Publicité
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 61
  1. #21
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Déjà, quel preuve sera recevable sur le net... a moins de mettre un detecteur d'empreinte digitale devant le PC, et de se preconnecter sur un système gouvernemental qui authentifiera pour quelques minutes l'utilisateur, tu ne peux pas savoir qui est derrière l'écran.

    En plus, le cinema ou le supermarhé, ils vérifienty, mais ne gardent pas une photocopie de la carte après ton passage. Alors que le site web, il va bien falloir qu'il garde une preuve que tu as accés.
    Non, un enfant peut aussi avoir une fausse carte d'identité, ou avec une photo floue, un commerçant peut fermer les yeux, il peut se faire accompagner d'un plus vieux, etc... Aucun système n'est parfait, mais un controle imparfait vaut mieux que pas de controle du tout.

    Je pense qu'on pourrait très facilement demander à certains sites de n'être accessibles qu'à des abonnés, ayant justifié de leur age lors de leur abonnement. Cela resterait fraudable, mais ca éliminerait une grande partie du problème. En fait, il suffirait de rendre les sites responsables. C'est ce qu'on fait avec les débits de boissons : si tu te fais choper, ca peut très mal tourner. Sur l'internet, la lâcheté est un peu de mise...

    Sur la responsabilité parentale, je suis d'accord, mais l'Etat a aussi dans ses attribution la protection des mineurs, il est normal qu'il l'assume.

    Francois

  2. #22
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 629
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 31
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 629
    Points : 3 388
    Points
    3 388

    Par défaut

    Et tu rends comment les sites extra hexagonal responsable ?
    Tu utilises quelle loi ? Quelle force si ils ne le font pas ?

    Comment peux tu changer le modele commercial d'un site exterieur à la France ?
    Commenty surtout imaginer que les gens renonce à l'annonymat pour un site pornographique ? C'est une perte seche de 99% de leurs clients.
    Coment faire entre autre pour que la personne soit sure de s'abonner a un site qui lui fournira ce qu'il veut si il ne peut pas tester avant ?

    Je veux bien essayer d'y reflechir, mais l'interdiction bete et méchante sur internet, c'est juste impossible techniquement à mettre en place.

    Et le fait de venir avec une carte floutée, ou un adulte(la deuxieme solution est légale en plus) n'a rien à voir.
    Conserver l'identité de quelqu'un, c'est réglementé. Quel serait le pouvoir de nuisance d'un site pornographique qui aurait le nom, prenom de tous ses utilisateurs ? Donnerais tu ta un moyen de t'identifier a coup sur a un site web ?

    La seule solution technique que je vois, c'es qu'on créé un service open id vérifié administrativement.(par exemple lors du recencement)
    Que l'on s'identifie sur ce service, qui puisse valider la majorité ou pas de la personne, ou d'autres infos utiles, et publique, mais sans divulguer d'autres informations.
    Mais je ne doute pas que 99% des gens auraient 123456 comme mot de passe, et donc que l'identification serait mauvaise...
    Il faudrait alors mettre en place une reconnaissance faciale ou par emprinte, ce qui veut dire beaucoup de données... stockées par un état tout puissant.

  3. #23
    Expert Confirmé
    Homme Profil pro Benoît
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 738
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Benoît
    Âge : 33
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 738
    Points : 2 908
    Points
    2 908

    Par défaut

    pmithrandir:
    Tu peux déjà t'attaquer à ceux qui ne respecte pas les critères en France, puis tu peux dénoncer aux autorités compétentes d'un autre pays les sites qui ne respecterait pas la législation du pays.
    Si tu as un site hébergé illicite au Canada, Arcep pourrait l'indiqué aux autorité du Canada. (ps : c'est déjà ce qui se passe avec les sites pédopornographique, ect)

    PS : Pour moi c'est pas les sites pornos qui me pose un problème, ce qui me pose plus problème c'est la pub pour un site porno et surtout les sites haineux ou d'escrocries

    Et vu ce qu'on fait avec la PEGI, les interdictions me font un peu rire (jaune)
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  4. #24
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 629
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 31
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 629
    Points : 3 388
    Points
    3 388

    Par défaut

    Continuons avec l'exemple du porno.

    Si on dit : ok, en france il faut s'enregistrer.
    Ca veut dire que tous les sites francais sont mort dans les 3 semaines.
    Mais surtout, c veut dire créer une distorsion de concurrence entre les sites francais et les etrangers importante.

    Pour quel gain ?

    Et puis, sur quel loi s'appuyer pour demander a un site canadien de forcer l'authentification des francais ? Comment éviter les proxy qui ne manqueraient pas de voir le jour ?

    Au final, on arriverait a une situation bien pire que maintenant, ou l'utilisation de proxy se democratiserait. On a déjà vu avec hadopi et les torrents, ou le lendemain, des solutions clefs en main pour 15-20 euros par mois proposait un proxy anonimysé pour pouvoir continuer a télécharger... et surtout avec une augmentation fulgurante des données encryptées, au point que les agences d'espoionage étrangères ont gentiment raler auprès de notre gouvernement parce qu'on protegait les vrais escrocs en créant un brouillard épais de connection cryptées...

  5. #25
    Expert Confirmé Sénior Avatar de Marco46
    Homme Profil pro Marc
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    1 877
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Marc
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 1 877
    Points : 4 486
    Points
    4 486

    Par défaut

    Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
    Déjà en premier lieu, il faudrait savoir quelles seront les règles et les moyens à disposition de la CSA/ARCEP avant de crier au loup...
    Ben perso la crainte que j'ai c'est qu'ils rajoutent l'AFNIC à la fusion CSA/ARCEP et que le CSA se mettent à faire joujoux avec le .fr puis, qu'ils imposent aux FAIs des filtrages d'URL sur demande administrative.

    En bref un retour au XIXeme siècle.

    Lorsque le web est apparu en France, les propositions de loi pour encadrer la création de sites web étaient hallucinantes, lire Laurent Chemla à ce sujet. Ils continuent d'essayer dans cette voie là preuve qu'ils n'ont rien compris.

    Pour ce qui est des dégâts collateraux je suis d'accord avec pmithrandir.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  6. #26
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Et tu rends comment les sites extra hexagonal responsable ?Tu utilises quelle loi ? Quelle force si ils ne le font pas ?
    La même que pour la presse... Un magazine peut parfaitement être interdit de diffusion en France.

    Pour un site c'est exactement pareil, il est possible que cela impose un filtrage du réseau et que celui ci soit imparfait, mais c'est techniquement possible, et légalement faisable. (Note que ce filtrage existe déjà un peu partout, en France aussi).

    Dans la mesure où les règles sont claires, où les autorités qui effectuent le filtrage sont sous le controle d'un pouvoir légitimement élu et ou la contestation est possible, je ne vois pas le problème. (C'est la différence avec l'internet chinois, si tu veux)

    Maintenant, on peut aussi partir du principe que l'internet est une zone de non droit, puisque "l'on n'y peut rien", mais cette position ne me parait n'avoir aucun avenir...

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Commenty surtout imaginer que les gens renonce à l'annonymat pour un site pornographique ? C'est une perte seche de 99% de leurs clients.
    Comment croyais tu qu'ils faisaient avant? Et que veux tu que cela fasse à l'Etat?

    Ceci dit, je suis certain qu'ils trouveront une solution quand ils y seront obligés, ce n'est juste pas mon problème, comme je me contrefiche du manque à gagner pour les marchands d'armes quand on a interdit la détention d'armes de guerre en France.

    Ensuite, c'est juste une question de choix. On veut que l'Etat soit chargé de la protection de l'enfance ou non? Si on répond oui, alors il est parfaitement dans son droit en sévissant contre la liberté d'expression des sites web et l'anonymat de leurs utilisateurs, si on répond non, alors il faut arrêter l'hypocrisie vis à vis des magazines, et fermer la DASS (je ne vois pas pourquoi on priverait de leurs enfants des parents alcooliques qui leur tapent dessus: c'est du domaine privé, non?)

    Francois

  7. #27
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Ben perso la crainte que j'ai c'est qu'ils rajoutent l'AFNIC à la fusion CSA/ARCEP et que le CSA se mettent à faire joujoux avec le .fr puis, qu'ils imposent aux FAIs des filtrages d'URL sur demande administrative.

    En bref un retour au XIXeme siècle.
    C'est bien de cela qu'on parle. Cela existe déjà, pour des cas particuliers, et c'est amené à s'étendre, quoi qu'on fasse, simplement parce que le web a pris une telle place qu'il ne peut pas rester au dessus des lois nationales, et que le seul moyen de pénaliser un site, c'est de le filtrer.

    La question n'est pas de savoir s'il y aura du filtrage, mais comment celui ci sera encadré. Et c'est là qu'une attitude constructive des acteurs de l'internet serait une bonne chose.

    Mais bon, ça demanderait du courage, et un peu de hauteur de vue (accepter par exemple qu'un filtrage de l'internet dans une démocratie comme la France, ce n'est pas exactement la même chose qu'un filtrage de l'internet en Chine), peut être est ce trop demander.

    Entre temps, les défenseurs de "l'internet du bon vieux temps" (que la plupart d'entre eux n'a jamais connu) sont les idiots utiles de quelques gros escrocs.

    Francois

  8. #28
    Membre Expert Avatar de bizet
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2005
    Messages
    717
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juin 2005
    Messages : 717
    Points : 1 351
    Points
    1 351

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    (accepter par exemple qu'un filtrage de l'internet dans une démocratie comme la France, ce n'est pas exactement la même chose qu'un filtrage de l'internet en Chine), peut être est ce trop demander.
    Francois
    En Australie, ils ont essayé. Wikileaks a affirmé qu'il n'y avait pas que des sites sensibles, ce que le gouvernement réfute...
    Qui croire?

    Et pourtant l'Australie ce n'est pas exactement la même chose que la Chine.

  9. #29
    Expert Confirmé
    Homme Profil pro Benoît
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 738
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Benoît
    Âge : 33
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 738
    Points : 2 908
    Points
    2 908

    Par défaut

    Citation Envoyé par bizet Voir le message
    En Australie, ils ont essayé. Wikileaks a affirmé qu'il n'y avait pas que des sites sensibles, ce que le gouvernement réfute...
    Qui croire?

    Et pourtant l'Australie ce n'est pas exactement la même chose que la Chine.
    C'est marrant parque dans plein de poste on nous dit que c'est infaisable, et dans d'autre on nous dit que ca se fait déjà

    ps : il me semble qu'en France on bloque déjà certains site, que d'autre site sont fermer mais bon j'ai du rêver
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  10. #30
    Membre éclairé Avatar de Algo D.DN
    Homme Profil pro Algo Domenico D. N.........
    WPM
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    128
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Algo Domenico D. N.........
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : WPM
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 128
    Points : 385
    Points
    385

    Par défaut

    Si j'ai bien compris les communiqués et autres rapports émanant du CSA, c'est une question de concurrence déloyale de business entre opérateurs diffuseurs qu'il faut réajuster, le média traditionnel perds des parts de marchés, et le CSA n'a plus plus que l'os à ronger, alors pour ré-garnir la dinde, le CSA a une cible toute trouvé, mettre en cause Internet.

    S'il y a des pratiques abusives ou déloyales à imposer, le CSA n'a qu'à s'adresser aux diffuseurs pour garantir l'intérêt général dans notre économie de marché, qu'est ce qui empêche le CSA ou les autorités de régulation audio vidéo de s'adresser aux opérateurs de WebTV pour concurrence déloyale.

    Les diffusions via les BoxTV et les GoogleTV AppleTV ou encore AmazoneTV peuvent se faire filtrer ou réguler, je le conçois, toute entreprise tirant un revenu de l’exploitation d’une œuvre doit participer au financement de la création.

    Cela fait une dizaine d'années que le média traditionnel se fait grignoter (des parts de marché), le CSA a suivi cette inflexion de courbe, non pas à cause d'Internet mais par la multiplicité des SMAD, M6, TF1, FranceTV, AppleTV, GoogleTV, AmazoneTV, etc. et la vidéo à la demande (SMAD), les chaines usent d'internet pour toucher un public qu'elles ne peuvent pas atteindre par laur média traditionnel, et l'utilisent comme un média complémentaire, en quoi internet serait-il en cause...

    le Net est un espace de liberté, de créativité, de partages du savoir, qui a cette faculté de s'auto-réguler quand les choses sortent de leur contexte, Internet ne doit pas servir de bouc émissaire des contraintes qu'impose le business audio ou télé visuel, ou de tout autres business maker.

    Si le CSA ou les gouvernants font mine de ne pas comprendre, en prétextant qu'internet est la cause de la défection des médias traditionnels, c'est un peu court, la transition de type WebTV interactive n'est nullement la couse d'internet, mais un média qui a muté pour converger vers une plus grande interactivité, et si le CSA se sent dépassé ils n'ont qu'a centrer leurs champs d'action vers les BoxTV et autres médias de diffusion dédiés...

    Librement.

    Mouv'on the web think planet and stay free....

  11. #31
    Expert Confirmé Sénior Avatar de Marco46
    Homme Profil pro Marc
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    1 877
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Marc
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 1 877
    Points : 4 486
    Points
    4 486

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    C'est bien de cela qu'on parle. Cela existe déjà, pour des cas particuliers, et c'est amené à s'étendre, quoi qu'on fasse, simplement parce que le web a pris une telle place qu'il ne peut pas rester au dessus des lois nationales, et que le seul moyen de pénaliser un site, c'est de le filtrer.

    La question n'est pas de savoir s'il y aura du filtrage, mais comment celui ci sera encadré. Et c'est là qu'une attitude constructive des acteurs de l'internet serait une bonne chose.

    Mais bon, ça demanderait du courage, et un peu de hauteur de vue (accepter par exemple qu'un filtrage de l'internet dans une démocratie comme la France, ce n'est pas exactement la même chose qu'un filtrage de l'internet en Chine), peut être est ce trop demander.

    Entre temps, les défenseurs de "l'internet du bon vieux temps" (que la plupart d'entre eux n'a jamais connu) sont les idiots utiles de quelques gros escrocs.

    Francois
    Je me demande si tu fais exprès de pas comprendre à la mode souviron ...

    Je ne dis pas que je ne veux pas de filtrage dans l'absolu. Il y a déjà du filtrage sur décision de justice. Je dis que je ne veux pas d'un filtrage décidé par autre chose qu'une cour de justice. Exactement comme il n'y a pas de filtrage de contenu décidé par un organisme administratif pour la presse écrite.

    Faut-il que je l'écrive en rouge et en taille 7 ?

    Je suppose qu'on est tous les deux d'accord sur ce point. A partir de ce moment, force est de constater que c'est déjà possible. Il est possible d'attaquer en justice un contenu présent sur le web, de la même manière que l'on peut attaquer un contenu présent sur un journal papier. Il n'y a pas de différences de fond, il suffit d'engager une procédure judiciaire.

    Deuxièmement, le filtrage est une mauvaise solution car extrêmement simple à contourner, la solution la plus efficace pour faire retirer un contenu d'internet s'est d'attaquer en justice et de gagner.

    Tu dis qu'Internet est une zone de non droit, mais c'est faux, Internet est régit par les lois des pays dans lesquels sont présents les serveurs. C'est logique et c'est normal.

    Donc je te réitère ma question, à quoi servirait le CSA dans ce contexte ?

    Je te rappelle qu'à la base la mission du CSA c'est de vérifier que les chaines privées/privatisées respectent le cahier des charges. Travail qu'il ne fait pas. Et progressivement ils ont rajouté tout une série de petites conneries du style carré blanc ou rouge etc ... On s'en balance de ça. Totalement. Ca ne doit pas servir de prétexte pour venir foutre le bordel sur la totalité du web (je parle du web là pas d'internet).
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  12. #32
    Membre Expert
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    509
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 509
    Points : 1 394
    Points
    1 394

    Par défaut

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Et puis bon, le site pédophile a tous les coins de rue, c'est surtout un mythe. J'avais fait un sondage la :
    http://www.developpez.net/forums/d10...ornographique/

    Et bon, en lisant les resultats et les comentaires, on s'apercoit qu'a part si on traine très régulièrelent sur des endroits non cencurée comme 4chan, on ne tombe jamais dessus.
    Après, la surveillance des canaux pour enfants me semble primordiale, comme le fait d'eduquer les parents à éduquer leurs enfants aux nouvaux vecteurs de communication. On peut dailleur espérer que els nouvelmels générations vont faire mieux que les anciennes sur ce sujet, puisqu'elles bercent dedans depuis plus longtemps.
    Pour la pornographie, je pense qu'il s'agit beaucoup d'éducation de la part des parents. Et surtout d'arriver à expliquer, peut être en classe, que ca existe, mais que ce n'est qu'une facette de la chose, et qu'on apprend sur le tas et pas en regardant des films.

    J'avais lu dans un autres débat qui tournais autour des libertés et d'internet que ce genre de site était justement black-listé du net par les autorité pour pas que l'on tombe dessus, une genre de liste noire que les fai devais respecter et surtout ne pas divulguer. Par conséquent on ne peux donc pas tomber par hasard sur un site pédopornographique. Sauf dans une conversation, mais la c'est avec des acteur incontrôlable.

    Je ne me suis pas renseigner plus que ça, mais j'imagine que déjà faire une tel liste causerai des soucies, comment être sur que les site black-listé ne sont pas des site politique qu'on ne veux pas voir éclater au grand jour ? Pourtant ça ne m'étonnerai pas que cette liste existe et que donc une grande partie de l'internet nous est déjà caché.


    Pour les liberté d'internet je pense que il ne doit pas avoir de "CSA" du net, l'idée du permis d'internet et peux être absurde, mais c'est plus par la qu'il faut creuser, même si éduqué une population à se tenir bien est presque impossible. Je préfère moi même me censuré et ma famille, que de perdre le contrôle et de voir la population se faire traiter comme des enfants incapable de réfléchir. Mais ça paraphrase déjà pas mal les post de Marco46 & pmithrandir
    Ce post à été écrit par un panda

  13. #33
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par bizet Voir le message
    En Australie, ils ont essayé. Wikileaks a affirmé qu'il n'y avait pas que des sites sensibles, ce que le gouvernement réfute...
    Qui croire?
    Je ne sais pas trop qui croire... Dans Wikileaks il y a wiki, ce qui n'est pas bon signe.

    Sérieusement, le filtrage d'internet existe PARTOUT: les sites contrevenant à la loi sont fermés par les autorités des pays. Tout comme des livres sont retirés de la vente, des films sont interdits aux mineurs, des journaux interdits de paraitre, des associations dissoutes...

    Mais ça ne fait pas de tous ces pays des dictatures, mais des états de droit. Dans des pays démocratiques (comme l'Australie, ou la France), il y a un processus légal, et les citoyens peuvent demander des comptes à l'Etat (directement ou pas).

    L'internet chinois, c'est vraiment très différent. La tu peux voir un commentaire, un message, voire un blog disparaitre sans autre forme de procès, et sans une adresse à qui t'adresser. Un site peut devenir inaccessible, un jour, sans qu'on sache pourquoi, ni à qui s'adresser (et parfois revenir, six mois plus tard).

    Et c'est là que le débat sur le CSA et les administrations de ce type prend tout son sens. Si on veut que la censure française de l'internet soit de type australien et pas chinois, il vaudrait mieux qu'il y ait des corps de controle relativement indépendants.

    Francois

  14. #34
    Expert Confirmé Sénior Avatar de Marco46
    Homme Profil pro Marc
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    1 877
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Marc
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 1 877
    Points : 4 486
    Points
    4 486

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message

    Sérieusement, le filtrage d'internet existe PARTOUT: les sites contrevenant à la loi sont fermés par les autorités des pays. Tout comme des livres sont retirés de la vente, des films sont interdits aux mineurs, des journaux interdits de paraitre, des associations dissoutes...
    Aïe aïe aïe ... Filtrer un site et fermer un site sont deux choses très différentes ...

    On peut mettre beaucoup de choses derrière "autorités du pays".
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  15. #35
    Expert Confirmé
    Homme Profil pro Benoît
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 738
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Benoît
    Âge : 33
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 738
    Points : 2 908
    Points
    2 908

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message

    Je ne dis pas que je ne veux pas de filtrage dans l'absolu. Il y a déjà du filtrage sur décision de justice. Je dis que je ne veux pas d'un filtrage décidé par autre chose qu'une cour de justice.
    Je ne savait pas que le CSA avait le pouvoir de censure sur la TV
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  16. #36
    Expert Confirmé Sénior Avatar de Médinoc
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2005
    Messages
    24 272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2005
    Messages : 24 272
    Points : 34 552
    Points
    34 552

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Sérieusement, le filtrage d'internet existe PARTOUT: les sites contrevenant à la loi sont fermés par les autorités des pays. Tout comme des livres sont retirés de la vente, des films sont interdits aux mineurs, des journaux interdits de paraitre, des associations dissoutes...
    Il n'y a que la partie en gras qui est valide. Le reste, c'est refuser aux gens l'accès à l'information.

    Il y a une GROSSE MARGE entre interdire quelque chose au mineurs, interdire de montrer aux gens ce qu'ils n'ont pas envie de voir, et interdire aux gens ce qu'ils veulent voir.

    Un filtrage qui n'est pas administrable par le client lui-même, c'est de la censure. Firefox qui bloque les sites dits "dangereux"? Pas de la censure, car je peux décider de passer outre. L'État qui bloque les sites dits "dangereux"? Censure.
    SVP, pas de questions techniques par MP. Surtout si je ne vous ai jamais parlé avant.

    "Aw, come on, who would be so stupid as to insert a cast to make an error go away without actually fixing the error?"
    Apparently everyone.
    -- Raymond Chen.
    Traduction obligatoire: "Oh, voyons, qui serait assez stupide pour mettre un cast pour faire disparaitre un message d'erreur sans vraiment corriger l'erreur?" - Apparemment, tout le monde. -- Raymond Chen.

  17. #37
    Expert Confirmé
    Homme Profil pro Benoît
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    1 738
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Benoît
    Âge : 33
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 1 738
    Points : 2 908
    Points
    2 908

    Par défaut

    Citation Envoyé par Médinoc Voir le message
    Il n'y a que la partie en gras qui est valide. Le reste, c'est refuser aux gens l'accès à l'information.

    Il y a une GROSSE MARGE entre interdire quelque chose au mineurs, interdire de montrer aux gens ce qu'ils n'ont pas envie de voir, et interdire aux gens ce qu'ils veulent voir.

    Un filtrage qui n'est pas administrable par le client lui-même, c'est de la censure. Firefox qui bloque les sites dits "dangereux"? Pas de la censure, car je peux décider de passer outre. L'État qui bloque les sites dits "dangereux"? Censure.
    Il me semble qu'il y a de la censure aussi la justice à ce que je sache c'est toujours l'état
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  18. #38
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Je me demande si tu fais exprès de pas comprendre à la mode souviron ...
    Je ne le fais pas exprès, mais je le prends comme un compliment.

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Je ne dis pas que je ne veux pas de filtrage dans l'absolu. Il y a déjà du filtrage sur décision de justice. Je dis que je ne veux pas d'un filtrage décidé par autre chose qu'une cour de justice. Exactement comme il n'y a pas de filtrage de contenu décidé par un organisme administratif pour la presse écrite.
    Je n'en disconviens pas. Il y a toujours, dans des cas de ce type (fermeture d'un bar, interdiction d'un livre, fermeture d'un site), une décision de justice, qui peut être rapide (référé) si on juge qu'il y a urgence, voire déléguée à la police ou d'autres administrations. Mais tout ceci a lieu dans un cadre juridique précis, on n'est pas dans la censure et le bon plaisir.

    Ceci dit, remarque qu'il va être très difficile de poursuivre en justice un individu anonymement planqué derrière un registrar peu regardant, opérant depuis un serveur basé en ukraine, lui même ayant un numéro de téléphone que ne répond plus et un email qui fonctionne mal.

    Dans la plupart des cas, et dans l'intérêt de la justice (qui à un peu autre chose à faire), on aura, pour les sites litigieux, une sorte de "fermeture administrative". Bref, je ne suis pas sur de voir la nuance...

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Je suppose qu'on est tous les deux d'accord sur ce point. A partir de ce moment, force est de constater que c'est déjà possible. Il est possible d'attaquer en justice un contenu présent sur le web, de la même manière que l'on peut attaquer un contenu présent sur un journal papier. Il n'y a pas de différences de fond, il suffit d'engager une procédure judiciaire.
    Oui, et l'Etat, au titre de la protection des consommateurs, des mineurs, etc, peut le faire, et ce serait la mission d'organes comme le CSA. J'avoue ne plus comprendre pourquoi tu ne voulais pas en entendre parler ce matin...

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Deuxièmement, le filtrage est une mauvaise solution car extrêmement simple à contourner, la solution la plus efficace pour faire retirer un contenu d'internet s'est d'attaquer en justice et de gagner.
    Mais c'est aussi la plus lente et la moins sure d'aboutir, avec des FAI qui se déclarent irresponsables, des serveurs à l'étranger (qui se déclarent aussi irresponsables, bien souvent) et des sites enregistrés sous des noms bidons.

    Donc, oui, tu as raison, mais en pratique, si la décision ne peut être obtenue rapidement, et si le site contrevient fortement à la loi, le filtrage administratif est la bonne méthode.

    La facilité de contournement ne me parait pas un bon argument. Pour reprendre nos métaphores routières, il est très facile de contourner une limitation de vitesse, et pourtant elles existent...

    La seule question, à mon avis, serait de savoir si le contournement du filtrage devrait être pénalisé. Je pense que oui: si un site est filtré, c'est parce qu'il enfreint la loi, si tu contournes le filtrage, c'est pour enfreindre la loi...

    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Tu dis qu'Internet est une zone de non droit, mais c'est faux, Internet est régit par les lois des pays dans lesquels sont présents les serveurs. C'est logique et c'est normal.
    Ce n'est pas exact. Essaye demain de créer un site contrevenant gravement à la loi, en français, mais sur un serveur kazakh, laisse bien ton adresse et ton nom, et tu verras des policiers français débarquer chez toi et te trainer devant un tribunal français.

    Mais quand bien même, c'est exactement la définition d'une zone de non droit. Un citoyen français pourrait échapper au droit français sous prétexte qu'il a délocalisé son serveur (et je ne te parle même pas du bouzin avec le cloud!). Et que dire de l'anonymat? Seul internet permet de créer une entreprise sous un faux nom...

    Tout ceci va dans le sens d'une évolution de la législation qui fait que les utilisateurs d'un pays, sur internet, doivent respecter les lois de ce pays, et tout ceci mène, tout droit au filtrage.

    Francois

  19. #39
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Médinoc Voir le message
    Il n'y a que la partie en gras qui est valide. Le reste, c'est refuser aux gens l'accès à l'information.
    C'est vrai aussi des mineurs, remarque... Mais où est le problème?

    Il y a des tas d'information qu'on refuse 'aux gens'. Tout ce qui concerne la vie privée, d'abord. Tout ce qui a un caractère stratégique, militaire, commercial, relatif au maintien de l'ordre et à la sécurité des personnes, ou relevant du secret professionnel, ou du devoir de réserve pour certains fonctionnaires.

    Et bien sur, des livres sont interdits de publication. Un texte calomnieux sera retiré sur un simple référé, tu peux essayer de publier demain une thèse nouvelle et provocatrice sur l'inégalité des races, ou certains aspects de la seconde guerre mondiale, on refusera "aux gens" l'accès à "ton information".

    Bref, la liberté d'expression comme toutes les libertés s'exercent dans les limites de la loi. Quant au "droit à l'information", je crois que c'est un fantasme moderne, qui me fait toujours sourire quand je vois ses défenseurs, courageusement cachés derrière leurs pseudos, être très soucieux de leur droit à l'anonymat.

    Francois

  20. #40
    Expert Confirmé Sénior Avatar de Marco46
    Homme Profil pro Marc
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    1 877
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Marc
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 1 877
    Points : 4 486
    Points
    4 486

    Par défaut

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Je n'en disconviens pas. Il y a toujours, dans des cas de ce type (fermeture d'un bar, interdiction d'un livre, fermeture d'un site), une décision de justice, qui peut être rapide (référé) si on juge qu'il y a urgence, voire déléguée à la police ou d'autres administrations. Mais tout ceci a lieu dans un cadre juridique précis, on n'est pas dans la censure et le bon plaisir.

    Ceci dit, remarque qu'il va être très difficile de poursuivre en justice un individu anonymement planqué derrière un registrar peu regardant, opérant depuis un serveur basé en ukraine, lui même ayant un numéro de téléphone que ne répond plus et un email qui fonctionne mal.

    Dans la plupart des cas, et dans l'intérêt de la justice (qui à un peu autre chose à faire), on aura, pour les sites litigieux, une sorte de "fermeture administrative". Bref, je ne suis pas sur de voir la nuance...
    Donc puisque dans ton exemple le mec est planqué en Ukraine, tu veux fermer quoi ? Condamner qui ? Comment ? C'est pas très clair ton histoire ...

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Oui, et l'Etat, au titre de la protection des consommateurs, des mineurs, etc, peut le faire, et ce serait la mission d'organes comme le CSA. J'avoue ne plus comprendre pourquoi tu ne voulais pas en entendre parler ce matin...
    Je n'ai rien contre le filtrage d'un site sur la base d'une décision de justice.
    Je ne veux pas d'un organe administratif décidant unilatéralement ce que j'ai le droit de lire ou de publier.

    Je peux te le ré-écrire différemment une quatrième fois si tu le souhaites.

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Mais c'est aussi la plus lente et la moins sure d'aboutir, avec des FAI qui se déclarent irresponsables, des serveurs à l'étranger (qui se déclarent aussi irresponsables, bien souvent) et des sites enregistrés sous des noms bidons.

    Donc, oui, tu as raison, mais en pratique, si la décision ne peut être obtenue rapidement, et si le site contrevient fortement à la loi, le filtrage administratif est la bonne méthode.
    Gné ? La bonne méthode basée sur quoi ? Un filtrage c'est dans 95% des cas un filtrage DNS.

    Tu ne peux pas empêcher l'éditeur du site web d'obtenir un nouveau nom de domaine.
    Tu ne peux pas empêcher les lecteurs de changer de resolver DNS ou de monter le leur.

    C'est pour cela qu'il est largement admis que ce type de filtrage ne sert à rien sur Internet. C'est un filtrage qui est utile pour les admins réseaux de LAN pour restreindre les accès à des utilisateurs qui n'ont pas de droits admins sur leurs machines, et ne peuvent donc pas techniquement contourner le filtrage facilement.

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    La facilité de contournement ne me parait pas un bon argument. Pour reprendre nos métaphores routières, il est très facile de contourner une limitation de vitesse, et pourtant elles existent...

    La seule question, à mon avis, serait de savoir si le contournement du filtrage devrait être pénalisé. Je pense que oui: si un site est filtré, c'est parce qu'il enfreint la loi, si tu contournes le filtrage, c'est pour enfreindre la loi...
    Mais bien sur, donc maintenant tu proposes d'espionner la totalité du trafic des citoyens français pour vérifier que ces derniers n'aillent pas sur les sites interdits par l'état.

    Tu es entrain de perdre pied ...

    Citation Envoyé par fcharton Voir le message
    Ce n'est pas exact. Essaye demain de créer un site contrevenant gravement à la loi, en français, mais sur un serveur kazakh, laisse bien ton adresse et ton nom, et tu verras des policiers français débarquer chez toi et te trainer devant un tribunal français.

    Mais quand bien même, c'est exactement la définition d'une zone de non droit. Un citoyen français pourrait échapper au droit français sous prétexte qu'il a délocalisé son serveur (et je ne te parle même pas du bouzin avec le cloud!). Et que dire de l'anonymat? Seul internet permet de créer une entreprise sous un faux nom...

    Tout ceci va dans le sens d'une évolution de la législation qui fait que les utilisateurs d'un pays, sur internet, doivent respecter les lois de ce pays, et tout ceci mène, tout droit au filtrage.

    Francois
    Attends, je vais te faire une révélation, tiens toi bien :

    La majorité des produits que tu achètes dans ton quotidien sont fabriqués par des entreprises qui ne respectent pas le droit français.

    Mieux, révélation numéro 2. Il existe, parait-il, des entreprises bien françaises, qui délocalisent pour ne pas avoir à respecter le droit du travail français.

    Tu le crois ça sérieux ? Et pourtant, et pourtant ... C'est la triste vérité ...

    Et sais-tu que tu es très probablement un complice de tout ça ? Tu portes très probablement des vêtements fabriqués dans l'illégalité française par des chtis gnakwés de 12 ans travaillant 80 heures par semaine pour 1$ par jour !

    Donc si on suit ta logique, il faut fermer les frontières, cesser toute importation de produits qui ne sont pas fabriqués selon les règles de notre législation, et pour terminer punir les gens qui profitent de ces produits.



    Je pense que tu devrais prendre un peu de distance avec ce débat, le relire et réfléchir à la position que tu défends, elle est complètement ubuesque.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •