères (il y a déjà du support à la décision, mais ça reste partiel comparé à ce que quelqu'un d'expérimenté peut considérer).

    Cela dit, je ne penses pas que simuler la structure du cerveau rendra la chose plus facile, dans le sens où plus on se rapproche du cerveau humain, plus on peut le copier... hors l'humain fait des fautes, et ça aussi on le copie. C'est d'ailleurs un des traits des systèmes neuronaux (qui existent déjà depuis longtemps côté machine) : si ce n'est pas assez ou trop entrainé, les jugements peuvent se fausser. Pour un support fiable, c'est pas vers ce genre de système qu'il faut se tourner, et donc je doute que le faux cerveau aura sa place à ce niveau là.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •