Publicité
+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
Page 7 sur 12 PremièrePremière ... 34567891011 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 140 sur 234
  1. #121
    Membre Expert Avatar de I_believe_in_code
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    220
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 36

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 220
    Points : 1 037
    Points
    1 037

    Par défaut

    Sur certains sujets de "Débats sur le développement -- le best of", on a droit régulièrement à un petit paragraphe sur l'importance pour le candidat à l'embauche de savoir s'intégrer à l'équipe, d'être ouvert, d'accepter les critiques, etc. Et de ne pas poser de "problème relationnel", une expression qui peut signifier un peu tout et son contraire. On oppose souvent, au bon candidat selon ce critère, le vilain geek solitaire qui a la science infuse mais qui s'intègre mal, qui ne fait pas exactement ce qu'on attend de lui, qui ne respecte pas les délais, etc. Et qui a un caractère épouvantable, cela va sans dire.

    Question : ce vilain geek, l'avez-vous déjà rencontré quelque part ? Ne s'est-il pas un peu calmé à un moment ? Je pense que nous en connaissons tous, un comme ça, et que certaines réalités l'ont vite obligé à se calmer. Ou sinon il a perdu son boulot. Bref, je ne pense pas que ce sont les specimens de cette espèce-là qui font le plus de mal à leur entreprise.

    Mais on continue de les présenter comme Le Diable.

    C'est toujours le geek attardé qui "pose un problème relationnel", ou en tout cas qui est pointé du doigt pour en poser.

    Mais j'ai remarqué une chose, par mon expérience (dans l'informatique puis dans l'enseignement / formation), et bien sûr il n'est pas dit que cette expérience soit généralisable...

    1) Dans les endroits où j'ai travaillé et où on m'a présenté le côté relationnel comme primordial, où j'ai beaucoup entendu parler d'esprit d'équipe, etc, l'ambiance s'est avérée assez épouvantable. Parce que les gens se cherchaient des poux tout le temps, ils se surveillaient les uns les autres, et c'était à celui qui pouvait le plus critiquer le "relationnel" des autres.

    2) Dans tous les autres endroits où j'ai travaillé, personne ne m'a jamais parlé de "relationnel", la question ne se pose même pas, et finalement je n'ai aucun avis sur les qualités relationnelles des gens avec qui j'ai été amené à travailler et avec lesquels je travaille encore pour une partie... aucun avis parce que la question ne se pose pas... parce que personne n'a le temps de jouer les superjuges des qualités relationnelles des autres, et que chacun se concentre sur le travail en lui-même.

    Curieusement, dans les endroits de type 2), le travail à faire est plus difficile, plus intéressant que dans les endroits de type 1) (c'est toujours mon expérience et elle seule qui parle), et les gens sont très concentrés. Ils n'ont pas de temps à perdre en querelles.

    J'ajouterais qu'il y a des geek dans les endroits de type 2, qu'ils travaillent bien, qu'ils sont respectés pour leurs spécificités et qu'eux mêmes ne prennent pas les non geek pour des gens à qui il manquerait une case.

    Je serais donc tenté de conclure, mais c'est volontairement simpliste et provocateur de ma part, que si vous travaillez dans un endroit où "l'esprit d'équipe" et le "bon relationnel" semblent si importants, c'est au contraire que l'ambiance dans laquelle vous travaillez n'est pas si géniale, et que le travail à faire ne vous occupe pas suffisamment.


    A moins que ce ne soit qu'une de ces inversions de valeurs propres à la nature humaine, du genre : "le relationnel, ce sont ceux qui en parlent le moins qui ont le meilleur".

    Ou que mon expérience ne soit tout simplement pas représentative, ce que je suis tout à fait prêt à entendre, ou plutôt à lire.

  2. #122
    Membre Expert Avatar de chaplin
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    1 213
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 1 213
    Points : 1 436
    Points
    1 436

    Par défaut

    Citation Envoyé par I_believe_in_code Voir le message
    Question : ce vilain geek, l'avez-vous déjà rencontré quelque part ? Ne s'est-il pas un peu calmé à un moment ? Je pense que nous en connaissons tous, un comme ça, et que certaines réalités l'ont vite obligé à se calmer. Ou sinon il a perdu son boulot. Bref, je ne pense pas que ce sont les specimens de cette espèce-là qui font le plus de mal à leur entreprise.
    Dans chaque boîte j'ai rencontré un profil comme tu le décris. Ils sont difficile à gérer, des égos de dictateur. D'un point de vu psyhcologique, je me pose la question s'ils ont conscience de ce qu'ils sont, "être ou ne pas être", that's the question ? Je dirais même que j'en ai fait ma spécialité, d'essayer de les faire prendre conscience d'eux même.

  3. #123
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 56

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 132
    Points : 13 087
    Points
    13 087

    Par défaut

    Citation Envoyé par I_believe_in_code Voir le message
    Je serais donc tenté de conclure, mais c'est volontairement simpliste et provocateur de ma part, que si vous travaillez dans un endroit où "l'esprit d'équipe" et le "bon relationnel" semblent si importants, c'est au contraire que l'ambiance dans laquelle vous travaillez n'est pas si géniale, et que le travail à faire ne vous occupe pas suffisamment.
    oui et non..

    Je suis d'accord avec l'ensemble de ton post, néanmoins, dans le sujet (c'est à dire pour l'embauche) je pense que l'appréciation d'une certaine "ouverture", ou "non-rigidité", qu'elle soit technique ou humaine, est nécessaire..

    Et ce d'autant plus que l'équipe en place est là depuis un certain temps... Avoir quelqu'un qui arrive et qui veut révolutionner d'emblée les trucs, ou qui prend tous les autres pour des c.ns et dit "c'est idiot" chaque fois qu'il rencontre une décision ou un bout de code qui ne correspond pas à sa manière de penser, ça a aussi un impact humain, et donc sur l'équipe, sa cohésion et son moral..
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  4. #124
    Expert Confirmé Sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    3 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 3 030
    Points : 8 532
    Points
    8 532

    Par défaut

    Citation Envoyé par leminipouce Voir le message
    (.../...) En bref, quelqu'un de normé, avec une capacité de remise en question, une capacité aussi à respecter les règles, et une touche de talent pour trouver les failles et les corriger au fil de l'eau... c'est quelqu'un de bénéfique pour une équipe.
    Un vantard à l'égo surdimensionné, en plus de te faire prendre des risques, de ne pas respecter les consignes (et parfois les spécs...) va te miner le moral de l'équipe, y apporter frustrations, énervements, etc... Bref, c'est à bannir.


    ... à mon humble avis, bien sûr ...
    réponse d'ingénieur : ça dépend.

    Si le code que tu veux farie cracher est standard, normé, alors oui, quelqu'un d'ordinaire, qui communique ordinairement, et ne fais pas chier, sera le meilleur choix possible. Si par contre tu cherches à faire de l'exceptionnel, à écraser la concurrence, il te faudra du haut de gamme question conception et programmation. Ce qui peux amener à choisir des gens plus difficilles à gérer. Des fois, ça en vaut la peine(qui a dit Mario Balotelli?). Mais il faut se donner les moyens de les gérer.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  5. #125
    Membre Expert Avatar de chaplin
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    1 213
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 1 213
    Points : 1 436
    Points
    1 436

    Par défaut

    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    oui et non..

    Je suis d'accord avec l'ensemble de ton post, néanmoins, dans le sujet (c'est à dire pour l'embauche) je pense que l'appréciation d'une certaine "ouverture", ou "non-rigidité", qu'elle soit technique ou humaine, est nécessaire..

    Et ce d'autant plus que l'équipe en place est là depuis un certain temps... Avoir quelqu'un qui arrive et qui veut révolutionner d'emblée les trucs, ou qui prend tous les autres pour des c.ns et dit "c'est idiot" chaque fois qu'il rencontre une décision ou un bout de code qui ne correspond pas à sa manière de penser, ça a aussi un impact humain, et donc sur l'équipe, sa cohésion et son moral..
    J'ai tenté cette expérience, d'avoir une ouverture d'exprit de non-régidité et je viens d'avoir le retour sur ma dernière mission et sans vouloir révolutionner ou dénigrer le travail des autres. J'ai pris la délicate décision de remettre à plat une architecture logicielle dans un programme en utilisant toutes les ressources humaines(internes et externes), car un programme sans architecture logicielle c'est comme un homme sans squelette, et ben je m'en suis pris plein la figure, bref j'en tire la conclusion que je suis archi nul puisque tout le monde est content que je parte.

  6. #126
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 56

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 132
    Points : 13 087
    Points
    13 087

    Par défaut

    Citation Envoyé par chaplin Voir le message
    J'ai tenté cette expérience, d'avoir une ouverture d'exprit de non-régidité et je viens d'avoir le retour sur ma dernière mission et sans vouloir révolutionner ou dénigrer le travail des autres. J'ai pris la délicate décision de remettre à plat une architecture logicielle dans un programme en utilisant toutes les ressources humaines(internes et externes), car un programme sans architecture logicielle c'est comme un homme sans squelette, et ben je m'en suis pris plein la figure, bref j'en tire la conclusion que je suis archi nul puisque tout le monde est content que je parte.
    non, tu n'es pas forcément archi-nul ...

    Cependant, pour faire ça, il faut être archi-diplomate... et arch-petit pas, et archi-menteur...

    Je l'ai fait une fois vraiment...

    Et ça taxe pas mal.. Passer son temps à mentir, ou tout au moins à ne pas dire l'entière vérité, passer son temps à discuter dans les couloirs ou discuter en buvant un café - difficile à facturer, donc double-temps pour faire mission officielle et mission officieuse...

    Il faut avoir ET l'équipe technique de son côté, ET les chefs, ET la Direction Générale.. Bref, il faut être sacrément diplomate et à l'aise dans tous les milieux, savoir parler à une Assemblée des actionnaires autant qu'au programmeur de base...

    Un casse-tête...

    Donc ça ne m'étonne pas trop..

    C'est tout l'art de la diplomatie : il faut faire croire que ça vient d'eux, la décision, et pas de toi... Et il faut le soutien de toute l'équipe, ou en tout cas des membres les plus influents et respectés..

    D'où l'importance de bien s'entendre...Et de s'être bien intégré..

    Alors surtout si tu es extérreur et que ta mission officielle n'est pas d'aider de manière générale (ce qu'était la mienne dans le cas cité), mais si elle bien ciblée, tu es rentré exactement dans le cadre que je disais plus haut : quel que soit ce que tu penses, c'est un levier essentiel de s'adapter et de ne pas vouloir tout chambouler.. et tu as provoqué exactement ce pourquoi je disais ce que tu citais : il vaut mieux le savoir - ou le percevoir - avant, plutôt que de générer des frustations des 2 côtés...


    PS: et la réaction de l'équipe est parfaitement logique : avoir passé 1, 2 5 ou 10 ans sur quelque chose, et que quelq'un vienne te dire "rahoo c'est de la m.rde" ou "rhoo faut tout changer", ça passe mal.. Surtout si ça n'est pas ta mission, et que ta mission est purement technique sur un petit pan.. Mais même si ta mission est plus large... Cela prend du temps, de la persuasion, et de l'entre-gent.. Donc des relations humaines.. Et cette partie est presque plus importante que la partie technique...
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  7. #127
    Membre Expert Avatar de chaplin
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    1 213
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 1 213
    Points : 1 436
    Points
    1 436

    Par défaut

    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    et la réaction de l'équipe est parfaitement logique : avoir passé 1, 2 5 ou 10 ans sur quelque chose, et que quelq'un vienne te dire "rahoo c'est de la m.rde" ou "rhoo faut tout changer", ça passe mal.. Surtout si ça n'est pas ta mission, et que ta mission est purement technique sur un petit pan.. Mais même si ta mission est plus large... Cela prend du temps, de la persuasion, et de l'entre-gent.. Donc des relations humaines.. Et cette partie est presque plus importante que la partie technique...
    oui et non .

    Il y avait de nouvelles spécifications fonctionnelles, du coup il fallait s'imspirer de l'existant pour faire du neuf, seulement il m'a fallu du temps pour comprendre tout le périmètre et à force de petits changements entre chaque cas, j'ai senti que ce que j'avais fait ne tenait plus la route, d'où la douloureuse décision alors qu'on était pas loin de la livraison. Mais quand une appli est déployée sur plusieurs milliers de postes, on n'avait pas droit à l'erreur sur l'implémentation.

    Edit: J'ai travaillé sur le noeud du projet, mais le problème étant bien posé, la refactorisation du code a simplifié davantage le maintenabilité du projet.

  8. #128
    Nouveau Membre du Club
    Homme Profil pro Fabrice Hauhouot
    Développeur logiciel
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Fabrice Hauhouot
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 43
    Points : 37
    Points
    37

    Par défaut

    Merçi pour ces critères, cela permettra aux candidats de se perfectionner.

  9. #129
    Membre actif
    Inscrit en
    décembre 2006
    Messages
    201
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2006
    Messages : 201
    Points : 181
    Points
    181

    Par défaut

    Un bon développeur est celui qui a commencé à coder sérieusement avant de rentrer en école. Il a également créé ses propres applications.
    Un mauvais développeur est un développeur qui veut être chef de projet ASAP alors qu'il n'a pas fait 2 ans d'expérience et qui dit que 'pisser du code' n'est pas pour lui.

  10. #130
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 56

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 132
    Points : 13 087
    Points
    13 087

    Par défaut

    Citation Envoyé par cirtey Voir le message
    Un bon développeur est celui qui a commencé à coder sérieusement avant de rentrer en école. Il a également créé ses propres applications.
    Ce sera très certainement un développeur relativement mauvais...

    Car il n'aura pas appris dans un cadre rigide, avec des règles, et se croira supérieur aux autres parce qu'il aura bidouillé des trucs qui marchent - selon lui...

    A moins qu'il soit très ouvert d'esprit et accepte la critique..

    Ce qui n'a pas l'air d'être ton cas, car je suppose que tu te places dans la catégorie que tu cites..
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  11. #131
    Expert Confirmé Sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    3 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 3 030
    Points : 8 532
    Points
    8 532

    Par défaut

    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    Ce sera très certainement un développeur relativement mauvais...
    Tiens, on est pas d'accord... moi je pense qu'il part avec une longueur d'avance.

    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    Car il n'aura pas appris dans un cadre rigide, avec des règles, et se croira supérieur aux autres parce qu'il aura bidouillé des trucs qui marchent - selon lui...
    Des gens(généralement bac+5) qui ont appris avec un cadre rigide, n'ont aucune créativité pour résoudre les problèmes, ou cassent la base juste parcequ'ils ne font pas la différence entre modifier l'alimentation d'un champ et renommer le champ en question, j'en ai vu.

    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    A moins qu'il soit très ouvert d'esprit et accepte la critique..
    Là, par contre, je suis d'accord. C'est même critique, comme qualité, d'accepter la critique.

    Citation Envoyé par souviron34 Voir le message
    Ce qui n'a pas l'air d'être ton cas, car je suppose que tu te places dans la catégorie que tu cites..
    le fait d'avoir programmé(et d'avoir aimé ça) avant de recevoir un enseignement est, à mon sens, un plus : celà donne des manières de penser supplémentaires. Il y a un risque d'arrogance(péché fatal dans notre métier), effectivement, mais le BAC+5 pas encore diplômé qui exige un poste de CdP n'en est pas dépourvu non plus.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  12. #132
    Expert Confirmé Sénior

    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 56

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 132
    Points : 13 087
    Points
    13 087

    Par défaut

    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Tiens, on est pas d'accord... moi je pense qu'il part avec une longueur d'avance.

    Des gens(généralement bac+5) qui ont appris avec un cadre rigide, n'ont aucune créativité pour résoudre les problèmes, ou cassent la base juste parcequ'ils ne font pas la différence entre modifier l'alimentation d'un champ et renommer le champ en question, j'en ai vu.
    Je ne parlais pas de ce genre de cadre rigide, mais de cadre rigide dans l'expérience, pas dans l'enseignement...

    La réflexion du membre auquel je répondais avait l'air de promouvoir le fait que le fait qu'un gars ait programmé sur sa calculette et puis sur on ordi perso, dans son coin, des programmes, en faisait un bon développeur par rapport à tous les autres.. Et que ça en ferait un bon CP tout de suite en plus...


    Si tu as appris durant tes années d'école, mais pas dans le cadre de l'école, tu auras pris des plis de mauvais comportement (il suffit de voir les posts de lycéens (voire plus) sur les forums techniques...) (obfuscation, usines à gaz, récupération de code extérieur, déveoppement broullon, tests incomplets, sur-consommation de ressources, complexité d'une solution......)

    Et ce que laissait transparaître le post était une haute opinion de soi, et un mépris pour ceux n'ayant pas fait ça...


    C'est ce que je voulais dire, par rapport au sujet du thread : cette personne aura beaucoup plus tendance à penser qu'il a raison "parce qu'il en fait plein avant", aura beaucoup plus tendance à contester les décisions ou conseils du CP ou de plus éxpérimentés que lui dans son milieu de travail, bref aura beaucoup plus de difficulté à s'insérer de manière convivaile - et à apprendre...

    Pour moi cela en fait donc vraisemblablement un plus mauvais programmeur qu'un autre...
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  13. #133
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 418
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Sortir de l'école et ne pas vouloir pisser du code ça ne m'étonne pas, mais cela dépend aussi de la quantité de code que tu as pondu pendant tes cours.

    Après je vois pas le coté stimulant de codé une fois que la conception est terminé, le temps n'étant plus à la réflexion (encore qu'il faut quand même prendre un recul très rapidement sur le travail en cour histoire d'anticipé certaine erreurs).

    Ensuite je rejoins le point de vue souviron34, internet ça se prend avec des pincette et coder avant ces études permets d'avoir un peu d'avance vite rattrapé si les gens s'investisse.

    en plus de ça apprendre dans sont c'est prendre de mauvaise habitude, ne pas mettre de norme sur sont code et être sensible à la redondance de code.

    En plus la plupart des gens qui dev avant l'école font des appli web, 3 balises et 4 if ...

    Par contre dans les tests ont souligne pas la capacité d'auto formation et de recherche personnelle qui est une des plus grosse faiblesse actuel dans notre métier ainsi que la capacité a prendre du recul sur sont travail, la remise en question c'est quand même vachement important.

    Et pour la javadoc je trouve que ça pollu un peu le code un commentaire de 50 ligne pour une sortie, 3 paramètres, ...
    Certes la partie documentation est primordial mais elle doit être intégré proprement afin de ne pas gêner les gens dans leurs travailler.
    Après c'est vrai que la doc au format web et un peu plus simpas mais dans le code c'est pas cool

  14. #134
    Expert Confirmé Sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    3 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 3 030
    Points : 8 532
    Points
    8 532

    Par défaut

    Citation Envoyé par jouana Voir le message
    Sortir de l'école et ne pas vouloir pisser du code ça ne m'étonne pas, mais cela dépend aussi de la quantité de code que tu as pondu pendant tes cours.
    Mais ne dis pas que ceux qui rêvent d'abandonner le developpement sont les meilleurs développeurs, c'est rarement vrai.

    Citation Envoyé par jouana Voir le message
    Après je vois pas le coté stimulant de codé une fois que la conception est terminé, le temps n'étant plus à la réflexion (encore qu'il faut quand même prendre un recul très rapidement sur le travail en cour histoire d'anticipé certaine erreurs).
    ?

    ?????

    une conception n'est jamais terminée. cf ma signature. La "conception", ça n'est jamais qu'un cadre. Le document final de conception, c'est le code débuggé et validé.

    Citation Envoyé par jouana Voir le message
    en plus de ça apprendre dans sont c'est prendre de mauvaise habitude, ne pas mettre de norme sur sont code et être sensible à la redondance de code.
    Ah, parceque les gens qui sortent d'écoles sont impéccable là dessus? Désolé, j'ai croisé un BAC-2 dont le code était parmi les plus efficaces et les plus lisibles que j'ai croisé. 100% autodidacte.

    Citation Envoyé par jouana Voir le message
    En plus la plupart des gens qui dev avant l'école font des appli web, 3 balises et 4 if ...
    Mais alors ça n'est pas vraiment du dev. Non, pour moi, le marqueur positif, c'est celui qui a fait un projet majeur avant même ses études. Le gugusse qui a fait 3 fois 10 minutes pour voir à quoi ça ressemble, ça n'est pas un marqueur(ni positif, ni négatif).

    Citation Envoyé par jouana Voir le message
    Par contre dans les tests ont souligne pas la capacité d'auto formation et de recherche personnelle qui est une des plus grosse faiblesse actuel dans notre métier ainsi que la capacité a prendre du recul sur sont travail, la remise en question c'est quand même vachement important.
    Ca rejoint le lien que j'ai mis dans mon message précédent : un bon programmeur, c'est un programmeur qui sait qu'il peut progresser, encore et toujours. Celui qui croit être devenu bon, celui-là, ne sait pas s'adapter à son nouveau projet, et va se planter. J'ai, par le passé, à l'occasion, appliqué des méthodes très efficaces. Si je m'avise de les ressortir telles quelles n'importe ou ailleurs, je suis quasiment sur de me planter.

    Chaque projet est nouveau, chaque maintenance est nouvelle, et chacune posède son lot de piège. L'absence d'humilité est une garantie de soucis majeurs.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  15. #135
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 418
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Pour le premier point je dirais plutôt que les gens qui évolue le plus vite sont rarement les meilleurs (principe du gars bon qui passe sont temps à produire et du gars moyen voir médiocre qui passe sont temps a faire de la politique interne) après il ne faut pas en faire une généralité.

    Je voulais juste dire que le problème c'est qu'à force de coder tout le temps, ça écoeure un peu.

    deuxième point, oui une conception ce n'est jamais fini mais tu change pas ta conception au cour de ton dev, ça peux impacter le travail de ton voisin foutre en l'ai tout l'existant... Et dans ce cas c'est pas forcément au dev de faire la modif, vu que c'est un peu dangereux quand même.

    Troisième points, non je dit pas que les gens qui sortent d'école sont mieux que les autres, cela dépend de beaucoup de paramétre, qualité du programme, des professeurs et des gens que tu rencontre au cour de ta carrière ainsi que ta capacité à accepter la critique et la remise en question de toi même

    Je dit juste que quand tu apprend en dehors d'un cadre structuré tu risque juste de coder un peu comme un cochon, fonction de 200 lignes, global utilisé a tout va, redondance de code ...

    Parce qu'un développement correct à mon avis c'est un code souple fait avec rigidité

    Mais la encore tout dépend du professionnalisme de la personne, et des règles interne au projet

    Le but n'étant pas de faire un concours de qui à la plus grosse.

  16. #136
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    276
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 276
    Points : 629
    Points
    629

    Par défaut

    Citation Envoyé par jouana Voir le message
    Pour le premier point je dirais plutôt que les gens qui évolue le plus vite sont rarement les meilleurs (principe du gars bon qui passe sont temps à produire et du gars moyen voir médiocre qui passe sont temps a faire de la politique interne) après il ne faut pas en faire une généralité.
    [...]
    j'ai du mal à comprendre ton intervention
    t'es encore étudiant mais tu as un avis bien tranché visiblement ?
    membre du collectif KassKooeye ;
    http://soundcloud.com/thekasskooeyeexperience
    et découvrez la making de Mariages sur France 2, BO de Laurent Levesque :
    http://www.france2.fr/emissions/mari...50620131316_Au

    "Vous avez entièrement raison mais c'est complètement faux" Guy Mamou-Mani président du Syntec

    faire en sorte d'apporter la lumière

  17. #137
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 418
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Bah je suis en fin de cursus de master ou pré-embauche.

    Avant mon master j'ai fait un BEP électronique et un bac pro MRIM donc j'ai vu pas mal d'entreprise après je dit quand même qu'il ne faut pas en faire une généralité car ce que j'expose souligne plus des entreprises de grandes tailles.
    Et il s'avère que le copinage est un très bon levier de carrière.

    Après j'ai eu la chance d'être encadré par des personnes de bon conseils (personnes ayant fait entre 15 et 40 ans en SSII).

    Et actuellement je m’intéresse beaucoup au fonctionnement des entreprises afin dans comprendre les ficelles, ne voulant pas stagner au même poste, après je suis d'accord il faut bien commencer quelques part et le poste de chef de projet ne m’intéresse pas.

    Je recherche plus la complexité technique que le management.

  18. #138
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 418
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    J'aimerais ajouter que c'est un débat et que par ce fait il n'est fermé à personne et que chacun a le droit d'apporter sont point de vue même si ont a une grande expérience, personne n'ai aveugle et est capable d'analyser ce qui se passe autour de lui.

  19. #139
    Membre actif
    Inscrit en
    décembre 2006
    Messages
    201
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2006
    Messages : 201
    Points : 181
    Points
    181

    Par défaut

    Un bon codeur est une personne qui adore coder.
    Un mauvais codeur est une personne qui déteste coder.
    Ceux qui adorent coder ont forcément codé avant de commencer une formation officielle ou font du développement en dehors des heures du travail.
    Ceux qui n'aiment pas coder veulent quitter le monde de la programmation le plus rapidement possible. C'est le profil des personnes qui veulent être chef de projet ou amoa le plus rapidement possible, qui 'subissent' les 2 années forcées à faire du code.
    Mark Zuckerberg, Anders Hejlsberg (créateur du C#), Bill Gates, ont tous été programmeurs dès leur adolescence. La passion pour le code est le meilleur métrique pour savoir si on a à faire à un 'bon'.
    J'ai déjà fait passer plusieurs tests techniques de recrutements en programmation C# / .NET.
    Souvent ceux qui disent qu'ils veulent devenir chef de projet et s'éloigner de la technique alors qu'ils sont fraichement sortis d'école sont ceux qui ont les plus mauvais résultats techniques.
    Lorsqu'on est obligé de les recruter (les passionnés sont une minorité), je remarque qu'ils ont tendance à ne pas s'auto-former, de montrer une faible curiosité pour les nouveautés techniques (à quoi ça sert puisqu'ils vont quitter la technique très bientôt) et à compter leur heures.

  20. #140
    Expert Confirmé

    Homme Profil pro Florent SIEBERT
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    601
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Florent SIEBERT
    Âge : 25
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 601
    Points : 2 622
    Points
    2 622

    Par défaut

    Citation Envoyé par cirtey Voir le message
    Un bon codeur est une personne qui adore coder.
    Un mauvais codeur est une personne qui déteste coder.
    Ceux qui adorent coder ont forcément codé avant de commencer une formation officielle ou font du développement en dehors des heures du travail.
    Ceux qui n'aiment pas coder veulent quitter le monde de la programmation le plus rapidement possible. C'est le profil des personnes qui veulent être chef de projet ou amoa le plus rapidement possible, qui 'subissent' les 2 années forcées à faire du code.
    Mark Zuckerberg, Anders Hejlsberg (créateur du C#), Bill Gates, ont tous été programmeurs dès leur adolescence. La passion pour le code est le meilleur métrique pour savoir si on a à faire à un 'bon'.
    J'ai déjà fait passer plusieurs tests techniques de recrutements en programmation C# / .NET.
    Souvent ceux qui disent qu'ils veulent devenir chef de projet et s'éloigner de la technique alors qu'ils sont fraichement sortis d'école sont ceux qui ont les plus mauvais résultats techniques.
    Lorsqu'on est obligé de les recruter (les passionnés sont une minorité), je remarque qu'ils ont tendance à ne pas s'auto-former, de montrer une faible curiosité pour les nouveautés techniques (à quoi ça sert puisqu'ils vont quitter la technique très bientôt) et à compter leur heures.
    D'un autre côté, peut-on reprocher à une personne qui n'aime pas un domaine de ne pas s'investir dans ce domaine plus que nécessaire ?
    En général, la veille et l'auto-formation, ça ne se fait pas au boulot tout simplement par manque de temps, pourquoi quelqu'un qui n'aime pas le développement ferait de la vieille sur le sujet en rentrant chez lui ? Même remarque pour les heures supplémentaires, déjà que faire des heures supplémentaires (non payées et souvent sans aucune reconnaissance de l'investissement fourni) quand on est passionné je trouve ça discutable et je comprend ceux qui refusent de le faire ; alors sur quelque chose qui ne nous intéresse pas...

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •