Publicité
+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3
  1. #1
    Membre du Club
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    33
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 33
    Points : 40
    Points
    40

    Par défaut Problème comparatif Informix et autres SGBD

    Bonjour,

    Dans le comparatif SGBD que l'on peut trouver sur ce site à l'adresse :

    http://fadace.developpez.com/sgbdcmp

    on peut lire sur Informix que :

    "Malgré certaines déclarations d'intention de l'éditeur, il est à prévoir qu'il va soit être intégré, soit être remplacé par DB2-UDB."

    et donc :

    "Inconvénients
    * Pérennité de la solution"

    Si ces rumeurs paraissaient vraies lors du rachat d'Informix par IBM et encore les quelques années suivantes, cela fait plusieurs années qu'IBM investit beaucoup en développement sur ce produit avec des 'features' sans équivalent sur le marché comme MACH11 ou les extraordinaires capacités d'IWA (Informix Warehouse Accelarator).

    Peut-être faudrait-il revoir ce comparatif pour la partie Informix.

    Une petite 'quote' marquante au sujet du produit et des ventes :

    "C'est vrai, l'annonce d'IDS 11 (11.1 pour les puristes), dont le nom de code est « guépard » (oui, en Anglais c'est Cheetah, c'est à se demander pourquoi Edgar Rice Burroughs a nommé un singe « guépard ») est un énorme pas en avant ! L'investissement réalisé et la promotion en cours ne sont que quelques unes des actions qu'IBM a entrepris pour positionner Informix comme sa principale base de données OLTP. En 2006, ces actions ont été visibles au travers de la presse et lors de la conférence IOD à Anaheim (IOD voulant naturellement dire Information On Demand). Plus de 5500 personnes ont participé à cet évènement. Quelques unes de ces actions ont été très symboliques comme changer la marque (le brand) de « DB2 » à « Information Management ». D'autres ont été plus profondes. Le résultat a été une croissance à 2 chiffres pour les nouvelles licences Informix ; une croissance bien supérieure au marché des bases de données !"
    (source http://www.iiug.org/Insider/insider_dec06.php)

    Merci.

  2. #2
    Membre habitué
    Homme Profil pro Eric Vercelletto
    Achitecte Informix SGBD et applications - IBM Champion - Data Management - Board of Directors IIUG
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Eric Vercelletto
    Âge : 54
    Localisation : France, Finistère (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Achitecte Informix SGBD et applications - IBM Champion - Data Management - Board of Directors IIUG
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 101
    Points : 142
    Points
    142

    Par défaut

    On n'a jamais la même vision d'Informix quand on a travaillé avec que quand on l'a abordé en mode "visiteur". Ce qui explique sans doute ces remarques qui peuvent paraître vraies en surface.

    Moteur avant-gardiste, en son temps
    Oui c'est vrai, l'architecture DSA a mis sa claque à tout les éditeurs autour, et si l'on compare bien aujourd'hui, IDS est toujours considéré comme le moteur qui "escalade" le mieux. tiens parlons de Time Series: la feature qui met toute la concurrence à plat aujourd'hui: c'est sorti je crois en 1998. Je ne parle pas des autres datablades sur lesquels on n'a pas encore compris l'intérêt...
    Je ne parle pas non plus de Informix Warehouse Accelerator: le seul moteur combinant "tout en mémoire", compression des données et organisation colonnaire des données: résultats époustouflants du style 45 minutes de temps de réponse en système "normal", et 5 secondes avec l'Accelerator, tourne sous Linux, le système est une instance Informix à part entière, reconnue par l'optimisateur, qui décide au moment de la requête s'il va l'exécuteur sur l'instance OLTP habituelle ou sur l'accélérateur.

    Administration simpliste
    Oh oui! Jaloux peut-être de ne pas être obligés d'écrire des kilomètres de requêtes sql pour savoir si les disques sont pleins ou pas. Oui, onstat, ça tue par sa simplicité, mais pourtant c'est redoutablement efficace. Et pour les jaloux, on peut quand-même utiliser sysmaster et sysadmin et écrire de longues requêtes.

    Stabilité
    ça oui! au niveau du produit: il y a une discussion en ce moment au sein des utilisateurs de la 7.31, lancée en 1999 si je ne me trompe pas trop, pour savoir si ils vont migrer vers la version courante. Peu de SGBD peuvent je crois prétendre à une telle robustesse...
    Ensuite, durée du uptime: je discutait récemment avec des gens qui justement devaient arrêter le moteur pour changer de version ( une nouvelle fonctionnalité intéressante pour eux), qui avaient 900 et quelques jours de fonctionnement d'IDS sans un quelconque arrêt voulu ou non.

    Pérennité de la solution
    Au rachat par IBM, la concurrence ne s'est pas gênée pour enterrer vivant un produit bien embêtant pour eux. Une tactique connue: on dit que untel est mort comme ça ça l'aidera à mourir. IBM pensait au départ prendre tout ce qui était bon de IDS pour l'inclure dans DB2( c'est principalement pour cela que l'acquisition a été faite), puis laisser IDS mourir tranquillement. Au bout de quelques années, le projet a été déclaré non viable à cause de "trop grandes différences" dans la manière de coder (sic...). C'est à peu près à ce moment-là, en combinant avec le changement de direction d'IBM, que le rythme de nouvelles versions d'IDS est revenu à la normale.
    Donc pour un produit "mort", je le trouve plutôt vivant! La roadmap pour les prochaines années ne laisse d'ailleurs aucun doute sur la ferme intention d'IBM de continuer à investir dans IDS.

    Très peu d'outils graphiques disponibles pour l'administration
    combien en faut-il? 3, 10, 100 ? L'article a été mis à jour en septembre 2010, alors que Open Admin Tools est apparu en mai 2008 je crois (11.50xC1). Outil d'administration gratuit, édité par IBM même, un peu rustique au départ mais aujourd'hui qui couvre pratiquement tout ce qui est utile de couvrir tant au niveau tableau de bord que au niveau des actions d'admin ( notamment la gestion du Flexible Grid) . Et il faut bien avouer qu'auparavant, onstat était si simple à utiliser que le besoin de passer à des outils plus "riches" ne s'est fait sentir que modérément, du moins pour les habitués d'Informix.
    Donc oui, il y a peu d'outils graphiques, mais avec ceux-là, cela suffit amplement, point de vue strictement personnel cependant.

    IBM Informix Dynamic Server (IDS) supporte le module DataBlade permettant de gérer des données spatiales, géodésiques.
    Ce n'est pas cela: IDS est une base de données à la fois relationnelle et orientée objet, dont l'architecture est conçue comme telle depuis l'acquisition de Illustra (dont le père est Michael Stonebraker, le père d'Ingres et PostgreSql), en 1995. Cela a donné une première étape avec la version 9, pour la refonte en 10 qui fuit la fusion totale entre l'architecture DSA et Illustra pour donner un SGBD totalement "multithreadé", donc escalable linéairement, avec l'ouverture des datablades gérant a priori n'importe quel tel de données. Au jour d'aujourd'hui, IDS ( et même la version gratuite Innovator-C Edition ), livre en standard les datablades
    * spatial : géolocalisation
    * Basic Text Search: manipulation indexée des données de type générique texte, basée sur la technologie Lucene
    * MQ Series: communication avec le produit du même nom
    * Time Series dont tout le monde parle en ce moment, gestion ultraefficace de données basée sur le temps ( pas la météo ).
    et quelques autres plus anecdotiques.
    Rajoutons à cela le Datablade ToolKit qui, si le datablade dont vous avez besoin n'existe pas, vous avez tout pour le faire.
    L'intégration permet de développer des fonctions "moteur" à base de Java, C et maintenant Informix 4GL..., ainsi que créer de nouveaux types de données si vous ne trouvez pas votre compte dans l'existant.

    Malgré certaines déclarations d'intention de l'éditeur, il est à prévoir qu'il va soit être intégré, soit être remplacé par DB2-UDB.
    Non! d'ailleurs si DB2 n'était pas un des produits phare d'IBM, ça serait plutôt le contraire. Informix intègre depuis quelques temps des fonctionnalités de DB2, qui est au demeurant un excellent produit.

    IBM a à ce jour compris qu'ils avaient acquis en 2001 un excellent produit. Pendant plusieurs années d'adversité, la communauté d'utilisateurs a fait comprendre qu'il n'était pas question d'abandonner IDS sous aucun prétexte. Aujourd'hui, certains changement chez IBM montre la volonté de cette dernière de remettre le produit à sa place: le meilleur SGBDROO du marché.

    On ne parle pas du coût d'exploitation d'IDS. comparons le ratio nombre de DBA/nombre d'instances entre IDS et les autres bases. J'ai eu l'occasion de le faire à chaque fois que je travaillais pour des entreprises "mixtes", et les résultats sont sans appel. En général, et sommairement, beaucoup de DBA pour quelques instances "autres", et peu de DBA, voire un DBA, pour les instances IDS. Et encore, il est souvent oublié et ne fait pas parler de lui.
    Le fameux "Set it and forget it" est un adage constant chez les clients Informix.

    Il est vrai que tout cela bouge très vite, mais beaucoup des "faits incriminés" dans cet article ne sont pas vraiment ou plus recevables. Nelem75, je me range à tes côtés pour affirmer qu'il serait opportun de mettre à jour cet article et corriger quelques détails.

    Celui qui a vraiment gouté à Informix Dynamic Server n'a pas envie de changer pour autre chose.
    Eric

  3. #3
    Membre habitué
    Homme Profil pro Eric Vercelletto
    Achitecte Informix SGBD et applications - IBM Champion - Data Management - Board of Directors IIUG
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Nom : Homme Eric Vercelletto
    Âge : 54
    Localisation : France, Finistère (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Achitecte Informix SGBD et applications - IBM Champion - Data Management - Board of Directors IIUG
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 101
    Points : 142
    Points
    142

    Par défaut

    et nous voila en 2014, soit 13ans après la soit disant mort d'Informix.
    Ca fait un peu long comme agonie, non?

    Donc en résumant: à la suite du rachat par IBM ca donne:
    * sortie de la version 9.40
    * sortie de la 10.0
    * sortie de la 11.10
    * sortie de la 11.50
    * sortie de la 11.70
    * sortie de la 12.10

    Sans compter que désormais les "minor-release" peuvent incluent des nouvelles fonctionalités.

    Que dire de Informix Warehouse Accelerator, intégré à partir de la 11.70, qui pour un coût défiant toute concurrence et sur une machine Linux, et sans aucune modif des applications de BI/OLAP, passse les temps de réponse de plusieurs heures à une ou deux minutes?

    Que dire de l'intégration de NOSql, 100% compatible mongoDb, dans la version 12.10, même dans la version gratuite?

    Que dire de la réplication Informix MACH11, dont les fonctionnalités n'ont cessé de s'étendre depuis la version 7.20 ? Réplication Haute Disponibilité (HDR) + réplication Entreprise (ER) + réplication WAN multiserveurs ( RSS ) + réplication share nothing ? Sharded queries ? le tout comme fonctionnalité standard dans les versions non gratuites?

    Repartons dans l'autre dimension, où Informix a porté la version de base du moteur sur plateforme ARM, celle des téléphones portables, désormais intégré dans des solutions embarquées pour voitures et dans la domotique.

    IBM, qui n'est pas exactement un modèle de philantropie, aurait décidé de gaspiller de l'argent en R&D pendant 13 ans pour un produit qui n'existe plus?

    LA vérité c'est que ceux qui n'ont pas essayé Informix font tout pour le casser parce qu'ils ont peur de constater qu'ils dépensent des fortunes en personnel d'admin, en serveurs qui doivent être surdimensionnés parce que leur SGBD consomme énormément de ressources...

    Bon voilà j'ai fini pour aujourd'hui: Informix marche encore, et reste un excellent choix stratégique pour qui veut de la stabilité, de la performance et des budgets contenus :-)

    Rendez-vous à la prochaine version
    E.

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •