Publicité
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 21 à 39 sur 39
  1. #21
    Expert Confirmé Avatar de ManusDei
    Homme Profil pro
    esclave du Grand Capital
    Inscrit en
    février 2010
    Messages
    1 275
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : esclave du Grand Capital

    Informations forums :
    Inscription : février 2010
    Messages : 1 275
    Points : 2 900
    Points
    2 900

    Par défaut

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Parler de nécessité d'avoir besoin d'autant de main d'oeuvre humaine qu'au 19ème siècle est juste une aberration. On gagne en productivité, et on n'a pas franchement plus de choses à faire (je passe sur la blague des services à la personne).
    Pas forcément, faut bien produire les Ipad, chaises, lit, meubles et autres qu'on avait pas ou pas en aussi grande quantité. Donc oui la productivité a augmenté, mais la demande aussi (ça ne s'équilibre pas, mais y a un impact non négligeable).

  2. #22
    Membre chevronné
    Homme Profil pro Gilles
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Gilles
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 243
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Ou pas, relit ce que j'ai écrit... La demande n'augmente pas tant que ça, et la productivité augmente et est appelée à encore plus augmenter (la robotisation n'est plus du tout un mythe, voir les usines récemment ouvertes au Japon, flemme de retrouver l'article du Monde).
    Croire que l'on va vivre dans un monde avec une offre de travail toujours adaptée, en quantité, à la croissance de la population (ou sa stagnation) est utopiste.

  3. #23
    Expert Confirmé
    Avatar de MiaowZedong
    Grand Timonier des Chats
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    681
    Détails du profil
    Informations professionnelles :
    Activité : Grand Timonier des Chats

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 681
    Points : 2 633
    Points
    2 633

    Par défaut

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Ou pas, relit ce que j'ai écrit... La demande n'augmente pas tant que ça, et la productivité augmente et est appelée à encore plus augmenter (la robotisation n'est plus du tout un mythe, voir les usines récemment ouvertes au Japon, flemme de retrouver l'article du Monde).
    Croire que l'on va vivre dans un monde avec une offre de travail toujours adaptée, en quantité, à la croissance de la population (ou sa stagnation) est utopiste.
    Tu reposes un très vieux problème. À son époque, Ricardo écrivait: "Il serait avantageux pour le Roi d'Angleterre qu'il puisse rempliser tous ses sujets par une machine qu'il mettrait en marche par une manivelle." Effectivement, théoriquement la robotisation pourra finir par rendre l'homme redondant. Ton approche semble être que si on n'a pas besoin d'eux pour travailler, on peut éliminer les humains. Le raisonement se tient, mais j'insiste pour te laisser l'honneur d'être le premier humain éliminé car rendu inutile par les robots

    Plus serieusement, l'automatisation ne remplace que certaines formes de travail. C'est donc une opportunité, non pas pour l'individu mais pour la société, de redeployer ses resources humaines et de developper toujours davantage de nouveaux modes de production. Les machines ont besoin d'être conçues, programmées, maintenues, etc, et--du moins jusqu'à l'avènement d'une IA forte--il y a aura toujours un intervenant humain à la base de tout. Si l'ouvrier devient un superviseur de machines et que sa productivité est multipliée par dix, c'est clairement bénéfique, car plus de production pour chacun. Si sa charge de travail personnel diminue, je ne pense pas qu'il faille le plaindre

    Il y a un problème que tu semble complètement ignorer: la demande. Tu postules que les machines vont travailler. D'accord, mais pourquoi? S'il n'y a plus de consommateurs humains, les machines productives seront inutiles. On peut, comme Martin Ford par exemple, théoriser qu'il faudra reorganiser les revenus pour les découpler du travail et permettre la consommation dans une économie complètement automatisée.

    Cela dit, la réalité du monde actuel ne va pas dans ce sens: actuellement, la production moins automatisée coûte moins cher, dès lors qu'elle est faite par des ouvrier sous-payés dans les sweatshops géants pays émergents. De plus, la baisse des coûts de fabrication (qu'elle soit due ou non à l'automatisation) acroit l'offre, et donc la concurrence. Cela amène la création de nombreux emplois sensés donner un avantage compétitif à leurs employeurs: designers, marketeux, concepteurs, chercheurs, avocats*, communiquants, conseillers clients......

    Aujourd'hui, fabriquer une voiture demande moins de personnes qu'auparavant; mais vendre une voiture en demande beaucoup plus. On a déjà vu le transfert de travailleurs de l'agriculture vers l'industrie, aujourd'hui c'est de l'industrie vers les services. L'économie de services est souvent mal appréhendée par les politiques, et encore plus par le grand public, car ce n'est pas l'économie des services à la personne mais plutôt l'économie des services à l'entreprise.


    *Les avocats donnent un avantage compétitif, si vous ne me croyez pas, demandez à Apple

  4. #24
    Expert Confirmé Sénior Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    2 134
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 2 134
    Points : 4 611
    Points
    4 611

    Par défaut

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Que pensez-vous de l'idée d'utiliser des formules en place de ces seuls d'impositions ?
    C'est amusant, c'est un sujet qui m'a intéressé à un moment, je trouvais également absurde l'idée de tranches. Toutefois, avec l'expérience, ayant régulièrement eu à créer des fonctions mathématiques de toutes pièces afin de modéliser les comportements que je désirais, je me suis rendu compte qu'il était très difficile d'ajuster un tant soit peu finement ceux-ci sans multiplier le nombre de constantes dans l'équation et donc la complexité de celle-ci.

    Donc si l'alternative aux systèmes par tranches est d'avoir une formule très complexe, je ne suis pas certain que le pékin lambda s'y retrouvera davantage. Au final, je crois que le système par tranches est finalement le bon et qu'une petite campagne d'information de temps à autre, voire un simple graphique joint à la feuille d'impôts, serait bien plus efficace.

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Jon Shannow, justement, le systeme actuel n'estpas du tout celui que tu décris.
    La confusion entre vous deux vient sans doute des deux présentations distinctes qui sont faîtes, selon les documents administratifs, du fonctionnement de l'IR.
    * La présentation cumulative. Ex pour un salaire de 45k€ avec des taux farfelus : impôt = 0% * 10k + 10% * 15k + 25% * 20k = 6.5k
    * La présentation agrégée. Ex dans les mêmes conditions : impôt = 25% * (45k - 19k) = 6.5k

    Les deux formules sont bien sûr équivalentes mais proposent deux explications distinctes de l'IR. Cela dit, oui, un nombre incroyable de personnes comprennent les deux formules de travers et ont l'impression qu'en gagnant plus on peut y perdre.

    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    hum, j'ai un peu de mal a comprendre la différence...
    L'idée de Piketty et compagnie n'est pas révolutionnaire sur le plan mathématique. En revanche elle agrège notamment plusieurs impôts et aides en un seul impôt, ce qui facilite la lisibilité du système fiscal dans son ensemble. C'est avant tout une simplification et un réajustement, pas une révolution. Et il me semble que c'est exactement ce dont le système fiscal français a besoin : un bon coup de toilette.


    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Prendre 100% au delà d'une certaine somme n'est pas injuste, c'est une façon comme une autre de plafonner les salaires...

    Edit : waouh, vu le nombre de -1 que je me prends, il doit y avoir BEAUCOUP De gros salaires sur ce forum... Sinon l'idée n'est pas de moi, elle a été appliquée par Roosevelt par exemple (oui oui, aux US).
    Ha ha, oui, c'est assez amusant de voir cette volée de réactions négatives. Pourtant, même si c'est sans doute contre-productif sur le plan fiscal et économique, l'idée de plafonner les revenus au-delà de quelques centaines de fois de SMIC n'a évidemment rien de choquant sur le plan moral. Je comprends parfaitement qu'on soit en désaccord avec cette proposition au nom de son coût supposé mais il resterait encore à mesurer celui-ci, alors que de l'autre côté de la balance il y a cet aspect moral que la majorité juge problématique (et à ceux qui pensent le contraire je pourrais aligner les angles d'attaque : l'accaparement des richesses quand ces très hauts revenus croissent bien plus vite que la valeur ajoutée des entreprises, la mesure de la valeur ajoutée réellement créée par ceux qui perçoivent ces revenus, le taux d'héritiers parmi ces très fortunés, les conséquences de la spéculation sur les biens de première nécessité, l'efficacité de la sur-financiarisation de l'économie d'où sont issus ces enrichissements fulgurants, le fait que les taux marginaux d'imposition sur ces très hauts revenus sont historiquement bas - sans même parler des taux réels - etc).

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Désolé d'être aussi crû, mais délocalisation et chômage c'est bon pour le 20h de TF1, je place le débat un peu plus haut. Je te parle de productivité, robotisation, etc. Parler de nécessité d'avoir besoin d'autant de main d’œuvre humaine qu'au 19ème siècle est juste une aberration. On gagne en productivité, et on n'a pas franchement plus de choses à faire (je passe sur la blague des services à la personne).
    Dans l'absolu, oui, à quelques petites nuances pas négligeables près :
    • Nous travaillons beaucoup moins qu'il y a un siècle et l'idéal est que chacun puisse vivre de son travail en bossant moins plutôt que d'en avoir la moitié au chômage, en formation ou en pré-retraite.
    • Quand le chômage et la précarité touchent systématiquement les mêmes (jeunes, vieux, peu qualifiés), soit tu es capable de créer de l'emploi pour eux tout en augmentant la productivité, soit les gains de productivité sont délétères pour toute cette partie de la population puisque leur revenu baisse.
    • Le prix des télés plasma qui baisse de 15% par an c'est sympatoche. Mais le prix de l'immobilier qui grimpe de 15% par an, c'est dramatique. Et à côté de ça les matières premières sont aussi en train de flamber. Au point où nous en sommes aujourd'hui, l'essentiel dépend peu de la productivité (surtout lorsqu'on considère le montant des dépenses marketing). Rappel : les trois premiers postes de dépense des ménages sont le transport, l'énergie et le logement.
    • Pourquoi le niveau de croissance nécessaire à un maintien constant du taux de chômage (courbe de Phillips) ne cesse t-il de s'élever ?
    • Certains avancent l'idée d'un pic des objets. Dans le même temps la compétition internationale empêche l'abaissement du nombre d'heures travaillées. Si on ne peut pas consommer davantage ni travailler moins, que se passe t-il ?



    EDIT : @GPPro. J'avais mal le saisi le sens de cette dernière intervention, désolé.

  5. #25
    Expert Confirmé Sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro Paul TOTH
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    5 566
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Paul TOTH
    Âge : 45
    Localisation : Réunion

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 5 566
    Points : 15 893
    Points
    15 893

    Par défaut

    Citation Envoyé par MiaowZedong Voir le message
    Plus serieusement, l'automatisation ne remplace que certaines formes de travail. C'est donc une opportunité, non pas pour l'individu mais pour la société, de redeployer ses resources humaines et de developper toujours davantage de nouveaux modes de production.
    Je suis pour l'automatisation, je suis pour que les machines fassent mon boulot, mais je garde mon salaire

    Les machines ont besoin d'être conçues, programmées, maintenues, etc,
    La machine est conçue et programmée une fois, l'ouvrier quand à lui doit toujours être présent (ou remplacé).
    et--du moins jusqu'à l'avènement d'une IA forte--il y a aura toujours un intervenant humain à la base de tout. Si l'ouvrier devient un superviseur de machines et que sa productivité est multipliée par dix, c'est clairement bénéfique, car plus de production pour chacun. Si sa charge de travail personnel diminue, je ne pense pas qu'il faille le plaindre
    Tout à fait, mais quand le superviseur à peine mieux payé qu'un ouvrier en remplace 100, 500, 1000, ce n'est pas le nombre d'ingénieurs nécessaire à la conception des machines qui vont faire la différence.
    Il y a un problème que tu semble complètement ignorer: la demande. Tu postules que les machines vont travailler. D'accord, mais pourquoi? S'il n'y a plus de consommateurs humains, les machines productives seront inutiles.
    Exactement, c'est pour moi la limite à tout cela, si on ne donne pas de travail aux citoyens il faut malgré tout leur donner les moyens d'être des consommateurs !
    On peut, comme Martin Ford par exemple, théoriser qu'il faudra reorganiser les revenus pour les découpler du travail et permettre la consommation dans une économie complètement automatisée.

    Cela dit, la réalité du monde actuel ne va pas dans ce sens: actuellement, la production moins automatisée coûte moins cher, dès lors qu'elle est faite par des ouvrier sous-payés dans les sweatshops géants pays émergents.
    Que ce soit des robots-humains ou des machines, ça reste le même problème, le travailleur local n'a plus cet emploi.
    De plus, la baisse des coûts de fabrication (qu'elle soit due ou non à l'automatisation) acroit l'offre, et donc la concurrence. Cela amène la création de nombreux emplois sensés donner un avantage compétitif à leurs employeurs: designers, marketeux, concepteurs, chercheurs, avocats*, communiquants, conseillers clients......
    Je demande à voir le nombre d'emplois créés pour le nombre d'emplois supprimés, car le chômage ne touche pas que les personnes non qualifiées/diplômées.
    Aujourd'hui, fabriquer une voiture demande moins de personnes qu'auparavant; mais vendre une voiture en demande beaucoup plus. On a déjà vu le transfert de travailleurs de l'agriculture vers l'industrie, aujourd'hui c'est de l'industrie vers les services. L'économie de services est souvent mal appréhendée par les politiques, et encore plus par le grand public, car ce n'est pas l'économie des services à la personne mais plutôt l'économie des services à l'entreprise.


    *Les avocats donnent un avantage compétitif, si vous ne me croyez pas, demandez à Apple
    EDIT: et puisqu'on parle chômage
    Autre chiffre incontestable, selon Mathieu Plane : le solde des destructions et créations d'emploi est négatif de 190 000, depuis le début du quinquennat de M. Sarkozy, dans l'ensemble des secteurs marchands, selon l'Insee.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal
    Embarcadero : Ile de la Réunion, Dephi, C++Builder, RADPHP...TVA à 8,5%

  6. #26
    Expert Confirmé Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    1 772
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 1 772
    Points : 2 942
    Points
    2 942

    Par défaut

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Prendre 100% au delà d'une certaine somme n'est pas injuste, c'est une façon comme une autre de plafonner les salaires...

    Edit : waouh, vu le nombre de -1 que je me prends, il doit y avoir BEAUCOUP De gros salaires sur ce forum... Sinon l'idée n'est pas de moi, elle a été appliquée par Roosevelt par exemple (oui oui, aux US).
    Personnellement, je ne suis pas "pour" plafonner les salaires. Mais, par contre, j'aimerais qu'il y ait une proportionnalité des salaires. Chaque poste, est rémunéré selon un pourcentage du salaire minimum. Le plus haut salaire (celui du big boss) étant (par exemple) limité à 200 fois le plus petit.
    Ainsi, si le patron désire s'augmenter de 34% comme c'est le cas en France pour cette années, tous les salaires sont augmentés proportionnellement.
    Ensuite, l'impôt prélève un % identique sur chaque salaire (mettons 10 %).
    Citations :
    Le scientifique lira des centaines de livres au cours de sa vie et restera persuadé qu'il lui reste beaucoup à apprendre.
    Un religieux n'en lira qu'un et sera persuadé d'avoir tout compris.

    Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. (Sénèque)

  7. #27
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 628
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 31
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 628
    Points : 3 373
    Points
    3 373

    Par défaut

    oui, plus que la règle du pas plus de 360 000 euros, je préfère celle qui dit que l'on ne peut, au choix :
    - pas avoir plus de 20 fois le salaire minimum général.
    - pas avoir plus de 20 fois le salaire minimum de son entreprise.

    Dans le second, je pense que la parade serait trop vite trouvée avec des filiale créées juste pour les patrons ou il n'y aurait que les chefs qui feraient appels aux autres branches en tant que prestataire.
    Donc j'ai tendance à préférer la première.(et puis bon, c'est vrai que 180 000 euros net(en comptant les impôts) ca fait une belle somme pour vivre par an.

  8. #28
    Expert Confirmé Sénior
    Avatar de Paul TOTH
    Homme Profil pro Paul TOTH
    Freelance
    Inscrit en
    novembre 2002
    Messages
    5 566
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Paul TOTH
    Âge : 45
    Localisation : Réunion

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2002
    Messages : 5 566
    Points : 15 893
    Points
    15 893

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Personnellement, je ne suis pas "pour" plafonner les salaires. Mais, par contre, j'aimerais qu'il y ait une proportionnalité des salaires. Chaque poste, est rémunéré selon un pourcentage du salaire minimum. Le plus haut salaire (celui du big boss) étant (par exemple) limité à 200 fois le plus petit.
    Ainsi, si le patron désire s'augmenter de 34% comme c'est le cas en France pour cette années, tous les salaires sont augmentés proportionnellement.
    Ensuite, l'impôt prélève un % identique sur chaque salaire (mettons 10 %).
    oui mais si tu augmentes le salaire des 5 millions de fonctionnaires de 140% comme Sarkozy en 2007 ça fait un paquet de pognon

    idem dans les grosses boites, une petite augmentation d'un grand nombre d'employé coûte la peau du cul.

    je crois surtout que les patrons ne devraient pas augmenter des salaires déjà indécents.
    Developpez.com: Mes articles, forum FlashPascal
    Entreprise: Execute SARL
    Produits : UPnP, RemoteOffice, FlashPascal
    Embarcadero : Ile de la Réunion, Dephi, C++Builder, RADPHP...TVA à 8,5%

  9. #29
    Expert Confirmé Avatar de ManusDei
    Homme Profil pro
    esclave du Grand Capital
    Inscrit en
    février 2010
    Messages
    1 275
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : esclave du Grand Capital

    Informations forums :
    Inscription : février 2010
    Messages : 1 275
    Points : 2 900
    Points
    2 900

    Par défaut

    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Toutefois, avec l'expérience, ayant régulièrement eu à créer des fonctions mathématiques de toutes pièces afin de modéliser les comportements que je désirais, je me suis rendu compte qu'il était très difficile d'ajuster un tant soit peu finement ceux-ci sans multiplier le nombre de constantes dans l'équation et donc la complexité de celle-ci.
    Y a trop de choses, donc je répond juste à ça. La formule serait éventuellement complexe, mais la courbe restera facile à lire. Et ce qui nous intéresse, c'est le résultat, tant pis pour la santé mentale du gars qui aura à ajuster la formule

  10. #30
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 628
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 31
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 628
    Points : 3 373
    Points
    3 373

    Par défaut

    Citation Envoyé par ManusDei Voir le message
    Y a trop de choses, donc je répond juste à ça. La formule serait éventuellement complexe, mais la courbe restera facile à lire. Et ce qui nous intéresse, c'est le résultat, tant pis pour la santé mentale du gars qui aura à ajuster la formule
    Pas tout a fait, il y a 2 problèmes avec une formule complexe :
    - Elle est difficile a maintenir ou faire évoluer.
    - Elle est difficile a découper en opérations simples pour la déclaration manuelle des revenus.

    La formule que je donnais dans l'exemple précédent touche au maximum que l'on peut proposer à des gens. L’impôt doit être compréhensible.

    Dailleur, si on représentait l’impôt actuel sous forme de courbe, on se rendrait bien compte qu la différence est infime lorsque l'on dépasse un "seuil".
    Au lieu d'avoir une courbe ellipsoïdale, on a une succession de droite qui ont pour coefficient directeur le taux d'imposition de la tranche courante. C'est un peu une courbe saccadée en fait.

    Le gros problème vient beaucoup plus du fait que ces seuils sont utilisés pour ce qu'il ne devrait pas, choisir si l'on doit ou pas obtenir des aides.
    les aides étant souvent sur le modèle "tout ou rien", c'est plus celles-ci qui biaisent le résultat. Si l'on appliquait des courbes, ou droites proportionnelles pour les aides a la place du "tout ou rien", on aurait un système plus juste et avec moins de saccades.

  11. #31
    Expert Confirmé Sénior Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    2 134
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 2 134
    Points : 4 611
    Points
    4 611

    Par défaut

    Citation Envoyé par ManusDei Voir le message
    Y a trop de choses, donc je répond juste à ça. La formule serait éventuellement complexe, mais la courbe restera facile à lire. Et ce qui nous intéresse, c'est le résultat, tant pis pour la santé mentale du gars qui aura à ajuster la formule
    Si l'idée est de présenter une simple courbe, c'est déjà possible aujourd'hui. En revanche, aujourd'hui, les mathématiques derrière sont beaucoup plus simples.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Personnellement, je ne suis pas "pour" plafonner les salaires. Mais, par contre, j'aimerais qu'il y ait une proportionnalité des salaires. Chaque poste, est rémunéré selon un pourcentage du salaire minimum. Le plus haut salaire (celui du big boss) étant (par exemple) limité à 200 fois le plus petit.
    Ainsi, si le patron désire s'augmenter de 34% comme c'est le cas en France pour cette années, tous les salaires sont augmentés proportionnellement.
    Ensuite, l'impôt prélève un % identique sur chaque salaire (mettons 10 %).
    Il me semble que c'est pourtant bien ce que l'on appelle plafonner les salaires, tu te contentes d'utiliser une base relative à l'entreprise plutôt qu'au pays.
    Si ce n'est que tu proposes un mécanisme large (*seulement* 200 fois le plus petit salaire ?), facilement contournable (création d'une filiale regroupant 99% des effectifs de l'entreprise : le siège ne compte plus que 50 employés, salaire minimum de 80k€) et qui ne s'applique qu'aux patrons (quid des animateurs, footballeurs, rentiers & co ?).

    Quant à la flat tax de 10%, non seulement elle serait très insuffisante pour subvenir aux besoins du pays mais le principe même de la flat tax, personnellement, je trouve ça immonde : 10% d'un yacht != 10% du budget alimentaire.

  12. #32
    Expert Confirmé Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    1 772
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 1 772
    Points : 2 942
    Points
    2 942

    Par défaut

    La loi pourrait étendre la notion de société à toutes les filiales d'un groupe, qui l'en empêche ?
    Ensuite un yacht n'est pas un revenu, que je sache.

    En imposant d'avantage les gros salaires, je pense qu'on est responsable de la fuite en avant des salaires.

    Dans un système ou les hauts revenus sont fortement taxés, pour gagner plus il faut être payés beaucoup plus.

    Je ne justifie pas les salaires des patrons actuels mais, je dis qu'il ne faut aller dans l'exagération non plus.

    Ensuite, il faut aussi rappeler que l'impôt sur les revenus n'est pas le seul. La taxe foncière ne compte pas pour du beurre. Le patrimoine est taxé, il me semble, donc le yacht est bien dissocié de la l'alimentaire.

    Pour ce qui est des sportifs et des professions libérales, c'est un peu plus particulier, je te l'accorde. Mais, au travail, on a encore le temps de réunir les 500 signatures !
    Citations :
    Le scientifique lira des centaines de livres au cours de sa vie et restera persuadé qu'il lui reste beaucoup à apprendre.
    Un religieux n'en lira qu'un et sera persuadé d'avoir tout compris.

    Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. (Sénèque)

  13. #33
    Membre chevronné
    Homme Profil pro Gilles
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Gilles
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 243
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    La loi pourrait étendre la notion de société à toutes les filiales d'un groupe, qui l'en empêche ?
    Ensuite un yacht n'est pas un revenu, que je sache.

    En imposant d'avantage les gros salaires, je pense qu'on est responsable de la fuite en avant des salaires.

    Dans un système ou les hauts revenus sont fortement taxés, pour gagner plus il faut être payés beaucoup plus.

    Je ne justifie pas les salaires des patrons actuels mais, je dis qu'il ne faut aller dans l'exagération non plus.

    Ensuite, il faut aussi rappeler que l'impôt sur les revenus n'est pas le seul. La taxe foncière ne compte pas pour du beurre. Le patrimoine est taxé, il me semble, donc le yacht est bien dissocié de la l'alimentaire.

    Pour ce qui est des sportifs et des professions libérales, c'est un peu plus particulier, je te l'accorde. Mais, au travail, on a encore le temps de réunir les 500 signatures !
    D'où le plafonnement...

  14. #34
    Expert Confirmé Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    1 772
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 1 772
    Points : 2 942
    Points
    2 942

    Par défaut

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    D'où le plafonnement...
    Non !
    Si un patron veut se payer 50 millions d'euros, mais que pour cela, il doive payer le planton de service 1 million, tant mieux pour ce dernier. (PS : Je veux une place dans cette boite )
    C'est pour cela que je suis contre le plafonnement.
    Citations :
    Le scientifique lira des centaines de livres au cours de sa vie et restera persuadé qu'il lui reste beaucoup à apprendre.
    Un religieux n'en lira qu'un et sera persuadé d'avoir tout compris.

    Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. (Sénèque)

  15. #35
    Expert Confirmé
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro Pierre Bonneau
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    1 628
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Pierre Bonneau
    Âge : 31
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 1 628
    Points : 3 373
    Points
    3 373

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    La loi pourrait étendre la notion de société à toutes les filiales d'un groupe, qui l'en empêche ?
    Et aux prestataires ?

    Prends une société d'informatique.
    Il y a a la fois des personnels de nettoyages payés au smic, mais des informaticiens payés a 1500 euros.

    Tu vires les smicards, tu engage un prestataire qui fait le même boulot, et ton salaire vient de prendre 50% d'augmentation.

    Et c'est inimaginable de limiter par rapports aux salaires des prestataires, c'est des données confidentielles. (donc ca doit être mis en place à l’échelle du pays).

    Après, la question est de savoir si un travail peut rapporter plus de 360 000 euros par an, et si ensuite, ce n'est pas de l'argent trop facilement gagné.
    On peut aussi proposer d'autoriser a étaler ces revenus sur plusieurs années.

    Par exemple, la personne qui gagne une fois 50 Millions d'euros en créant un truc de dingue à durée limitée(ou un single) pourrait étaler ses revenus sur 10 ans, soit 5 millions par an, soit 10*360 000 euros sur une année exceptionnelle suivie d'année sans revenus.

  16. #36
    Expert Confirmé Sénior Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    2 134
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 2 134
    Points : 4 611
    Points
    4 611

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Ensuite un yacht n'est pas un revenu, que je sache.
    Je pense que tu as néanmoins saisi ce que je voulais dire : 10% quand tu n'as pas assez, ça n'a pas le même poids que 10% quand tu en as tellement que tu ne sais plus quoi en foutre.

    La loi pourrait étendre la notion de société à toutes les filiales d'un groupe, qui l'en empêche ?
    Ensuite un yacht n'est pas un revenu, que je sache.
    Parce qu'il existera toujours des combines pour contourner les formulations que tu auras imaginées, à moins peut-être d'opter pour une formulation radicale qui incluera dans la base de calcul toutes les sociétés avec lesquelles il existe le moindre lien financier ou d'activité. Par exemple, pour une banque, toutes les sociétés dans lesquelles elle a des participations. Au final, pour une grande entreprise le résultat serait le même que de limiter en fonction du SMIC, si ce n'est que ce serait beaucoup plus complexe.

    En imposant d'avantage les gros salaires, je pense qu'on est responsable de la fuite en avant des salaires.
    Je n'y crois pas un instant.
    Ces types ne demandent pas plus d'argent parce qu'ils en ont besoin, même si la course au plus gros yacht existe. Ces types exigent plus d'argent pour dire qu'ils ont un plus gros salaire que untel ou untel. Et c'est une course sans fin : si X avec ses 80 millions de patrimoine veut gagner plus que Y avec ses 110 millions, en descendant le taux d'imposition tu arriveras simplement à ce que Y possède 170 millions, et X sera toujours jaloux avec ses 140 millions. Le montant importe peu, c'est le classement qui compte.

    De toute façon, quel que soit le taux d'imposition, ils en prendront le plus possible.

    Ensuite, il faut aussi rappeler que l'impôt sur les revenus n'est pas le seul. La taxe foncière ne compte pas pour du beurre. Le patrimoine est taxé, il me semble, donc le yacht est bien dissocié de la l'alimentaire.
    Le patrimoine est très peu taxé : l'ISF ne compte que pour trois fois rien et le foncier pèse bien moins lourd que l'IR. L'essentiel du revenu des très riches est consacré à devenir encore plus riche et se retrouve dans des opérations financières, pas dans du patrimoine, même si les deux se confondent parfois.

    Pour ce qui est des sportifs et des professions libérales, c'est un peu plus particulier, je te l'accorde. Mais, au travail, on a encore le temps de réunir les 500 signatures !
    Malheureusement il existe quelques divergences entre nous, je crains de devoir faire scission.

    PS : A propos des 500 signatures... Jacques Cheminade a obtenu les siennes. Mouarf. Interrogé sur la façon dont il avait réussi, il a répondu "nous avons simplement travaillé". Ben ouais. Il a également commenté le cas de Poutou, disant que ce dernier avait bossé mais pas ses militants (la candidature de Poutou avait divisé la LCR). Le même jour je tombe sur un article où le FN affirme qu'ils n'ont toujours pas les leurs. Alors que pourtant, rien que dans mon département, ils doivent pouvoir en décrocher une cinquantaine et que Carl Lang affirme en avoir récolté autant que le FN. Je commence un peu à en avoir ras-le-bol de l'autre pleureuse.


    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Après, la question est de savoir si un travail peut rapporter plus de 360 000 euros par an, et si ensuite, ce n'est pas de l'argent trop facilement gagné.
    On peut aussi proposer d'autoriser a étaler ces revenus sur plusieurs années.

    Par exemple, la personne qui gagne une fois 50 Millions d'euros en créant un truc de dingue à durée limitée(ou un single) pourrait étaler ses revenus sur 10 ans, soit 5 millions par an, soit 10*360 000 euros sur une année exceptionnelle suivie d'année sans revenus.
    Il y a déjà étalement pour certains revenus et le procédé devrait être étendu à davantage de cas, notamment les cessions d'entreprises (une bonne part de nos exilés fiscaux sont des entrepreneurs qui vendent et ne veulent pas voir le travail d'une vie taxé comme un revenu ordinaire, même si certains dispositifs fiscaux les concernant forment déjà une forme d'étalement je crois).
    On pourrait aussi imaginer que sur l'ensemble de l'IR une partie puisse être redistribuée ultérieurement en cas de coup dur : imaginons un artiste qui aurait tout flambé après avoir versé beaucoup d'impôts, l'Etat pourrait lui verser jusqu'à 5k par mois, dans la limite de ce qu'il avait versé.

  17. #37
    Membre chevronné
    Homme Profil pro Gilles
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Gilles
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 243
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Je pense que tu as néanmoins saisi ce que je voulais dire : 10% quand tu n'as pas assez, ça n'a pas le même poids que 10% quand tu en as tellement que tu ne sais plus quoi en foutre.
    Oui et si tout le monde comprenait ce "détail" les augmentations de TVA feraient un peu plus de bruit !

  18. #38
    Expert Confirmé
    Avatar de Hephaistos007
    Inscrit en
    décembre 2004
    Messages
    1 829
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : décembre 2004
    Messages : 1 829
    Points : 2 616
    Points
    2 616

    Par défaut

    Citation Envoyé par GPPro Voir le message
    Oui et si tout le monde comprenait ce "détail" les augmentations de TVA feraient un peu plus de bruit !
    Quand en plus une TVA est affublée de "sociale", elle paraît presque sympa finalement cette TVA...
    Ne vous y trompez pas, tout cela est voulu et habilement pensé par les communicants... euh pardon, les politiques.

    Dans le même genre, Hollande a fait une erreur de communication en ne parlant pas expressément de taux marginal d'imposition (car considéré comme une évidence), car l'UMP s'est engouffré dans la brèche, jouant sur l’ambiguïté qu'une personne puisse être délesté de 75% des fruits de son labeur . En même temps, il nous ont déjà fait le même coup avec le bouclier fiscal...
    Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. [SHADOKS]

    Retrouvez mes cours et tutos autour d'Android/Java/Eclipse sur http://olegoaer.developpez.com/

  19. #39
    Membre chevronné
    Homme Profil pro Gilles
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Gilles
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 243
    Points : 637
    Points
    637

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Non !
    Si un patron veut se payer 50 millions d'euros, mais que pour cela, il doive payer le planton de service 1 million, tant mieux pour ce dernier. (PS : Je veux une place dans cette boite )
    C'est pour cela que je suis contre le plafonnement.
    Inflation toussa toussa... Avoir quelques notions d'économie ou savoir s'en rappeler au bon moment peut servir.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •