Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 2 sur 11 PremièrePremière 123456 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 214
  1. #21
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par GeoTrouvePas Voir le message
    Est ce que notre site favori (Developpez pour ce qui n'auraient pas compris) va toucher des millions de la part de Google lorsqu'il sera en tête des recherches sur les tutos, les forums, l'actu informatique etc... ?
    Ce n'est pas exactement la même audience... Developpez.com, c'est 650 000 VU/mois (source MNR, Mars 2012, France entière). Figaros Media, par exemple, c'est 13 millions, Prisma (Geo, Gala, Voici, etc...) 11 millions et demie, ce qui représente près du tiers de l'audience mensuelle de Google (37 millions environ).

    Si tu regardes les réseaux publicitaires, un Lagardère revendique 20 millions de VU/mois, à peu près autant que Yahoo. Google (pub) est un peu au dessus de 25.

    Et en allant plus loin, si tu élimines les contenus provenant de médias 'traditionnels' (presse, radio, TV), une partie importante de l'audience du web grand public disparait.

    Citation Envoyé par GeoTrouvePas Voir le message
    Je ne vois pas de quelle particularité la presse française dispose pour que son référencement son rémunéré. Qu'a - t - elle de plus que des sites comme Developpez, Wikipédia ou un blog ?
    Des journalistes? Une ligne éditoriale? Un accès aux sources? Et surtout... une audience. La presse crée un part importante de l'audience du web, un blog, développez, non...

    Le cas de wikipédia est intéressant: c'est la presse qui alimente (une partie de) wikipédia, pas l'inverse. C'est en ce sens qu'elle est particulière.

    Francois

  2. #22
    Membre régulier
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    50
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 50
    Points : 89
    Points
    89

    Par défaut

    Je me demande pourquoi les humoristes regrettent l'époque sarkozy alors que l'on a tout aussi bien dans le nouveau gouvernement.

    Petite précision ce n'est pas seulement Google qui est ciblé par cette taxe mais bien tous les moteurs de recherche aussi bien bing que yahoo et autres agrégateurs de news.

    En gros, tu me références et tu me files de la thune et si tu le fais pas je t'assigne en justice ? Mais c'est pas ce qu'on appelle du chantage de la part de notre ministre ? (sachant que quand Google dit "on ne référence plus en France", c'est plutôt considérer comme un choix et non un chantage car le service is for Free.

    Quant est ce qu'il vont faire une taxe twitter, bah oui il y a des journaleux qui écrivent dessus ?

  3. #23
    Expert Confirmé Avatar de Marco46
    Homme Profil pro Marc
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    1 764
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Marc
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 1 764
    Points : 3 967
    Points
    3 967

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Les revenus des titres de presse écrite, c'est surtout la vente du support papier et la publicité qu'on y trouve. Ce fait quelques années qu'ils se disent qu'ils vont gagner leur vie sur la publicité en ligne, ce n'est pas le cas: le prix (réel) baisse au fur et à mesure que l'audience monte.

    Et ces prix de la pub internet s'effondrent parce que le gros du revenu est capté par... Google, sur la base, en particulier, du traffic qu'il obtient en redirigeant vers des sites d'information. Elimine demain les "supports papier" de la page Google Actualités, et je te parie que le traffic s'effondre.

    C'est le fond du problème. La presse a investi dans des "éditions web", dans l'espoir de développer son revenu, ou au moins de compenser la baisse des ventes papier. Elle observe aujourd'hui que les recettes ne sont pas au rendez vous, parce que Google "vampirise" une grande partie du marché publicitaire web. Donc la presse se tourne vers Google pour partager les bénéfices..
    Si les médias français n'aiment pas Google il leur suffit de se déréférencer.

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Et à mon avis, ce n'est que le début. Au fond, ce que Google casse, c'est le modèle économique des médias libres, et plus généralement des "fournisseurs de contenu". Les médias sont financés par la publicité qu'ils tirent de leur audience, qui finance la production d'un contenu qui crée cette audience. Si une part importante des revenus publicitaires est captée par Google, un intermédiaire, le système ne fonctionne plus.

    Francois
    Tu fais la même erreur que les médias français et le gouvernement. C'est pas Google qui change la donne, c'est Internet, comme l'imprimerie a cassé le modèle économique des moines copistes.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  4. #24
    Membre régulier
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    50
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 50
    Points : 89
    Points
    89

    Par défaut

    Tient je viens de voir sur pcinpact maintenant notre chère ministre Aurélie Filippetti veut taxer la densité audiovisuelle du net http://www.pcinpact.com/news/74687-t...suelle-net.htm

    Bref on atteints des sommets.

  5. #25
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Tu fais la même erreur que les médias français et le gouvernement. C'est pas Google qui change la donne, c'est Internet, comme l'imprimerie a cassé le modèle économique des moines copistes.
    Je ne crois pas. A beaucoup de points de vue, l'Internet est un média comme les autres. Les médias classiques s'y sont assez naturellement adaptés (cf les sites de quotidiens ou de magazines, les blogs de skyrock, les podcasts de RTL ou la catch up TV), et le modèle économique de l'internet, qui valorise l'audience (et en particulier l'audience ciblée) via la publicité, est exactement celui des médias.

    Les médias ont eu peur de l'internet, au début, mais plus maintenant. Discute avec n'importe quel éditeur de presse (quotidienne ou magazine), tu verras qu'internet (et les mobiles, et les tablettes, et...) est pour eux un mode de diffusion comme les autres. Les études d'audience presse évoluent d'ailleurs en ce sens.

    Ce qui pose problème, je crois, c'est l'organisation du marché publicitaire, et la position dominante qu'y a acquis Google (le seul gros acteur internet à savoir se financer par la pub, note bien). Google se comporte comme un éditeur (il possède des sites de contenu), comme une régie (il commercialise l'espace de sites indépendants, via adsense), comme une agence (il vend en direct aux annonceurs), et commence à investir très lourdement dans le domaine de la mesure d'audience et donc de l'audit.

    Bref, Google est devenu un trust, et quelques affaires récentes on montré qu'il n'avait aucun complexe à abuser de sa position dominante. Je crois que l'affaire "presse contre google" est une des facettes du procès antitrust qui se met en place, un peu partout dans le monde. Le voir sous l'angle du copyright, ou des droits d'auteur, me parait une erreur.

    Francois

  6. #26
    Membre expérimenté
    Inscrit en
    octobre 2004
    Messages
    329
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2004
    Messages : 329
    Points : 528
    Points
    528

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Et à mon avis, ce n'est que le début. Au fond, ce que Google casse, c'est le modèle économique des médias libres, et plus généralement des "fournisseurs de contenu". Les médias sont financés par la publicité qu'ils tirent de leur audience, qui finance la production d'un contenu qui crée cette audience. Si une part importante des revenus publicitaires est captée par Google, un intermédiaire, le système ne fonctionne plus.
    J'ai du mal à adhérer au principe que quand on a un mauvais modèle économique on "tape" sur "l'intermédiaire" via une loi pour rentrer du pognon.
    Mauvais modèle, changer de modèle ! Si Google Vampirise les revenus en tant qu'intermédiaire, rien n'oblige le "client" à passer par cet intermédiaire. Les sites de presse peuvent refuser d'être indexé et se passer de l'intermédiaire.

    J'ai plutôt l'impression qu'ils veulent le beurre et l'argent du beurre.

  7. #27
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Joker-eph Voir le message
    Les sites de presse peuvent refuser d'être indexé et se passer de l'intermédiaire.
    Ca c'est le jeu de poker menteur... De même que Google contribue au traffic des sites de presse, si tu enlèves de Google les liens vers les articles d'actualité, le moteur perd une grande partie de sa raison d'être, et les revenus de mots clefs et autres s'effondrent. Personne n'a intérêt à ce que le système prenne fin.

    Du coup, on est dans une négociation, et Google qui sait que des questions désagréables, sur son poids économique, sa neutralité, la gestion des informations personnelles, vont lui être posées, réagi comme il en a l'habitude, assez brutalement. Mais je doute qu'il ait réellement l'intention de déréférencer qui que ce soit.

    Francois

  8. #28
    Membre Expert
    Avatar de la.lune
    Homme Profil pro Bilal Soidik
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    424
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Bilal Soidik

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 424
    Points : 1 354
    Points
    1 354

    Par défaut

    C'est simple avec ce genre d'idées ils finiront par imposer une taxe pour tout citoyen français qui s'enregistre sur facebook car c'est à cause du nombre d'adonné à facebook que ce dernier trouve de la clientèle pour ces pubs, et une taxe pour chaque twitt qui redirige vers un article.

    C'est simple il vont accepter une taxe, les sites référencé vont payer tous et chaque citoyen français va payer aussi pour consulter google 30euro/an par exemple, là c'est la vrai justice.Même tous les députés là qui vont voter cette loi ne peuvent pas se poser la question sur combien de fois ils ont utilisé google pour chercher quelque chose sur l'internet.

  9. #29
    Membre éclairé
    Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    février 2004
    Messages
    293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2004
    Messages : 293
    Points : 393
    Points
    393

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Ce qui pose problème, je crois, c'est l'organisation du marché publicitaire, et la position dominante qu'y a acquis Google (le seul gros acteur internet à savoir se financer par la pub, note bien). Google se comporte comme un éditeur (il possède des sites de contenu), comme une régie (il commercialise l'espace de sites indépendants, via adsense), comme une agence (il vend en direct aux annonceurs), et commence à investir très lourdement dans le domaine de la mesure d'audience et donc de l'audit.

    Bref, Google est devenu un trust, et quelques affaires récentes on montré qu'il n'avait aucun complexe à abuser de sa position dominante. Je crois que l'affaire "presse contre google" est une des facettes du procès antitrust qui se met en place, un peu partout dans le monde. Le voir sous l'angle du copyright, ou des droits d'auteur, me parait une erreur.
    Google un éditeur? Avec quels sites??? Concernant la régie, ce n'est pas tout à fait vrai, puisqu'il rémunère les sites avec adsense aussi. Je pense que tu simplifies énormément en essayant de voir le système Internet comme un marché classique.

    La seule chose dont on est sûr, c'est que quand Google gagne de l'argent, c'est bénéfique, soit via le nombre de visiteurs, soit via Adsense, aux sites référencés.

    Si on commence à faire payer du publie-postage limité entre les sites, on ouvre une boite de Pandore : c'est le système même d'Internet qu'on remet en cause. Que ce soit pour tous les particuliers, pour Developpez.com, ou pour tout site commercial.

    J'ose espérer que cela n'arrivera jamais, ou en tout cas pas avec une solution monétaire...

  10. #30
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par blbird Voir le message
    Google un éditeur? Avec quels sites???
    Youtube, ce n'est pas Google par hasard? et Google maps?

    Citation Envoyé par blbird Voir le message
    Concernant la régie, ce n'est pas tout à fait vrai, puisqu'il rémunère les sites avec adsense aussi.
    C'est exactement le principe d'une régie publicitaire. Elle vend de l'espace sur des supports détenus par des tiers (des titres de presse, des stations de radios), et leur donne une partie de l'argent qu'elle gagne.

    Juste pour clarifier, dans le jargon publicitaire, un éditeur, c'est quelqu'un qui produit du contenu, une régie, c'est quelqu'un qui commercialise l'espace publicitaire. Il arrive que les éditeurs et les régies appartiennent au même groupe (par exemple TF1 Publicité est la régie de TF1), ou qu'ils soient indépendants (par exemple, les Indépendants, radios musicales, sont en régie chez TF1 Publicité)

    Si tu veux, tu peux comparer le taux de régie que prend Google, dans Adsense, avec celui que consentent des régies traditionnelles (en presse, radio, affichage), tu seras étonné...

    Citation Envoyé par blbird Voir le message
    La seule chose dont on est sûr, c'est que quand Google gagne de l'argent, c'est bénéfique, soit via le nombre de visiteurs, soit via Adsense, aux sites référencés.
    C'est bénéfique à Google. Aux sites? Demande aux comparateurs de prix ce qu'ils ont pensé de Panda, et compare ce que Google ristourne aux sites avec les taux de régie qui se pratiquent ailleurs...

    La preuve? Regarde où sont tous les sites un peu gros (à commencer par celui ci, je pense), pas en régie chez Google, c'est certain...

    Citation Envoyé par blbird Voir le message
    c'est le système même d'Internet qu'on remet en cause.
    Ca, c'est le discours de Google: "en m'attaquant, c'est tout l'Internet que vous attaquez". Tout comme il y a quelques années Microsoft justifiait son monopole au nom des utilisateurs (et du progrès), tout comme France Télécom justifiait le sien au nom du "service public", tout comme...

    Remettre en cause la position hégémonique de Google ne remettra pas plus en cause l'internet, que l'ouverture des fréquences ont remis en cause la TV et la Radio, ou que la libéralisation des télécom ont fait disparaitre le téléphone.

    Mais à l'époque, les TV d'état, les radios monopolistes (les périphériques, comme on les appelait), et France Télécom nous juraient le contraire, et nous ont bien sûr menacés du pire.

    La différence, je crois, c'est que des firmes comme Google et Apple se drapent dans de grands principes, qui font rêver certains utilisateurs.

    Francois

  11. #31
    Membre chevronné Avatar de Jarodd
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    542
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 542
    Points : 769
    Points
    769

    Par défaut

    Ils sont en position de faiblesse car ils dépendent fortement de Google, et ils osent faire les gros bras, ça finira par leur coûter cher. Je déplore que Google soit indispensable aujourd'hui pour avoir du trafic, mais c'est un fait, donc autant essayer de s'en servir plutôt que les braquer. 4 milliards de clics par mois, si ce chiffre est réaliste, ça en fait de la pub vue sur les sites de presse !

    La presse française se cherche un business model depuis des années, et instaurer une taxe sur celui qui leur apporte des lecteurs n'est clairement pas la meilleure solution... On dirait les maisons de disque qui réclament des taxes et des protections au lieu de se remettre en question et d'essayer de s'adapter aux nouveaux usages.

  12. #32
    Candidat au titre de Membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2008
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme

    Informations forums :
    Inscription : août 2008
    Messages : 12
    Points : 10
    Points
    10

    Par défaut Taxe Google

    moi je dirais Exiger de Google une rémunération au motif que son moteur de recherche dirige des lecteurs vers les sites de presse n'a pas plus de sens que d'exiger d'un taxi qui conduit un client à un restaurant de rémunérer le restaurateur.

  13. #33
    Membre du Club
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 25
    Points : 56
    Points
    56

    Par défaut La France pays de l'impôt et des profiteurs

    La presse Française est déjà dans un rapport gagnant/gagnant et ils le verront si Google ose supprimer le référencement de ses ingrats. Peut-être un futur gros gagnant .... la presse Québecoise !!

    Quant au gouvernement, il devrait pour une fois arrêter de satisfaire ses amis les journalistes (oh mince ! y a Valérie dans le tas) et revoir aussi les avantages fiscaux de ceux-ci. Par la même occasion, si notre ministre de l'improductivité peut se pencher sur le monde de l'informatique (générateur d'emplois si notre pays ne poussait pas ses cerveaux dehors) à la place de réouvrir les mines (aucun français y travaillera !) un espoir pourrait faire revivre nos entreprises innovantes....

    Google attire les convoitises de fainéants ! pourquoi la presse française ne se bouge pas le c..! pour faire un news.google à la place de google si c'est tellement facile. ll a fallu des années à Google pour en arriver là avec des milliards d'investissement donc c'est un peu facile de dire maintenant que ça marche 'on va vous prendre une partie nous qui avons rien fait pendant des années!!'

    Pauvre France !

  14. #34
    Candidat au titre de Membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    11
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 11
    Points : 11
    Points
    11

    Par défaut

    Tout à fait d'accord avec GeoTrouvePas

  15. #35
    Membre expérimenté Avatar de unknow0
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    452
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 452
    Points : 541
    Points
    541

    Par défaut

    Citation Envoyé par sidt Voir le message
    'on va vous prendre une partie nous qui avons rien fait pendant des années!!!
    c'est vrais que le contenu des journaux apparais spontanement. les journaliste sont la pour ecrire des article pas faire des site et utiliser une image de marque pour "l'imposer".

    mais bon si cette taxe passe je trouverais normal que google/microsoft/yahoo/ect leur face payer le referencement en contrepartie

  16. #36
    Membre du Club
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 25
    Points : 56
    Points
    56

    Par défaut

    Unknow0: je suis d'accord avec toi les articles ne sortent pas de nulle part (la source principale d'information étant l'AFP). Si on veut faire du sarcasme, je dirai qu'il faut un journaliste pour ajouter quelques fautes
    Plus sérieusement, ma phrase sur ceux qui ne font rien concernait plus les patrons des journaux que les journalistes en eux-mêmes.
    En effet, pendant des années, ils ne sont pas bougés pour investir dans les médias d'avenir (comme les majors) et now c'est trop tard pour eux et veulent taxer ceux qui ont oser se bouger.

    Après le temps donnera raison à une des deux parties si Google ose retirer les sites français (je ne pense pas qu'ils vont le faire).

    Et dans le pire des cas, l'état pourra faire une taxe sur les FAI pour sauver la presse française.

  17. #37
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 538
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 30
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 538
    Points : 3 275
    Points
    3 275

    Par défaut

    Je pense pour ma part plus comme Fcharton...

    Le problème me parait bien plus complexe que l'on ne pourrait le penser au premier abord. La presse est actuellement en train de changer de modèle, et le nouveau heurte beaucoup d'habitudes, et change pas mal de choses sur la manière de faire du journalisme.

    Un exemple tout simple, les titres ne sont plus fait par le journaliste, mais par une équipe marketing spécialisée en référencement. Le titre peut dailleur changer régulièrement pour améliorer le positionnement.

    De plus, un journal a une ligne éditoriale, et une responsabilité juridique. Dans le cas de google actualité, y a t'il une ligne éditoriale ? Comment est fait le tri entre les bons et les mauvais articles ? Quel est le critère pour mettre un article en première ou seconde position ? Qu'est ce qui empeche de jouer avec l'ordre des articles pour orienter les resultats de recherche dans un sens que l'on aime plus, bref a franchir la frontière entre referencement et journalisme ?

    La question n'est pas simple, et la réponse n'a été donné dans aucun pays clairement pour le moment. (juridiquement parlant)

    Par ailleur, google actualité permet a google de suivre encore plus d'habiture des utilisateurs, mais aussi de selectionner les thèmes qui les interesse le plus. Encore des bénéfices pour google.
    D'un autre coté, les autres acteurs sont perdant :
    - Les journaux qui doivent adapter leur méthodes aux bon vouloir d'un acteur dominant pour garder leur clientèle.
    - Les pays qui ne touchent absoluement aucun revenus de la valeur ajoutée par google, chose facilitée par le net et son accés international.(quoi de plus simple que de délocaliser un serveur maintenant...)

    Les journaux ne veulent pas donner leur pouvoir a une entreprise privée, et je pense que c'est plutot une chose saine. Ils ne veulent peut être pas non plus d'un service, bien que considéré utile par beaucoup) qui corromp leur métier. N'oublions pas que c'est une entreprise privée, sur lacquelle nous n'avons aucune prise. Qui dit que demain google ne deferencerait pas un journaux en particulier qui lui poserait des soucis, ou une partie de ses articles ?

    Quid également des extraits d'articles mis à disposition sur google actualité ? Comment s'applique le droit d'auteur dessus ? Ce n'est pas parce qu'ils sont mis à la disposition du public qu'une autre société a le droit de batir un service commercial dessus.

    Bref, beaucoup de choses à voir sur un problème complexe...

  18. #38
    Membre expérimenté
    Inscrit en
    octobre 2004
    Messages
    329
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2004
    Messages : 329
    Points : 528
    Points
    528

    Par défaut

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Par ailleur, google actualité permet a google de suivre encore plus d'habiture des utilisateurs, mais aussi de selectionner les thèmes qui les interesse le plus. Encore des bénéfices pour google.
    Oui des bénéfices pour Google, encore heureux !

    D'un autre coté, les autres acteurs sont perdant :
    Ils n'ont aucune obligation d'entrer dans le système... Mais peut-être que tu oublis qu'ils y ont intérêt !

    Les journaux ne veulent pas donner leur pouvoir a une entreprise privée, et je pense que c'est plutot une chose saine.
    Et ils veulent donner leur "pouvoir" à qui ? Et les "journaux" ne sont pas des entreprises privées ? Ça ne veut rien dire là...


    Ils ne veulent peut être pas non plus d'un service, bien que considéré utile par beaucoup) qui corromp leur métier.
    Fabriquant de bougies...

    N'oublions pas que c'est une entreprise privée, sur lacquelle nous n'avons aucune prise. Qui dit que demain google ne deferencerait pas un journaux en particulier qui lui poserait des soucis, ou une partie de ses articles ?
    Comme toute entreprise dans une économie de marché, elle fournit ce qui va lui attirer des clients. Donc en tant que client "en masse" on a tout le contrôle au contraire.

    Quid également des extraits d'articles mis à disposition sur google actualité ? Comment s'applique le droit d'auteur dessus ? Ce n'est pas parce qu'ils sont mis à la disposition du public qu'une autre société a le droit de batir un service commercial dessus.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_courte_citation ?

  19. #39
    En attente de confirmation mail

    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    766
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 766
    Points : 1 067
    Points
    1 067

    Par défaut

    Citation Envoyé par MikePombal Voir le message
    Je parlais de Google car c'est le visé de cet article, mais je suis tout à fait d'accord avec toi ce sont toutes les grosses boîtes qui profitent de cette situation. Donc oui je "râle" contre toutes celles-ci
    Je pense que tu met pile-poil le doigt dans l'oeil du problème : on fait une loi sur la fiscalité des journaux au lieu de faire une loi sur les paradis fiscaux.

    Les paradis fiscaux enlève des soux à notre niveaux de vie, la rénovation des quartiers, la retraite des pauvres mamies, mais vu que les journeaux ont un lobby, ok pour les mamies, mais touche pas au figaro.

    C'est n'importe quoi ! Mais révélateur de notre démocratie.

  20. #40
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 538
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 30
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 538
    Points : 3 275
    Points
    3 275

    Par défaut

    Citation Envoyé par Joker-eph Voir le message
    Et ils veulent donner leur "pouvoir" à qui ? Et les "journaux" ne sont pas des entreprises privées ? Ça ne veut rien dire là...
    Il y a une grande différence entre 1 entreprise qui possède 95% du marché sur l'agrégation de contenu comme google actualité, et des dizaines de journaux en France.

    De plus, en tant que journal, les sociétés sont responsable de leur ligne editoriale, ce dont je doute que google soir.


    De plus, tout le monde semble penser que les journaux ont besoin de google actualité, mais l'inverse est aussi vrai. Si les journaux décident ensemble de boycotter le service, google actualité ferme(doncc moins de sous et d'infos pour google). Les gens prendront juste d'autres habitudes pour avoir leur informations, comme aller directement sur les sites web.
    Il y aura une baisse momentanée de l'audience, mais sur le long terme, je doute que les journaux n'y gagnent pas, en particulier en tuant un adversaire économique qui pompe une part non négligeable des revenus publicitaires.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •